CONCOURS n° 20


DONNE N°1
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous


     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

1 Passe Passe
?







COTATION:


2 (05) : 100

Passe (04) : 80

1SA (02) : 50


Jérémie : « 2. Cette main pose deux questions :
1) Faut-il réveiller, quitte à propulser E/O dans une manche à
(Ouest peut avoir ouvert au palier de 1 avec un violent bicolore majeur) ?
2) Si oui, par quoi réveiller ?
A la question 1), je réponds oui sans hésiter car j'ai du jeu avec des As et une opposition à
. Je pense donc qu'on trouvera beaucoup plus souvent un contrat gagnant dans notre ligne, que l'ennemi ne retrouvera un contrat gagnant à (surtout en ces temps où on répond quasiment systématiquement à l'ouverture avec 5 cartes à
ou un fit).
A la question 2), je pense qu'il est passé dans les mœurs des bonnes gens de ne pas limiter à l'ouverture une enchère de réveil à la couleur. Ce type de réveil peut monter jusqu'à 14H, voire 15/16H lorsqu'on l'ouverture est majeure et qu'on est court dans l'autre majeure. »

Marc : « 2. De nos jours, les réveils à la couleur montent facilement jusqu’à 13 H, voire plus si la distribution est trop atypique pour Contre. Pourquoi mentir en réveillant par 1SA ? »

Edouard : « 2. C'est ma couleur, plus descriptif que des SA et Contre ne convient pas avec le singleton . J’espère pouvoir montrer la force de mon jeu ensuite par les SA ou cuebid. »

Marylène : « 2. Je vais les aider à retrouver les  ?? Tant pis, je ne réussis pas à passer. »

Dominique M : « 2. Il n'est pas question de contrer avec ce singleton . 1 SA est un autre réveil envisageable. »

Jean-Pierre: “1SA. J’aimerais encore mieux passer que de réveiller par Contre qui risquerait de me conduire vers un contrat burlesque. Je triche à peine avec les points et avec la distribution et au moins je limite ma main afin que Nord ne me poursuive pas avec ses . »

Fred : « 1SA. »

Jean-Noël : « Passe. Pas de manche à espérer, et un réveil risque fort de permettre à
l'adversaire de trouver son fit à
. »

Michel : « Passe. Le mien, court à , n’a rien trouvé à dire. S’il a 5 cartes à , il doit être ultra faible. Je crains que les adversaires ne retrouvent leur plausible fit 4/4 à car Ouest étant fort, il le ferait savoir sur mon réveil. Ils peuvent même ne pas être bien du tout à 1 !! »

Guillaume : « Passe. Je n’ai pas envie de les remettre dans le bon contrat. »

Aymeric : « Passe. Mes adversaires ont vraisemblablement les . Laissons-les jouer tranquillement 1. 3SA semble lointain, mon partenaire aurait bougé s’il avait beaucoup de . »

Michaël : « 2. Tant pis si les adversaires retrouvent un meilleur contrat. »



DONNE N°2
Match par 4, donneur Est, vulnérabilité: Nord/Sud
           

Sud
Ouest
Nord
Est



Passe
1 Passe 1 2
?








COTATION:


Contre (10) : 100

2 (01) : 10



Jean-Pierre : « Contre. Cette question restera pour moi une énigme. »

Jérémie : « Contre. Le Contre n'est pas d'appel pour les , c'est un Contre de soutien, montrant 3 cartes à ou une grosse main non descriptible naturellement.
Si je disais 3
, mon partenaire ne prendrait même pas la peine de rechercher 3 cartes à chez moi, pensant que je les ai déniées. Et s'il nomme les dans 4 cartes, tant mieux, ça évitera à Est/Ouest de trouver leur défense ! »

Fred : « Contre. »

Michel : « Contre. A part 3, on ne voit rien d’autre, or je n’ai pas envie que mon partenaire ne passe sur cette enchère avec RD 5èmes à pour tout potage, main avec laquelle il passera en courant alors que l’on table 4 ou 5!! S’il se contente de 2, j’en remets une couche à 3. »

Marc : « Contre. Pour moi, l’enchère garantit 3 cartes à et une main irrégulière (ou 18-19). Que demande le peuple ? Rien à voir évidemment avec des (d’ailleurs, où sont-ils, ceux-là ?) »

Dominique M : « Contre. Convient tout à fait avec cette main. »

Jean-Noël : « Contre. J'ai  exactement 3 cartes à . »

Marylène : « Contre. 3 cartes à , on verra ensuite. »

Guillaume : « Contre. 3 cartes à dans une belle main. (Si j’entends les , je ferai un cue-bid pour demander l’arrêt.) 3 est possible aussi. »

Edouard : « Contre. Pour montrer 3 cartes à ou un main forte, ici c'est un peu des deux. Si le partenaire dit 2, j'annoncerai mes jolis , mais je soupçonne mon partenaire d'avoir un bicolore majeur, ou Ouest plein de mauvais . »

Aymeric : « 2. Je n’aime pas le Contre, j’ai des trop beaux pour les omettre. »

Michaël : « Contre. 3 cartes à dans une main agréable, ou une main très forte. Nommer les dénierait 3 cartes à . »


DONNE N°3 Match par 4, Est donneur, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est



4
Passe Passe X Passe
?







                                                                                                                                                                                                     

COTATION:


5 (07) : 100

4 (02) : 30

5 (02) : 30


              

Jean-Pierre : « 5. Une main très distribuée, dans cette couleur nous ne sommes pas dans un contrat ridicule et nous avons de la ressource si le contreur ou l’adversaire reparle. »

Jean-Noël : « 5. Plutôt que 4. (Les seront mal répartis, et il faut de toutes façons que le partenaire ait 2 gros honneurs à pour gagner 4). »

Jérémie : « 5. Délicat. Nord peut avoir contré avec 5 cartes à . Mais je préfère nommer ma longue car ça tombera bien dès qu'il n'a pas 4 cartes, ou même lorsqu'il a 4 cartes et que les ne sont plus exploitables à cause d'un raccourcissement.
Un autre bienfait de dire 5
est que Rouge contre Vert cela montre un peu de jeu : Nord pourra se trouver plus facilement un soutien à 6 avec un gros jeu, alors qu'il passerait sur 4 qui est quasi automatique avec 4 cartes. »

Fred : « 5. Et sur un éventuel 5, je mets 5. »

Edouard : « 5. Je ne dis pas 4, qui ne tombe bien que si le partenaire en a 4 aussi. Allons pour 5, cependant 4SA suivi de 5 pour montrer une "bonne" enchère de 5 est bien également, pour aider le partenaire qui possède : RDx  Axx  RD  Axxxx. »

Dominique M : « 5. Quitte à dire 5 si l'adversaire dit 5. »

Aymeric : « 5. Le Contre signifie du jeu et pas forcément 4 cartes à . »

Guillaume : « 4. Toujours une levée de moins que 5. »

Marc : « 4. Si Ouest me contre trop méchamment, je me replie à 5… Passer serait évidemment parfaitement ridicule. »

Michel : « 5. Quand on aura perdu l’As de , je ne vais pas parier que l’on a tout maître, donc si mon partenaire dit 5, je passe. Sur 6, bien sûr je dis 6. J’ai l’impression que c’est la seule façon de montrer qu’on a une main intéressante mais tout de même pas très forte. »

Marylène : « 5. Puis Passe sur 5, et 6 sur 6. »

Michaël : « 5. Enlever le Contre montre une main irrégulière, ici unicolore. On peut négliger les , le Contre du partenaire n’en promettant pas 4, même s’il pourrait, dans certains cas, en avoir 5… Un jour de grande forme, 4SA suivi des






DONNE N°4
Match par 4, donneurOuest, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

3 Passe
Passe
?






COTATION:

4 (05) : 100

Contre (03) : 60

3SA (02) : 40

Passe (01) : 20



Jérémie : « 4. Très délicat : Passe, Contre, 3SA ou 4 peuvent bien tomber. J'élimine le Passe car avec de la distribution il faut agir. J'élimine le Contre car j'ai trop peur d'entendre 4 ou 5. J'élimine 3SA car avec une chicane et des non affranchis il faudrait des mains bien spécifiques pour que ce contrat soit le dernier gagnant. Reste 4, qui nous fera souvent empailler le fit 4/4 à , mais nous permettra souvent d'appeler facilement 5 ou 6 (et parfois 4 qui devrait être naturel si Nord dit 4). »

Fred : « 4. Je préfère garder des réserves. »

Guillaume : « 4. »

Aymeric : « 4. Je peux dire 3SA mais je peux vite tabler 6 dès que mon partenaire a singleton et une pièce à . »

Edouard : « 4. 3SA ne convient pas avec cette couleur trop trouée. Sur 4, je dirai 4 au cas ou le partenaire aurait comme moi un bicolore 5m+4. Si le partenaire n'a pas de fit ou du jeu je ne gagne rien, autant chuter du minimum dans ce cas. »

Jean-Noël : « 3SA. Risqués... Mais je ne conçois pas de passer. »

Marc : « 3SA. Quelle horreur ! En fait, il faut faire l’enchère qui tombe bien, toutes (3SA, Contre, 5 ou 4) pouvant nous entraîner dans un contrat grotesque. Dans le doute, j’applique la loi Meckwell (je dis 3SA). »

Marylène : « Contre. Malheureusement, je ne joue pas 4 indiquant les et les . »

Jean-Pierre : « Contre. Dans quel traquenard suis-je embarqué ?? On pourrait imaginer 3SA en pariant que Nord n’ait pas trop de et que l’on ne nous prenne pas trop de à l’entame. En fait toutes les enchères peuvent tomber bien… ou mal. Même 4 n’est pas dépourvu de bon sens dans ce brouillard opaque. »

Michel : « Contre. Mon partenaire n’a pas encore dit 4 !! Plus ça va plus je me dis que 4 en mineure sur 3 en majeure devrait, comme sur les 2 faibles, indiquer un bicolore avec l’autre majeure, même si ici il manque un … Je crois que pas mal de paires ont décidé cela, mais alors, avec l’unicolore mineur, il doit y avoir un moyen de l’indiquer…sans être trop haut ? »

Dominique M : «Passe. La meilleure enchère est sans doute 3 SA. Il est hors de question de contrer avec cette chicane, que dirait-on sur 5du partenaire ? »

Michaël : « 3SA. Il faut faire l’enchère qui tombe bien. L’avantage de celle-ci, c’est de ne devoir faire que 9 levées. Je ne sais pas qui a créé ce problème mais il va m’entendre lui dire deux mots.  »



DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

           


Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe 2
Passe
2 Passe 3 Passe
?






COTATION:


3SA (06) : 100

4 (05) : 80


Jean-Pierre : « 4. Ne jouons pas à cache-cache, et respectons cette distribution. Avec 3 cartes à seulement on aurait dit 3SA prioritairement. Considérons en première approche que l’enchère de 3 est naturelle. »

Jérémie : « 4. Sur cette quatrième forcing à haut palier, je ne vois pas ce que 4 pourrait montrer d'autre que 4 cartes à dans une belle main. Nord freinera à 4SA si ça ne l'intéresse pas. S'il dit 4 je le prendrai comme un agrément artificiel pour les (ça ne peut être naturel dans ma chicane, il aurait dit 3 forcing au tour d'avant). S'il dit 4 ou 4, on arrive dans des sentiers pas très battus : dans le doute je reparlerai, pensant qu'il a une main régulière non fittée , mais avec beaucoup de jeu (encore que 4 serait peut-être un arrêt ?). »

Guillaume : « 4. J’aurai tout dit. »

Edouard : « 4. Le partenaire n'a pas répété ses et veut connaître ma distribution. Il va s'envoler avec : Rx  xx  Axxxx  ARxx mais freiner avec : Rxx  xx  RDVxx  Rxx. »

Aymeric : « 4. Il a forcément du dans cette séquence, étant donné que 3 est forcing. »

Fred : « 3SA. »

Marc : « 3SA. J’ai déjà dit que j’étais fort, je dis maintenant que j’arrête les . Ma chicane à ne m’inspire vraiment pas et 4 décrirait une main plus forte. »

Dominique M : « 3SA. Quasi obligatoire mais il faut être conscient qu'on risque d'empailler un chelem (petit ou grand) si le partenaire a réellement du ). »

Marylène : « 3SA. Je n’aime pas ma chicane . »

Jean-Noël : « 3SA. J'aurais dit 4 avec le contrôle . »

Michel : « 3SA. S’il dit 4, je coopérerai, bien sûr. Pour l’instant, on est peut-être rendu au dernier contrat gagnant. Bien sûr, je pourrais être moins fort, le bicolore cher étant atténué après 2/1 mais la chicane calme les ardeurs. Faut-il dire 4SA pour montrer cette zone ? »

Michaël : « 4. Le partenaire veut connaître ma distribution, je lui réponds, même si la chicane n’est pas très engageante. »



DONNE N°6 Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
2SA*
Passe
3
?





2SA*: bicolors mineur.

COTATION:


Passe (10) : 100

3 (01) : 10






Jean-Pierre: « Passe. Avec plus de la moitié de mes points dans les couleurs adverses et de surcroît mal placés, c’est à peine si j’ai l’ouverture (LOL). Et mon partenaire ne semble pas avoir l’ombre d’un fit, donc silence radio sans autre choix. »

Aymeric : « Passe. Je n’ai rien à dire. Mon partenaire a beaucoup de et mes mineures sont mal placées. »

Jérémie : « Passe. Enfin une enchère facile : j'ai du jeu, mais avec les couleurs de l'adversaire. Pire, celles de mon adversaire de gauche ! Si mon partenaire n'a pas trouvé de quoi se manifester sur 2SA, je ne vois pas quel contrat je vais gagner. Cette main pue le misfit, je prie pour que mon partenaire ne se trouve pas un réveil à 3. »

Fred : « Passe. Les enchères ne sont pas finies. »

Marc : « Passe. La donne sent le misfit à plein nez… Le pire, c’est que cet idiot de Nord va réveiller par 3, je le sens ! »

Dominique M : « Passe. Que voudrait dire Contre dans cette situation ? Punitif ou appel - ? Il est raisonnable de retenir cette deuxième signification ; il n'y a plus qu'à passer en espérant on ne sait quel miracle !!! »

Jean-Noël : « Passe. La mort dans l'âme, mais un Contre promettrait 4 cartes à . »

Guillaume : « Passe. Ma main est devenue sans intérêt en attaque. »

Edouard : « Passe. En espérant (sans trop y croire) un Contre de réveil purement compétitif de mon partenaire. 3SA maintenant est suicidaire : ma main ne vaut rien en attaque et Est serait ravi si il possède  ADVx  Dxxxx  xxx. »

Michel : « Passe. Plus de la moitié de mes points en mineures, des adversaires misfittés, les mal faits si je déniche un fit chez mon partenaire, un monceau de entre Nord et Est, à un contreur qui en prend pour 800, on pourra toujours dire « Que diable allait-il faire dans cette galère ? » Mais ce serait un peu « fourbe » peut-être . Depuis le temps que cette rubrique manquait de tenue littéraire… »

Marylène : « 3. Si je contre, je vais entendre les . Je ne veux pas rater 3SA, donc je dis 3, mon partenaire va dire 3 et je dirai 3SA . Il aura compris que je n’ai pas les non ? »

Michaël : « Passe. 10 de mes points ont disparu… »