CONCOURS DU MOIS DE FEVRIER.


DONNE N°1
Match par 4, donneur Est, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est


1
X Passe 1 Passe
2 Passe 2 Passe
?



COTATION:

      3    (19)   :     100
3SA    (03)   :      20

3     (01)     :     10
4     (01)     :     10


        La majorité des experts ne s'y trompe d'ailleurs pas: ils sont 80 % à choisir le cue-bid...        Les quelques autres nomment le contrat qu'ils ont envie de jouer, espérant que le partenaire détiendra la ou les cartes nécessaires à sa réalisation.                 Deus possibilités alors.
        Trois experts optent pour 3SA, tandis qu'un autre déclare 4.        Enfin, une experte choisit de se contenter d'une proposition.



DONNE N°2
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe 2SA*
Passe
?

*2SA: 4 atouts dans une main limitée.
COTATION:

3♦     (14)     :     100
4     (07)     :     50
3SA     (01)     :    10
4SA     (01)     :    10
4♥     (01)     :     10



            Voyons comment procèdent les experts.

        
La majorité d'entre eux choisit, peut être par défaut de convention, de se décrire naturellement, en espérant ainsi que le partenaire pourra juger par la suite du bon complément dans la couleur: la Dame ou un doubleton...        Parmi les autres experts, une enchère recueille un important nombre de voix: le Splinter à 4. Il faut bien sûr que cette convention fasse partie de la panoplie d'enchères dont on dispose. Mais, il me semble que cette enchère est aisément compréhensible, même sans en avoir convenu au préalable. Si l'on part du principe qu'une couleur annoncée au palier de 3 est naturelle, alors, une enchère au palier de 4 devrait montrer une courte.            Trois autres possibilités.

            La première, un peu "brute", est d'utiliser le Blackwood. S'il ne manque pas trop de clés, on jouera le chelem avec ce que nous apportera les bonnes cartes.             Autre possibilité, qui me plaît beaucoup, utiliser l'enchère de 3SA (demande de départ en contrôle) comme on le ferait après un fit majeur forcing de manche.
       
Dominique C: "3SA. Plus que forcing. Demande au partenaire de raconter ce qu'il a d'intéressant."

        
Enfin, dernière proposition: se contenter de la manche. Bien sûr, c'est pessimiste, mais comme il sera difficile de déterminer si le partenaire possède les bonnes cartes, autant s'arrêter tout de suite. Au passage, notez bien que le chelem ne doit pas gagner... Ben oui, si un junior décide de ne pas jouer un chelem, c'est vraiment qu'il ne doit pas gagner. :-)
        DONNE N°3
Match par 4, Nord, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
     1 Passe
1 Passe 1 Passe
?



COTATION:

2SA     (14)     :     100
2     (07)     :       50
2♣     (02)     :     20
3SA     (01)     :     10




        Une large majorité des experts choisit de faire l'enchère qui est la plus proche de la main: 2SA, non sans quelques réticences.
           Bien sûr, on peut tenter un gambling. la manche, si elle existe, c'est 3SA. Et, elle doit être jouée de notre main... Pourquoi tergiverser alors?          Toujours vaillant, Gilles!

        
Deux experts choisissent l'enchère la plus proche de la théorie, avec la main maximale. Pourvu que les cartes ne collent pas à merveille pour qu'une manche gagne. Ou alors, pourvu que le partenaire puisse reparler.
        Viennent enfin ceux qui décident d'enchérir 2, 4ème couleur forcing. Je rappelle que cette enchère est auto-forcing. Cela signifie que l'on s'engage à reparler sur la réponse du partenaire (à quelques exceptions près), mais n'est pas nécessairement forcing de manche. En effet, si la 6ème enchère de la séquence ne dépasse pas 2SA, on peut s'arrêter, ce qui serait le cas, si l'on disait 2 ou 2SA sur le probable 2 du partenaire. Gros inconvénient, que fera-t-on s'il enchérit 2SA? Les experts qui choisissent cette enchère sont bien conscients du problème.
DONNE N°4
TPP, donneur Ouest, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

1 Passe
1SA
Passe 2 Passe Passe
?


COTATION:

Contre      (18)     :     100
Passe     (06)     :       40



            Une large majorité choisit donc le Contre. Ils nous expliquent, qu'en TPP, une certaine agressivité est de rigueur, d'autant plus si l'on possède un jeu qui le permet.
        Quelques uns, plus prudents, décident de passer. Voici leurs explications.





DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
1  Passe  2 Passe
2 Passe 3 Passe
?

COTATION:

3     (18)     :     100
4♥     (05)     :      30
4     (01)     :     10


Soutenir directement à 3 le 2 du partenaire montre une main positive. Ici, la main ne comporte que 11 H et on ne sait pas ce que valent le singleton  et le 6ème . Elle est donc plutôt minimum et il convient donc de commencer par 2. Au passage, j'avais demandé aux experts quelle enchère il auraient fait sur 2. Une majorité aurait dit 2, mais certains auraient choisi d'enchérir 3, malgré la faiblesse, apparente, de la main. Si le partenaire avait ensuite annoncé 3 (une force, voire une longueur) on aurait été ravi de n'avoir dit que 2, car le singleton  n'aurait alors pas forcément été une bonne nouvelle. "Malheureusement", il annonce 3 et la main devient de plus en plus belle: le fit par un gros honneur à  (que l'on n'a pas encore annoncé), un complément par le Roi à , le bon singleton et des  éventuellement affranchissables... L'enchère de 4, sur 3, (qui montre maintenant un vrai fit, mais une main faible) qu'on avait envisagé de produire au troisième tour d'enchères ne semble plus au goût du jour, la main étant manifestement trop belle. Malheureusement, à ce stade, l'enchère de 3 ne garantit pas le fit. C'est une enchère par défaut. Une nette majorité des experts la choisit pourtant, dans le but de ne pas trop décourager le partenaire s'il nourrissait quelques ambitions. De plus, cette enchère a le mérite d'être économique par rapport à celle de 4. D'ailleurs, lorsque l'on déclinera les (futurs?) contrôles, le partenaire devrait comprendre que l'on possède une main trop faible pour dire 3 de suite, mais qui s'est nettement améliorée par la suite, au point de ne pas enchérir ensuite 4. Un expert, et non des moindres, propose d'ailleurs une solution pour rattraper la "bêtise" initiale...

        Nombreux parmi les membres du jury sont ceux qui choisissent l'enchère économique, mais également la plus ambigue. Ils argumentent qu'ils lèveront le doute sur la réalité de leur fit 
lorqu'ils déclineront leurs contrôles.
        Cinq experts choisissent l'enchère "du bouquin". Ils montrent ainsi un vrai fit, dans une main très faible. Mais, l'est-elle toujours autant à la vue de la 2ème enchère du partenaire?
            Enfin, voici la proposition qui pourrait permettre d'exprimer le, finalement, fort potentiel de la main.               

DONNE N°6
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

3 x
3
?


COTATION:

Contre     (13)     :     100
4♣     (06)     :         50
3SA     (04)     :        30
4♥       (01)     :       10

        Voici les 4 jeux. Nord: AD7 AV1082 RV109 V, Ouest: V542 - A76 R109873, Est: 83 D65 D8532 652. Comme vous le constatez, l'enchère d'Est est un psychique intégral. Son but évident est de vous faire empailler la manche qu'il juge la plus probable chez vous, c'est-à-dire celle dans sa couleur la plus courte. Evidemment, pour produire cette enchère, il possède un complément à  (mini, mini ici!!), et il dégagera un éventuel Contre à 3 (100 % punitif, bien sûr) par 4. Au passage, notez l'ouverture de 3 d'Ouest. Pour de nombreuses raisons, je ne vous la recommande pas! Nombreux parmi les experts ont évoqué la possibilité d'une enchère psychique en Est. Assez bizarrement, il me semble que cela leur a facilité la vie. En contrant, il savait tout de suite, en fonction de l'attitude d'Est, qui dégage ou non, s'il s'agit ou non d'une telle enchère. Au pire, Est joue 3X. Peut être pas le meilleur contrat pour nous, mais sans doute pas non plus le pire. Pour les autres, la peur de se faire couper des  (Ouest y est probablement singleton, si Est a réellement des ), leur fait préférer l'enchère de 3SA, assez réaliste d'ailleurs, avec 9 points sur 12 dans les couleurs adverses, et tant pis pour les 5 cartes à . En tout cas, l'enchère directe de 4 me semble nettement insuffisante. En effet, que feriez-vous avec Axx RVxxx x xxxx? 4 non? Il est donc préférable ici de transiter soit par Contre, soit par 4, avant de nommer les . Revenez aux 4 jeux, et déterminer le sort qui est le votre... Pour gagner 6, il faut, grosso modo, trouver la Dame d'atout...

        
La majorité décide de commencer par contrer. ils aviseront par la suite...
        Autre possibilité, le cue-bid. On ne peut évidemment se satisfaire de l'enchère de 4. Les dire après avoir cue-bidder montrera une bien meilleure main.           Pour ceux qui estiment que l'enchère d'Est n'est pas un psychisue, il convient de nommer le contrat gagnant le plus probable.           Enfin, un expert se satisfait de l'enchère de 4. Il me semble néanmoins, que c'est insuffisant.