CONCOURS n° 22


DONNE N°1
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous


     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
Passe
Passe 1SA
Passe
?






COTATION :


Passe (07) : 100

2SA/2 (07) : 100



Yves J : « 2SA. Vulnérable et par 4, hors de question de passer avec cette main qui, grâce aux intermédiaires, vaut largement 8 points. En plus, j’adore voir mon partenaire gagner des contrats tendus ! »

Dominique M : « 2SA. C'est vrai que ces 7 H en valent quasiment 8 avec toutes ces intermédiaires. On dira donc Passe ou 2 SA selon son tempérament. J’ai tendance (surtout Rouge) à dire 2 SA. »

Jérémie : « 2SA. 7H dont un As et avec une collection de cartes intermédiaires : la main vaut 8 points (voire 8,5). Je sais que mon partenaire acceptera souvent l'invitation avec 16H beaux, mais même en ce cas il devrait y avoir des positions pour gagner. »

Bernard : « 2SA. La main n'est pas si belle que cela avec l'As second à , V109 à dans une courte, et pour tirer des levées à il va falloir un solide complément en face.

J'essaie 2SA naturel car la main vaut quand même 8 points. »

Edouard : « 2SA. 7H mais tout est tentant pour faire un effort : trois 10, deux neuf, les petits honneurs bien appuyés. La vulnérabilité qui incite aussi à pousser la manche, je dis 2SA. Au moins, si mon partenaire dit 3SA, ce ne sera pas à cause de ses 10 et ses 9. »

Eric M : « 2. Nous jouons 2SA Texas . Toutes ces « grosses petites cartes » m’incitent à proposer à mon partenaire de jouer la manche s’il est maximum. »

Pierrette : « Passe. J'ai tendance à passer (sauf gros retard) ce n'est pas V109 qui vont procurer des levées face à Rx voire Rxx. »

Roger : « Passe. A 8H, on passe. Je ne vois pas pourquoi avec 7 beaux points,

même vulnérable, on devrait proposer la manche. »

Aymeric : « Passe. Il me faut 8 beaux points pour imposer la manche sur 1SA.

Si je suis mal dans un match par 4 et que j’ai besoin de déplacer des imps,

je fais une proposition de manche. »

Michel : « Passe. Tu t’es vu kantabu ? »

Jacky : « Passe. Même si la main comporte 7 beaux points, je passe (avec 1 point H en plus, j'aurais dit 2SA). »

Marc : « Passe. J’ai vu, il y a trois 10, mais un effort reste tendu, à moins d’avoir beaucoup de retard à la mi-temps ! En revanche, quel jeu au Barbu (réussite au 10). »

Daniel : « Passe. Le match par 4, la vulnérabilité, les Dix, très bien…

Alors ben: je passe !! »

Guillaume : « Passe. Je ne suis plus un junior !

(Mon As second à ne me plait pas). »

Michaël : « 2SA. J’aime bien surévaluer les grosses petites cartes : + 0,5 H.

En plus, c’est mon partenaire qui joue : + 0,5 H. »







DONNE N°2
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe 1
Passe
2 Passe 2 Passe
?






COTATION :


2 (06) : 100

3 (04) : 70

2 (03) : 50

3 (01) : 10




Jean-Pierre : « 2. La main est belle mais la très mauvaise qualité du fit incite à une certaine prudence. Avec au moins la Dame 3ème, j’aurais sauté à 3. »

Bernard : « 2. Quoi d'autre ? »

Edouard : « 2. Je montre trois cartes de mon jeu. J'espère pouvoir montrer ensuite de jolis , par exemple en disant 4 sur 3 pour montrer la structure de la main. »

Marc : « 2. Bien sûr, 4 sera parfois un meilleur contrat que 4, mais je n’aime pas beaucoup conduire la moto depuis le siège arrière. De plus, 2 est une enchère poubelle qui ne garantit même pas six cartes. »

Jérémie : « 2. Je réponds poliment à la question. Le seul bon cas à dire 2 est que le partenaire ait 5 cartes à de mauvaise qualité, des points à et/ou des défausses à , et un jeu limité à la manche. Il me semble plus grave d'empailler 6 ou 7 que de chuter 4 quand 4 gagnait (et je pense que la fréquence des cas est pour moi également). »

Pierrette : « 2. Faut-il répéter cette belle couleur 6ème et cacher le fit  ? Faut-il jumper avec cette main élégante? Je vais me contenter de 2, au moins le partenaire saura que je suis au plus singleton . »

Jacky : « 2. Sur la quatrième forcing, le fit différé est prioritaire donc je dis 2. »

Daniel : « 3. Je rectifierai à 4sur l’éventuel 3SA. »

Eric M : « 3. Forcing bien sur et dans l’intention de dire 4 ensuite si mon partenaire dit 3SA, et ainsi décrire complètement ma main. »

Roger : « 3. Plutôt que 2 à cause de la qualité des 2 couleurs. »

Yves J : « 3. Je préfère nommer cette somptueuse couleur que dire 2 dans 3 petits, quant à 3 je laisse ça pour le paire dames… »

Dominique M : « 2. Je préfère, lorsque la séquence est auto-forcing, en "garder sous le pied" (il est impossible de toute façon de dire en une seule enchère que l'on a 6 très belles cartes à et 3 cartes à microscopiques). Il sera toujours temps ensuite de fiter (par exemple si le partenaire dit 3SA sur 2, 4 montrera bien la répartition et l'emplacement des Honneurs) ou d'accélérer car la main est intéressante. »

Aymeric : « 2. Je vais d’abord dire mes , puis je parlerai de mon probable fit au tour suivant. »

Guillaume : « 2. En attendant de voir, pour l’instant je préfère jouer à l’atout . »

Michel : « 3. Le dialogue reste ouvert. S’il dit 3SA, je dis 4. Pour le reste, on devrait trouver le palier à atteindre. »

Michaël : « 2. Le partenaire me doit une enchère, je préfère y aller doucement quitte à accélérer par la suite. Et j’aime bien donner le fit à mon partenaire quand il me le demande. S’il dit 3, montrant un désir de jouer à SA et non à , je dirai 4»




DONNE N°3 Match par 4, Est donneur, vulnérabilité: Personne

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est



1
1 1 1 Passe
?




auriez-vous dit 1?


COTATION :


2 (11) : 100

Passe (02) : 20

1SA (01) : 10


Jérémie : « 2. Oui, j'aurais dit 1 pour me battre pour la partielle, ou parfois trouver une bonne défense contre 4. 1 promet 5 cartes dans cette situation (sinon Contre), je fitte donc car 1 est forcing à 99% et car je n'ai pas honte de mon intervention (et si j'avais du jeu je pourrais dire 2). Cela peut aussi empêcher les adversaires de trouver leur partielle à (si l'ouvreur en a cinq et son partenaire trois), ou aider le partenaire à compétitiver s'ils la trouvent. »

Daniel : « 2. J’assume et j’aurais sûrement dit 1 à la table. »

Guillaume : « 2. Trois cartes à sans l’ouverture, je ne sais pas si j’aurais mis 1. »

Yves J : « 2. What else ? 1 montre 5 cartes et plus (sinon Contre), et oui j’aurai dit 1 en raison du 9 et du 10. »

Dominique M : « 2. Non, je n'aurais pas dit 1 et là, la séquence étant forcing, je dis 2 qui montre, me semble-t-il, 3 cartes à dans une intervention mini. »

Marc : « 2. Dans cette position, on joue la collante (Nord a donc 5 cartes à ) : mon Dieu, non, je n’aurais pas dit 1 !!! Quelle horreur ! Pas de jeu, pas de , pas de distribution ! Pour moi, c’est un psychique parfaitement ridicule ! »

Jacky : « 2. je serais bien intervenu à 1 et je réponds 2 avec trois cartes à sans l'ouverture. »

Bernard : « 2. Oui je dis 1 avec cette main. Les avis sont partagés sur le caractère Forcing ou non de cette séquence particulière. Dans le doute, je dis 2 qui de mon point de vue correspond à l'intervention la plus banale (sans l'ouverture) et ne promet que 3 cartes à . »

Edouard : « 2. Ok pour 1 évidemment! Maintenant 2 qui montre 3 cartes et pas l'ouverture. En standard français (bigre), 1 montre 5 cartes, sinon on contre. 

Pierrette : « 2. Oui, j'aurais dit 1 et ne voit pas autre chose que 2, le partenaire peut n'avoir que 4 cartes à , tant pis... »

Jean-Pierre : « 2. Puisque l’on m’a imposé cette intervenCON. Vous aurez compris ma réponse à la question subsidiaire. »

Roger : « 2. Oui, j'aurai dit 1. 1 de Nord est forcing avec 5 cartes (il contre avec 4 cartes). »

Michel : « Passe. Non, je n’aurais pas dit 1. J’ai l’impression que mon Passe indique une intervention poubelle ET une tolérance pour les . Après, si on réveille et que mon partenaire s’excite, on verra. Question subsidiaire : le 1 produit librement alors que le n°3 a parlé reste-t-il forcing et promet-il 5 cartes ? »

Eric M : « Passe. Je n’aurais pas dit 1. Du coup je me retrouve maintenant en situation délicate. Aussi, je préfère passer dans mes 3 cartes plutôt que de répéter mes anémiques ou inventer 1SA. »

Aymeric : « 1SA. Forcé et obligé. 1 étant forcing je n’ai pas d’autres enchères. J’aurais dit 1 je ne suis pas venu pour passer surtout en TPP. »

Michaël : « 2. Je ne serai pas intervenu à 1 mais maintenant je suis bien content de l’avoir fait. Je n’ai plus honte de ma main : le fit (1 promet cinq cartes) et deux As. 2 montre trois cartes et moins de l’ouverture. »




DONNE N°4
Match par 4, donneur Nord vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

  1
Passe
1 Passe 3 Passe
3 Passe 4 Passe
?





COTATION :


5 (07) : 100

4SA (06) : 90

Passe (01) : 20




Roger : « 5. Nord montre 4 cartes à  dans un jeu énorme. 5 montre une envie de chelem sans contrôle extérieur donc de beaux atouts. »

Yves J : « 5. Nord est court à avec une ‘bombe’. 5 signifie, à l’atout ça baigne, ailleurs c’est la cata ! »

Daniel : « 5♠. Nous sommes en fit 9ème, je n’ai que des « top-cards », mais à quoi servirai

un Blackwood de ma part ? »

Pierrette : « 5. Le partenaire a fait un faux bicolore cher car il est trop beau pour un Splinter ou 4 direct, je n'ai aucun contrôle à nommer mais il peut y avoir un chelem si les mains correspondent donc 5,du jeu sans contrôle. »

Jean-Pierre : « 5. Je ne pense pas avoir suffisamment d’éléments pour diriger la manœuvre par un Blackwood. Je pense lui signifier que je suis d’accord pour un chelem avec un bon atout, mais aucun contrôle extérieur. »

Eric M : « 5. J’ai de jolis , et pas de points perdus à . Le chelem est possible avec en face une main du genre Axxx x ARxx ARxx qui correspondrait à l’enchère de 4 de mon partenaire. »

Edouard : « 5. Mon partenaire me dit avoir 4 cartes à  et donc une main trop forte pour fitter avant. Du coup mes atouts et la Dame de méritent un effort : 5, j'ai des beaux atouts mais rien d'autre à signaler. »

Guillaume : « 4SA. Nord a un super forcing (A10xx x ARD108 ARV), je lui apporte de belles cartes. »

Bernard : « 4SA. Blackwood. Le saut à 4 devrait montrer 4 cartes , sinon on dit 3. Alors la main est belle malgré l'absence d'As. »

Dominique M : « 4SA. Le chelem est quasi sur table dès que le partenaire possède, comme la séquence le laisse penser, un singleton . Il est donc important ici de savoir ce qui est convenu entre les deux partenaires concernant les mains régulières : quid des 4333 ou 4432 ? Et quid des 5422 ? Si ces 2 cas sont exclus, le Blackwood à 4 SA est le meilleur moyen de savoir si le nombre de cartes-clés est au rendez-vous. »

Jérémie : « 4SA. Nord n'a pas dit 3 mais 4 : il montre donc une main avec 4 cartes à Pique, courte à et plus forte qu'un Splinter. Donc on a tout maître ! Le Blackwood sert à vérifier que le partenaire n'a pas  AVxx  ARDVx  RVx. Il servira aussi parfois si j'entends 6 (qui dans ce contexte montrera forcément 3 clefs, la chicane , et le Roi de ) : on pourra appeler 7 tranquillement. »

Aymeric : « 4SA. J’ai un très beau jeu en face de ce 5440 fort avec 3 cartes clés. »

Michel : « 4SA. Dur !!!! ???? »

Jacky : « 4SA. Nord vient de me montrer une main très forte avec quatre cartes à avec très probablement la courte à . Je pose donc le Blackwood à 4SA mais on peut aussi envisager de dire 5... »

Marc : « Passe. Difficile de répondre, car beaucoup de choses dépendent de la façon dont on joue les Splinters et le super-forcing à 3. Si Nord décrit ici une main assez médiocre, genre 4-4-4-1 avec des honneurs moyens, il faut passer. S’il peut avoir mieux, il faut reparler. »

Michaël : « 4SA. Blackwood atout . Le partenaire est distribué 4135, dans une main trop forte pour un Splinter. Voyons le nombre de clés pour commencer. »






DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud vulnérabilité: Tous

           


Sud
Ouest
Nord
Est
1 4 X
Passe
?







COTATION:


4 (11) : 100

5 (02) : 20

5 (01) : 10


Dominique M : « 4. Certes la main est loin d'être minimale et on peut envisager de dire 5 qui rallonge les , mais deux accidents nous guettent alors : que le partenaire nous croie 6-5 et que nous jouions 5 en 4-3, ou qu'il dise 6sans tout ce qui est nécessaire à la réalisation de ce contrat. Dire 5 sur le Contre nous expose à entendre 5. Je crois que je dis lâchement 4 en sachant que je peux empailler !! (Autre problème : que dire, dans ce cas, si le partenaire sort 4 ??) »

Marc : « 4. What else ? »

Jérémie : « 4. What is the question ? C'est la suite qui pourrait être difficile. »

Daniel : « 4. S’il y a un chelem le partenaire aura du jeu pour reparler. »

Bernard : « 4. Le Contre est d'appel, et je ne passe pas. Situation dangereuse avec risque de mauvaise répartition de l'atout. »

Pierrette : « 4. »

Jean-Pierre : « 4. ????? J’ai hâte de découvrir les commentaires de mes collègues. »

Jacky : « 4. Avec cette main irrégulière, je dis 4 sur le contre d'appel de mon partenaire. »

Roger : « 4. Sans aucune excitation. »

Aymeric : « 4. Je dis ma majeure 4ème d’abord. »

Michel : « 4. J’ai quand même pas une main somptueuse non plus ? »

Yves J: « 4. Je suis curieux de savoir si quelqu’un va inventer autre chose, il y a des femmes dans le jury ??? »

Guillaume : « 5. 4 est sous-biddé donc allons-y ! »

Eric M : « 5. La main est trop belle en face de ce Contre pour se contenter de 4. »

Edouard : « 5. Cette main me dit vaguement quelque chose, n'est-elle pas ressortie d'un ancien quiz ? J'ai trop pour me contenter de 4, ce que je ferai avec un banal 2416 et même 2425 ou 3415. Sur d'autres séquences, 5 devrait demander un contrôle mais ici, aucun fit n'ayant encore été trouvé, je pense que cela devrait être propositionnel. »

Michaël : « 5. Je n’arrive pas à me résoudre à faire comme si j’étais 3424. Quelle que soit mon enchère, la suite sera difficile. Autant montrer quelques envies à mon partenaire, même si je pourrais être plus beau pour l’enchère. »







DONNE N°6 Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe 1
2
?





COTATION :


Contre (12) : 100

Passe (01) : 10

3 (01) : 10





Roger : « Contre. 100% d'appel (court à ). »

Aymeric : « Contre. J’ai du jeu et je veux bien les punir à 2 vu que j’ai des levées de défense. »

Michel : « Contre. Clairement une main positive courte à , non ? »

Yves J: « Contre. Belle ouverture avec la courte à , un modèle du genre. »

Dominique M : « Contre. Il me semble que Contre dans cette séquence est d'appel (il n'y a que 13 cartes à dans un jeu !!) et provient d'une main forte de ce type. »

Marc : « Contre. Très tendu et en espérant que Nord comprenne que c’est un appel. J’aurais préféré avoir 4 cartes à , mais j’ai peur d’empailler une manche si je passe, un choix tout à fait acceptable néanmoins. »

Bernard : « Contre. Zone 2 et plus, court à . »

Edouard : « Contre. D'appel. Le partenaire passera avec quelques atouts biens mis et dégagera sinon. Sur 2, je dirai 3 pour montrer aussi des , je pourrai être 4135. »

Jean-Pierre : « Contre. Situation peu courante. Je pense indiquer à mon partenaire, non pas du (au contraire plutôt une courte), mais une main assez lourde en points. »

Jérémie : « Contre. D'appel comme sur toutes les interventions du numéro 4 (et encore plus ici puisqu'Est, rouge et pas fou, devrait dire 2 avec six beaux ). Evidemment je préfèrerais avoir 4 cartes à , mais passer serait idiot. »

Daniel : « Contre. D’appel, car les appartiennent aux adversaires, sûrement que 3 cartes à car je les aurais annoncées sur 2. »

Guillaume : « Contre. Meilleure enchère pour décrire ma main. »

Jacky : « Contre. L'enchère de 2 étant naturelle avec l'ouverture et six beaux , je contre avec cette main 5431 de deuxième zone. »

Eric M : « Passe. Le Contre me semble ici punitif (bonne occasion de se mettre au point avec son partenaire). Je suis trop faible pour faire une enchère forcing manche et la seule enchère raisonnable me semble être Passe. »

Pierrette : « 3. Est a 6 beaux , que voudrait dire le Contre ? Que promet-il à ? Dans le doute, je dirai 3, le partenaire pourra peut être dire 3SA... »

Michaël : « Contre. Au minimum deuxième zone, court à . »