CONCOURS DU MOIS DE AVRIL 2011.


DONNE N°1
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

1
Passe
2 Passe 3
Passe
?



COTATION:

3     (15)     :     100
4     (04)     :     30
3     (01)     :     10




La situation est délicate...
En effet, la priorité est de découvrir le meilleur contrat, et il n'est pas sûr que l'on dispose d'un matériel suffisant pour jouer 6.
Dans un premier temps, il s'agit de tester si le contrat de 3SA (de préférence à 5) est jouable. Autrement dit, il faut savoir si le partenaire arrête les .
Dans ce genre de situation où les adversaires n'interviennent pas, la nomination d'une couleur, après un fit mineur,
est une affirmation de tenue dans la couleur si ce n'est pas la dernière nommée.
(Ce serait une interrogative si il s'agissait de la 4ème couleur.)

Ici la situation est embarrassante car dire 3 signifierait que l'on tient les  et demanderait au partenaire de nommer 3SA avec un arrêt .
Evidemment, si on possédait soi-même un arrêt dans chaque couleur, on enchérirait directement 3SA.
Autre problème, on ne dispose pas de l'espace suffisant pour dire au partenaire que l'on arrête les  : il faudrait dire 4, ce qui dépasse le palier de 3SA.

Ce problème, appelé communément "le problème des " a été résolu par de nombreux experts.
Il s'agit "simplement" de donner une signification ambigue à l'enchère de 3 (ou 3 si l'ouverture avait été 1).
Cette enchère signifie que l'on a:
- soit l'arrêt  avec un problème à ,
- soit un fit  avec des ambitions.

Que doit faire l'ouvreur dans cette situation?
Il doit assumer le premier cas en priorité et nommer 3SA avec l'arrêt . En effet, si le répondant a un réel fit, il reparlera sur l'enchère de 3SA, clarifiant ainsi la situation.


Cette convention ne nécessite, somme toute, qu'un effort de mémoire, et est devenue classique.
La majorité des experts ne s'y trompe pas.

Jean-Pierre: "3. CONVENTIONNEL, mais classique avec les  dans cette séquence (je pense que c'est entré dans le standard français).
Ne promet pas un fit
 mais indique que l'on ne peut pas nommer 3SA à cause des . Il faut reconnaître le côté délicat de cette situation qui n'existe qu'avec les .
On passera sur 3SA ou on en proposera 4 et sur toute autre enchère, on poursuivra par une recherche du meilleur contrat (x
évidemment)."

Jacky: "3. Il s'agit du fameux problème des . Sur 3, Nord doit dire 3SA dès qu'il possède l'arrêt ."

Jérémie: "3. Classique dans le standard même si c'est détestable. Si j'entends 4 je corrigerai à 5.
Remarque: Pour éviter ça il existe une convention qui consiste, sur la réponse de 2 après ouverture d'1 en majeure, à échanger les redemandes de 3 et 3.
(3
= soutien à 3 et 3 = bicolore cher à .)
Avantage :
Sur le "fit" à 3
on a la place de donner un vrai fit (3M), ou de nommer celle qu'on tient (3 = je tiens les , 3M' = je tiens l'autre majeure).
Inconvénients :
- le problème de mémoire, il ne faut pas se planter...
- on ne peut plus répéter les  avec 6 belles cartes sur le bicolore à 3.
(Mais c'est pas trop grave, ça arrive rarement et on peut toujours dire 4
si on est fort, sinon 4SA direct ou 3 (4e forcing) suivi de 4SA)"


Eric M: "3. Enchère ambiguë et codifiée exprimant soit un double fit soit un problème à  pour jouer à sans-atout."

Daniel: "3. Conventionnel, bivalent. Le partenaire doit dire 3SA avec l'arrêt ."

Gilles et Bogdan: "3. Cela devrait-être codifié ...a) Arrêt  sans arrêt  pour les Sans Atouts. b) Double fit forcing enchère de chelem. Le répondant assume le a) en premier."

Philippe L: "3. Je n'arrête pas les . Une bonne main pour répondre en Texas sur les : 1 - 2 / 2 - 3 / ?"

Rémi: "3. Pas besoin d'être devin pour comprendre que ce n'est pas naturel, mais j'avoue que c'est trompeur."

Eric J: "3. Le partenaire se devant de dire 3SA avec l'arrêt ..."

Bernard: "3. Enchère technique bivalente. Répondre 3SA si on tient les . Sinon dire 4 et le répondant met 5 sans fit."

Pierrette: "3. Ambigu dans cette situation mais de là à le dire avec un singleton... Cependant, 3SA est peut être le dernier contrat gagnant!
Donc 3
et sur toute autre enchère que 3SA, je dirai 5."

Michel: "3. Fit ou problème à  pour 3SA."
 
Roger: "3. Enchère ambigüe soit un fit à  forcing soit l'arrêt  et pas à ."

Marc: "3. Dite convention « casse-g… » : soit un fit dans une main de chelem, soit l’enchère de 3SA sans arrêt à 
Très difficile à manœuvrer et fortement déconseillé aux personnes sensibles!"


Edouard: "3. Classique problème (technique) des !
Je dis 3
qui n'est pas forcément fitté : dans un premier temps le partenaire annonce 3SA avec l'arrêt  que je ne peux demander faute d'espace... Mieux vaut être au point !"



Quelques experts, sans convention ou sans vouloir l'utiliser, nomme leur premier contrôle en vue d'un éventuel chelem à .
Au passage, je vous rappelle qu'il n'est pas très grave de jouer 5 égal (au lieu de 3SA +1 ou 2) en Match par 4 (ce n'est bien sûr pas le cas en TPP).

Dominique M: "4. Que dire à part 4? Certes l'entame  va jaillir mais on a trop de jeu pour exclure un chelem. (3 est une enchère en pratique illimitée)"

Aymeric: "4. Contrôle  chelemisant. Dès que mon partenaire a quelquechose à , je table 6."
 

Yves J: "4. Je joue 3 positif et illimité, je ne souhaite pas jouer 3SA, qui pourrait bien être malgré tout le dernier contrat gagnant.
De plus, 3
affirme l’arrêt, sauf convention particulière, je suis donc un peu coincé.

Fred: "4. Tant pis pour 3SA."



Une experte opte pour une voie différente.

Dominique C: "3. Essayons de jouer 3SA. Ce n’est pas clair."









DONNE N°2
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
 2 Passe
Passe
?



COTATION:

Passe     (12)     :     100
2     (08)     :    70


Il n'y a ici que deux possibilités: Passe et 2.
Il est en effet totalement exclu de contrer dans cette séquence avec une courte à , à moins de posséder une main très puissante, ce qui n'est pas le cas ici.
Quant à éléver les enchères au palier de 3 (en disant 3), c'est éxagéré, compte tenu de la médiocrité des couleurs.

Examinons le pour et le contre pour chacune d'entre elles.

Une courte majorité se décide pour l'enchère de Passe.
Inconvénient: ne pas nommer cette couleur 6ème.
Avantage: le partenaire ne devant pas avoir beaucoup de , ou alors il n'a aucun point, ils sont donc chez les adversaires.
L'idée principale, outre le risque d'une forte pénalité, est que les adversaires ne retrouvent un meilleur atout, et éventuellement le contrat gagnant de 4.
En passant maintenant, on leur en enlève la possibilité.

On pourrait envisager la possibilité d'un Passe "Blanche-Neige" chez le partenaire (cela veut dire qu'il a du jeu et des beaux ).
Mais cela reviendrait à croire que Ouest intervient vulnérable avec une couleur plus que miteuse, laissons de côté cette éventualité...

Rémi: "Passe. Je ne sais pas qui a quoi mais il se pourrait bien que le premier qui bouge s'en prenne pour cher. Je n'ai aucune envie de contrer avec ce singleton ."

Dominique M: "Passe. Nord, pas très long à  n'a pas pu se manifester. Le jeu n'en vaut pas la chandelle."

Roger: "Passe. La seule chose que j'ai à gagner de réveiller est de les voir enchérir 4."

Eric J: "Passe. Le risque est trop grand de voir les adversaires retrouver les
."

Jacky: "Passe. Pour éviter que les adversaires ne retrouvent un contrat à ."

Michel: "Passe. Un Passe Blanche-Neige est peu probable avec ma teneur à , le partenaire n’ayant pas contré ne doit pas avoir un champ de , et s’il en a 4 , il est faible.
Alors y sont où les
? Et y sont où les points ? Bref , si 2 chute, tant pis, ce sera gratuit, mais je ne veux pas leur permettre de retrouver 4."

Eric M: "Passe. Compte tenue de ma teneur à , je doute que mon partenaire ait passé pour les punir sur mon réveil par Contre.
Le risque de réveiller est de les propulser à une manche à . Je ne prends pas ce risque."

Edouard: "Passe. Où sont les ? En tout cas mon partenaire ne semble pas avoir beaucoup de jeu et je ne me vois pas de manche à faire.
Par contre, si je réveille, l'adversaire pourrait trouver un contrat plus rémunérateur : 1 2 P P  2 X P 4, par exemple, avec : Vxxx  Rxxxxx  xx"

Philippe L: "Passe. Il y a souvent plus à perdre qu'à gagner si on reparle. L'adversaire gagne peut être 4 ou 5."

Daniel: "Passe. Où sont les ? Ne réveillons pas l'eau qui dort. A part un Passe blanche-neige de mon partenaire, j'ai tout à gagner en me taisant."

Bernard: "Passe. Dire 2 est dangereux et inutile (pas de levées). Ok pour 2 en TPP."

Jérémie: "Passe. Je n'ai pas envie de réveiller pour qu'il trouvent les .
Avec une courte à 
on réveille toujours, mais avec 2 cartes c'est soumis à l'appréciation, surtout au palier de 2.
(Risque d'empailler dans notre camp vs risque de faire découvrir un meilleur contrat aux adversaires).
Ici, avec un honneur second dans l'intervention, il y a peu de chances que mon partenaire ait un Passe blanche neige.
"



C'est pour les arguments contraires, mais conscients du risque, que l'autre moitié du jury produit l'enchère de 2.

Marc: "2. Je perds 1100, c’est ca ? Tant pis. Je n’ai jamais, de ma vie, laissé jouer l’adversaire au palier de 2 avec une couleur 6ème non mentionnée."

Fred: "2. Qui décrit bien la main. Plutôt que Contre dans l'espoir que le Passe (de Nord) soit punitif."

Dominique C: "2. Je ne vois rien d’autre!"

Yves J: "2. Et sûrement pas Contre ou Passe, des enchères que je ne comprendrai pas bien. Tant pis s’ils ont 4 sur table……"

Jean-Pierre: "2
. Je ne me vois pas laisser jouer 2, ni contrer sans les .
(D'ailleurs, où sont-ils, le risque est qu'ils soient chez les adversaires et qu'ils les retrouvent, ni même nommer 3
même si cela tombe bien.)
Mon instinct me souffle que passer serait le meilleur choix mais ce serait sans doute lâche.
Je redoute un Contre d'appel chez Ouest qui va leur permettre de retrouver une manche qu'ils venaient d'empailler."


Gilles et Bogdan: "2. J'ai 6 belles cartes. Tant pis si c'est Texas pour 4 pour les adversaires."

Aymeric: "2
. Je répète bêtement ma couleur sixième. Si ils ont 4, tant pis pour moi, mais je peux tabler 4 avec un complément ."

Pierrette: "
2. Pas question de contrer avec la courte à  et la main n'est pas si belle que ça avec Roi de  mal placé."








DONNE N°3
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe 1
Passe
1 Passe 2
Passe
?



COTATION:

2     (11)     :     100
3     (04)     :     40
2     (04)     :     40
2SA     (01)     :     10




2 est l'enchère dite "4ème couleur forcing". Elle demande des renseignements à l'ouvreur.
Dans l'ordre de priorité, un fit de 3 cartes dans la majeure de réponse ou un arrêt dans cette 4ème couleur ou un renseignement autre sur la distribution.
Mais, que doit-on faire lorsque, comme ici (pas 3 cartes à , pas d'arrêt , pas 5 cartes à ), on ne peut rien dire? On doit disposer d'une enchère "poubelle".

Deux "écoles" s'affrontent.
Pour la 1ère, la répétition de la majeure (ici les ) remplit cette fonction et ne promet dons pas 5 cartes à , soit une main 6/5. On pourrait clairement annoncer 3 dans ce cas.
Pour la 2nde, c'est l'enchère "collée" (ici 2) qui est utilisée comme "poubelle", à charge pour le répondant de vérifier si l'ouvreur détient effectivement 3 cartes à .


La majorité des experts choisit la première voie.
L'argument principal étant qu'il est dommage que l'enchère de 2
dans cette situation ne garantisse pas 3 cartes à . (tout au moins un honneur 2nd)

Philippe L: "2. Si ça n'en promet pas 5."

Dominique M: "2. Qui est, pour moi, l'enchère poubelle (elle ne promet rien de particulier).
On peut convenir qu'elle exclut un 5-5 noir qui serait nécessairement fort (sinon ouverture de 1
) et qui se traduirait maintenant par 3.
Par contre, on pourrait encore posséder un 6-5! Avec la main proposée, certains diront 3
(on n'est pas loin du compte) ou 2.
Mais j'aime vraiment que cette enchère provienne de 3 cartes ou alors au moins d'un gros honneur second."


Jérémie: "2. J'aime beaucoup Alain Lévy, mais je n'aime pas ses développements sur la 4ème couleur forcing :
- dire 2 avec cette main au nom du PMMM (cf la réponse de Jacky je suppose) n'est pas très naturel,
- imposer que 2 soit un 5/5 noir m'ennuie alors que d'une part c'est beaucoup moins fréquent que ce genre de main, d'autre part on peut dire 3.
Je préfère donc que 2 ici décrive ce genre de main : un 4432 sans 3 et sans arrêt  (on peut éventuellement inclure les 5431, à discuter avec le partenaire)."

(PMMM = Principe du Moins Mauvais Mensonge, un art délicat...)

Marc: " 2. Enchère poubelle, d’autant plus facile que, de nos jours, on n’ouvre plus les 5-5 noirs de première zone de 1.
Donc, avec un 5-5, j’ai forcément de quoi jumper à 3
sur 2."

Bernard: "2. Ne promet pas 5 cartes à . En zone 1, on aurait ouvert d'1."

Pierrette: "
2
. Ni 3 cartes à , ni arrêt  , ni 5 cartes à ... C'est la règle du NI NI .."

Aymeric: "2. Dès que j’ai 5 cartes à et 5 cartes à ♠ j’ouvre de 1 donc 2 ne signifie pas un 5/5 pour moi, mais juste l’absence d’arrêt

Daniel: "2. Enchère d'attente, sur une 4ème couleur forcing. Ne rallonge pas les ."

Eric J: "2. Faute de mieux, je décris mes forces..."

Gilles et Bogdan: "2. Fourre tout. Enchère codifiee. Alain Levy conseille de dire 2 dans cette situation. Pas nous ..."

Edouard: "2. Encore une mise au point nécessaire avec le partenaire. 2, 2SA ne conviennent pas. 3 et 3 (As de  blanc, main agréable) non plus.
Reste 2 : partenaire je te renvoie la balle, pour le moment je ne peux rien te dire sur ma main."



Quelques experts utilisent la 2ème voie.

Jacky: "2. C'est le principe du moins mauvais mensonge sur la 4ème couleur forcing à 2!
L'enchère de 2
(couleur collée) ne garantit pas 3 cartes à  et le répondant doit redire 3 pour vérifier la teneur de l'ouvreur!"

Rémi: "2. Là c'est une question de convention avec le partenaire. Moi, je dis 2 poubelle, mais sans convention j'aurais annoncé 2."

Dominique C: "2. Pas idéal comme enchère,mais je ne vois rien d’autre."

Michel: "2."



Pour ceux qui ne peuvent utiliser ni 2 ni 2, système oblige, il faut trouver autre chose. La qualité remplace la 5ème carte.

Yves J: "3. Pour moi 2 montre un 5-5 noir, après tout il ne me manque que le 2 de  en plus !!!!"

Jean-Pierre: "3. Hésitation entre 3 et 3, mais cette dernière enchère promettrait plutôt l'As de cette couleur et la main est plutôt minimum.
Je pense que ce petit mensonge sur la longueur est compensé par sa qualité. Répéter 2
pourrait être pris pour un 5-5 et alors la catastrophe."

Fred: "3. Plutôt que 2 après une longue hésitation."

Eric M: "3. 2 exprimerait et 5-5 et 2 un fit. Je choisis donc 3 car je ne tiens pas les . Si mon partenaire redit 3, je dirai 3SA en espérant trouver les  partagés en flanc…"


Enfin un expert isolé... Je résiste mais j'ai du mal à ne pas faire un commentaire. :-)

Roger: "2SA. Question de style, l'enchère de 3 est envisageable avec les beaux , même s'ils ne sont pas 5èmes ."








DONNE N°4
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

  2SA
Passe
3 Passe 3
Passe
?


COTATION:

4     (13)     :     100
4     (07)     :     60


Une question que l'on pourrait se poser tout d'abord: "Doit-on faire un effort de chelem?".
A l'unannimité, les experts répondent "oui" puisqu'aucun ne conclut à 4.
Même s'il sera délicat de déterminer si les jeux concordent, 10 points H par 2 As et un singleton méritent en effet un effort, ce qui ne signifie pas que l'on imposera le chelem.


Voyons comment s'y prennent les experts.

La solution "standard" pour montrer un fit  avec un espoir de chelem est d'enchérir 4.
Il faut en effet que 4 et 4 puissent garder leur signification naturelle (5+ cartes dans la mineure annoncée et l'autre majeure 4ème),
même si certains jouent ces enchères ambigues (il faut être au point avec son partenaire).

L'inconvénient principal de cette convention est qu'elle est dévoreuse d'espace (c'est encore pire si la couleur fittée est ),
car on manque de place pour se décrire sans dépasser le palier de la manche ou le palier de 4SA. Il faudra alors faire preuve d'un bon jugement.

Notons au passage, que cette enchère de 4 ne promet ni ne dénie quoi que soit à propos des .


C'est néanmoins cette enchère qui est choisie par le plus grand nombre.

Marc: "4. Les enchères de 4 et 4 ne peuvent pas être ambiguës, ce serait parfaitement ingérable pour la suite, donc elles sont naturelles et dénient formellement un fit à .
Par inférence, 4
est la seule enchère disponible pour montrer un fit forcing.
Je joue un développement amusant : l’ouvreur dispose de 3 vitesses de réponse :
4
décourageant (mini, sans doute mauvais ), 4SA BW (maxi, etc) et la voie intermédiaire (il répond au BW qui n’a pas été posé !)."

Edouard: "4. Si le partenaire n'a pas grand chose à  on fait le chelem, mais si il a trop de points perdus ou pas Ax à , alors autant s'arrêter rapidement.
Je peux dire 4 (ou 4 certaines paires ayant inversé les 2 significations pour sauver de l'espace) pour montrer un espoir de chelem,
mais comment le partenaire peut-il différencier : RDVx  RDx  Ax  RDxx  de RDVx  Ax  RDx  RDxx??
Si je dis  4 puis 4 sur 4, le partenaire doit il reparler dès qu'il a le contrôle  ? Bien difficile...
Ne pouvant décider seul, je me contente d'une simple proposition à 4
, pas très fier."

Jérémie: "4. Ou 4 si j'échange les réponses de 4 et 4 avec mon partenaire."

Pierette: "4. Envie de jouer le chelem à , 4SA est quantitatif et 4 (4) promet 4 cartes à  et 5 cartes à  (ou ). 4 ne promet pas le contrôle ."

Dominique M: "4. L'enchère théorique pour montrer un fit  et des ambitions de chelem. Malheureusement elle est tout sauf économique et n'est pas du tout descriptive.
Certains jouent 4
pour envoyer ce message, dans ce cas, 4 montrent des . Pourquoi pas, mais bonjour la mémoire !

Aymeric: "4. Fit  avec ou sans contrôle . Si mon partenaire met 4, je ferais un dernier effort à 5."

Dominique C: "4. Enchère de chelem, certes. Je suis curieuse de connaître vos développements."

Jacky: "4. Qui agrée le fit  avec des espoirs de chelem même si, aujourd'hui, beaucoup ont inversé l'enchère en disant 4..."

Gilles et Bogdan: "4Gadget Q-M : Fitté , enchère de chelem. S'il n'a pas le controle , on jouera 5."

Roger: "4. Proposition de chelem à  avec ou sans contrôle . Main très limite, tout va dépendre du nombre de points perdus à  de l'ouvreur. Aussi 4 est tout à fait acceptable."

Philippe L: "4. Propose le chelem à ."

Michel: "4. Chelemisant bien sûr , agrée les ."

Eric J: "4. Ce système n'est pas idéal mais c'est le seul qui fixe l'atout à ... Planter 6 pourrait tourner au ridicule en face de RDxx Dx ARVx RDx."


Pour limiter cette perte de place, certains ont décider de donner à l'enchère de 4 la signification "Je suis fitté  avec un espoir de chelem".
Bien entendu, cela ne promet ni ne dénie quoi que ce soit à .
Comment faire quand on a réellement des  avec 4 cartes à ? C'est simple, on enchérit 4...

Yves J: "4. Espoir de chelem à . Avec Jean-Gilles, nous avons inversé les réponses de 4 et 4 pour des raisons d’économie, et ça marche bien !"

Rémi: "4. Encore une question de convention: pour moi 4 montre le fit  et un espoir de chelem sans indication sur la teneur des .
Avec d'autres, c'est 4
qui a cette signification."

Eric M: "4. Nouvelle situation avec une enchère ambiguë – fit  ou naturel.
Si mon partenaire enchérit 4
je poursuivrai par 4 et s’il poursuit par 4, je déclarerai directement le chelem à , et s’il dit 5 je dirai 5."

Daniel: "4. Conventionnel. Confirme le fit , en route pour les contrôles. L'annonce de 4 ne confirme ni n'infirme un contrôle ."

Fred: "4. Contrôle. Plutôt que 4 qui brûle des paliers."

Jean-Pierre: "4. Ambigu: des  avec des  ou bien un fit  qui sera annoncé ultérieurement.
On peut penser à 4
qui a l'avantage de fixer clairement le désir d'un chelem à  mais cette enchère n'est vraiment pas économique."

Bernard: "4. Comment évaluer ensuite les points perdus à?"








DONNE N°5
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

4 Passe
Passe
X Passe 5
Passe
?


COTATION:

6     (12)     :     100
Passe     (05)     :     40
5SA     (02)     :     20
5     (01)     :     10




Tout d'abord, il convient d'essayer de visualiser la main du partenaire.
Une chose importante est que ce n'est pas parce que le partenaire parle qu'il a du jeu.
En effet, si celui-ci décide de dégager le Contre, c'est qu'il possède un jeu irrégulier.
Avec une main régulière - avec ou sans jeu, avec ou sans opposition à  - il conviendrait de passer,
puisqu'essayer de faire chuter 4
X serait un moindre mal comparé à essayer de gagner un contrat au palier de 5, probablement contré par ailleurs.

 Une chose est donc sûre, le partenaire a une main irrégulière, avec très souvent un singleton.
On peut d'ailleurs affirmer qu'il possède un unicolore, 5 (voire 6) cartes à , puisqu'avec un bicolore(4-4, 5-4 ou 5-5), il aurait pu enchérir 4SA (bicolore indéterminé).
La main la plus probable en distribution étant donc celle-ci: xx(x) xx xxxxxx xx(x).
L'affranchissement des  et la coupe des  devraient permettre de n'avoir qu'une seule perdante en dehors des atouts.
Si le partenaire possède la Dame de  6ème, il n'y aurait quasiment plus aucun problème.
Bien sûr, si le partenaire possède 3 cartes à , on en serait réduit au partage 2-2 des , en plus du problème de l'atout.

Une dernière chose. En match par 4, inutile de focaliser sur l'atout majeur. 6 égal (920) au lieu de 6 égal (980), ce n'est pas grave.
De plus, bonjour les efforts à produire pour trouver si le partenaire a un fit , meilleur que le fit . D'ailleurs l'enchère de 5 serait-elle forcing???

On voit donc que les chelem peut facilement être sur table ou ingagnable, et la décision des experts est en majorité optimiste.

Jérémie: "6. 5 garantit 5 cartes minimum et un peu de jeu (ou une chiée de ), je ne peux donc me résoudre à passer.
Puisque j'ai découvert un fit, je ne vais pas m'amuser à en trouver un autre à 
, sans être sûr qu'il soit meilleur et avec le risque que mon partenaire passe.
Il peut y avoir 7, mais il faut l'As de 
, la Dame de  et le doubleton  en face (ou la Dame) : je n'ai pas les moyens de demander tout ça, j'opte donc pour l'option la plus probable."

Dominique M: "6. Nécessairement jouable quand Nord a pu en dire 5."

Aymeric: "6. 5 est une main irrégulière puisqu’il passe sur le Contre s’il a une main régulière, donc il a au moins 5 beaux  voire plutôt 6."

Yves J: "6. Je me fais avoir au chantage. Nord a une main plutôt irrégulière, je plonge sans savoir si je vais chuter ou en faire 7..."

Michel: "6. Le mien ne doit être ni très faible ni très plat, en moyenne je pense pouvoir gagner ce contrat. Je ne sais pas prospecter 7 sans contrôle du premier tour à ."

Eric J: "6. Je ne résiste pas. Bien sûr le chelem sera parfois meilleur à  mais difficile à savoir."

Roger: "6. J'ai du mal à résister à ce genre de main. Il suffit quasiment d'une Dame 5ème à  pour gagner le chelem."

Daniel: "6. Nord aurait passé avec une main plate. Une longue à  me suffit pour essayer le chelem."

Bernard: "6. Olé! Sauf 3 petites cartes à , on devrait pouvoir affranchir les ."

Dominique C: "6. Peut-être que 5 c’est déjà moins 1??"

Philippe L: "6. Gambling."

Edouard: "6. Pour dire 5 le partenaire doit avoir une distribution agréable. Comme j'ai tout plein de bonnes cartes, cela devrait être un bon pari pour 6 (idem en paires)."



Quelques experts choisissent la voie de la prudence, et décident de "payer le barrage".

Rémi: "Passe. Le partenaire devrait avoir au moins 5 cartes à .
En effet, il n'a pas 4 cartes à
 ni 4 cartes à  (il enchérirait 4SA), et avec le 4333 cela l'encouragerait à passer sans doute.
Reste à savoir si on veut proposer le chelem en annonçant 5
ou l'imposer en déclarant 6. Je paie le barrage et passe."

Jean-Pierre: "Passe. Nord a une main déséquilibrée avec au moins 5 cartes à . C'est sans doute le meilleur contrat de manche s'il y en a un.
Quant à faire une autre action je n'y pense même pas, respectant le barrage de l'adversaire vulnérable, surtout en duplicate."


Jacky: "Passe. Enchère délicate. Passe ou 5 selon mon humeur!"

Pierrette: "Passe."

Eric M: "Passe. Mon partenaire a une main excentrée avec pas mal de , le chelem n’est certes pas exclu mais je préfère payer le barrage."


Au contraire, certains envisagent même le grand chelem. Pourquoi le partenaire ne posséderait-il pas, par exemple, Axx xx Dxxxxxx xx?
Dans ce but, ils utilisent l'enchère de 5SA qui est alors Blackwood. A noter qu'aucune réponse du partenaire n'est gênante, ne pouvant dépasser 6.

Marc: "5SA. Blackwood : je fais 6 en affranchissant les  en face de la Dame de 6ème pour tout potage, mais pourquoi n’aurait-il pas aussi l’As de ?
Le mauvais cas : xxx en face… Mais il restera encore l’espoir du partage 2-2 ou d’une défausse sur un ."

Gilles et Bogdan: "5SA. Nous le jouons Blackwood. Il semble évident de reparler ..."



Enfin, un expert choisit de présenter sa couleur.

Fred: "5. Optimiste. Passer sur 5 est plausible."




DONNE N°6
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Est-Ouest/

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

  1 2SA*


 2SA*: bicolore -
COTATION:

Passe     (12)     :     100
3     (02)     :     40
3     (02)     :     40
3     (02)     :     20
4     (01)     :     10



Vous avez peut être reconnu une donne du concours du mois précédent.
J'avais alors obligé Sud à passer sur l'enchère de 2SA.
Certains experts m'avaient expliqué qu'ils auraient enchéri directement sur 2SA et j'ai donc proposé ce problème, un tour d'enchères plus tôt.


De toute évidence, la main est trop faible, même si on dispose d'une convention, pour enchérir tout de suite.
D'ailleurs, une bonne partie du jury n'envisage pas de parler sur 2SA. On retrouve alors dans leurs commentaires ce que l'on avait le mois dernier.

Philippe L: "Passe. On verra plus tard s'il faut s'agiter."

Rémi: "Passe. Et puis 4 sur 4 si le partenaire pouvait comprendre que j'ai aussi du !"

Gilles et Bogdan: "Passe. Wait and see..."

Bernard: "Passe. On verra plus tard ! Pas assez de , et lunettes pas assez puissantes pour voir les ."

Edouard: "Passe. Pas de fit, pas de jeu. La seule raison d'une enchère maintenant serait de proposer une défense, mais je peux avoir une autre chance..."

Dominique C: "Passe. Les  sont tentants.. Mais pour l’instant pas assez de jeu pour se manifester."

Yves J: "Passe. Et vite fait, elle sent pas bon cette main. S’ils s’arrêtent à 3, je dirai 3, sinon on verra bien."

Marc: "Passe. Parler à ce stade est le plus sûr moyen d’entraîner le partenaire trop haut.
Tant pis si je rate la défense à 5
contre 4, mais je ne peux pas dire 3 comme si j’avais cinq  par Roi-Dame et un As.
Au bridge, j’enchéris ma main, pas celle des autres (c’est ce que font ceux qui disent 3
et je n’ose pas imaginer qu’il puisse y avoir des suggestions à un palier plus élevé !!!)."

Eric J: "Passe. Il sera peut être temps d'aviser au tour suivant. Je ne veux pas donner à mon partenaire une fausse image de ma main..."

Jacky: "Passe. Il s'agit de la donne n°5 du concours précédent sur laquelle je continue de passer sur l'enchère de 2SA d'Est..."

Jérémie: "Passe. Mais on m'entendra plus tard (3/4 sur 3/4).
Il me semble que ce problème a déjà été posé récemment après que Ouest ait annoncé 4.
Michaël, tu as des comptes à régler avec ton partenaire sur cette donne pour t'acharner ainsi ? :-)"


Michel: "Passe. Pas concerné, et puis de toutes façons, j’étais au bar quand les enchères ont commencé.
En revanche, sur 4
, je dirai 4, montrant du  et du , comme le mois dernier lors du concours dont j’avais oublié d’envoyer les réponses."

J'attends d'ailleurs toujours tes excuses Michel. :-)


Malgré tout, une petite moitié du jury décide d'enchérir tout de suite, en prévention de la suite compétitive de la séquence, estimant ainsi être mieux placés.
Il me semble que l'on soit un peu "léger" en points tout de même, le partenaire risquant de s'attendre à plus.

Cependant, je vois deux avantages de se manifester tout de suite:
- on aura tout dit dès le palier de 3, alors que les enchères reviendront probalement un palier plus haut,
- l'incertitude quant à ce que 4 sur le probable 4 adverse promette un soutien à , pour que le partenaire, court à , puisse changer en 5,
incertitude levée en cas d'action immédiate.



Voici donc, avec ou sans convention, 3 propositions d'intervention directe.

La façon naturelle.

Dominique M: "3. Etant vert contre rouge, je dis 3 . Sur 4 prévisible de l'adversaire, je proposerais 4."

Roger: "3. Suivi de 4 si les adversaires enchérissent 4."


Puis deux enchères artificielles, la première à 3.

Fred: "3. Cue-bid de la plus petite couleur du bicolore, enchère décourageante pour la 4ème couleur.
3
aurait été non forcing, 3 aurait été forcing, 3 fit  forcing et Contre processus punitif."

Aymeric: "3. Du , non forcing. Si mon partenaire me soutient pas à  je peux librement mettre 5 qui est probablement une bonne défense contre 4."


La deuxième, 3, utilisée par deux partenaires.

Jean-Pierre: "3. CONVENTIONNEL. (On ne va pas reconnaître ma rigueur habituelle mais j'en profite pour faire part de cette convention!!!)
Elle signifie: "J'ai des
 mais pas assez beaux pour être nommés". C'est vrai non??
La vulnérabilité favorable ainsi que le fit
 avec cette distribution élégante m'ont incité à faire cette petite folie, qui sait, nous avons peut être une bonne défense??
Bien entendu, je suis prêt à offrir le diner à mon partenaire si ça tourne mal."


Eric M: "3. Conventionnel, à savoir du  sans beaucoup de jeu.
Je suis certes faible en honneur mais ma distribution et la couleur de l’étui m’incitent à enchérir afin de trouver une éventuelle rencontre avec mon partenaire.
Enchère d’attaque / défense."




Une experte décide de mettre les adversaires au pied du mur...

Pierrette: "4. Autant les dire tout de suite, vert contre rouge..."