CONCOURS DU MOIS DE JUIN. 


DONNE N°1
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Nord/ Sud.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

1 Passe 2
3?



COTATION:

3♥                  (11)    :    100
3♠                  (08)    :     70
4                  (03)    :     30
Contre           (01)    :     10










L'intervention vulnérable de Sud indiquant le placement favorable du Roi de  (et probablement celui du Roi de ) et la sixième carte à  incitent fortement à l'enchère de 4.
Tout au moins une enchère d'essai généralisée à 3.

En effet, dans toute situation où l'adversaire intervient au niveau de 3 après un fit majeur, le Contre est punitif.
Lorsqu'il n'y a qu'un seul palier disponible (comme ici), l'enchère n'est pas nécessairement naturelle, il s'agit d'une enchère d'essai généralisée.
(Si l'intervention avait été, par exemple, 3, on aurait alors disposé de deux paliers, 3 et 3, pour proposer la manche au partenaire et ce, de façon (semi) naturelle.)


Le choix est donc entre 5 enchères:

- Passe: inenvisageable.
- Contre: punitif. Peut être la bonne solution dans certains cas, mais sûrement pas le plus souvent.
- 3: enchère d'essai généralisée.
- 3: pour se battre pour la partielle, sans aucun espoir de manche, tendance "barrage" avec 9 cartes.
- 4: allons-y!!



L'intervention de Sud qui revalorise les deux Dames mineures - les Rois étant probablement bien placés - et le fit 9ème incitent certains experts à juger leur main suffisamment belle pour enchérir directement la manche. Bien sûr, sans aucune certitude de la gagner.

Jean-Pierre: "4. Bonne nouvelle, le problème des  est réglé.
                        Il n'y a plus beaucoup de perdantes et le 6ème  est une bonne nouvelle.
                        Je peux raisonnablement penser limiter mes perdantes à 3."

Michel: "4. Comment les cueillir?
                Contre ne me semble pas punitif et attendre le Contre de mon partenaire est assez aléatoire.
                Alors va pour la manche hautement probable avec les points bien placés."

Pour répondre à ta question Michel, le Contre est punitif dans cette situation. Alors, si tu veux les cueillir, tu n'as qu'à sortir le "rouge".


Jérémie: "4. Le Contre étant punitif dans cette situation, le choix est entre 3 (enchère d'essai généralisée) et 4.
                  4 est un peu bourré, mais en 4, on appelle les manches et on voit après si elles gagnent ou si on nous les file."


D'autres estiment que, malgré ces bonnes nouvelles, il faut que le partenaire ait un peu plus que le minimum, ou alors des cartes utiles. (Mais saura-t-il les juger?)
C'est pourquoi ils disent 3, enchère d'essai généralisée.

Edouard: "3. Enchère d'essai généralisée.
                  Ma main n'est pas très forte, mais très élégante.
                  On peut faire la manche avec aussi peu que RDxx xxxx xx xxx.
                  Mais je ne veux pas la jouer avec des valeurs douteuses telles que xxx RVx Vxx Vxxxx."

Jacky: "3. Enchère intéressante: l'enchère de 3de Sud redonne de la valeur à la main de l'ouvreur qui peut dire ici 3, enchère d'essai avec ou sans.
              Attention, ici le Contre serait punitif.
              Celui-ci s'utilise comme "Contre d'essai" dans seulement deux séquences: 1 passe 2 3 X et 1 passe 2 3 X"

En somme, le Contre est "d'essai" lorsqu'il n'y a pas la place de nommer (naturellement ou artificiellement) une couleur sans dépasser le palier de 3 dans la couleur fittée.


Roger: "3. Proposition de manche à.
               Après l'intervention à 3, AD8 à  équivaut quasiment à ARD.
               Dès lors, il ne faut presque rien chez le partenaire pour gagner la manche."

C'est vrai que si le partenaire est, au pire, doubleton , il n'y a plus de de perdantes dans la couleur.


Thomas: "3. Effort de manche généralisé.
                 Contre serait punitif dans cette situation.
                 Et, même si c'est peut-être la bonne décision sur la donne, je ne peux me résoudre à contrer avec seulement 3 atouts et 3 levées sûres.
                 Essayons plutôt de jouer la manche."

Aymeric: "3. Enchère d'essai.
                  J'ai une trop belle main pour me contenter de 3 et Contre serait punitif."

Dominique M: "3. Enchère d'essai pour 4, ma main étant assez belle et revalorisée par l'intervention adverse."

Dominique C: "3. J'ai envie de faire un effort."

Philippe L: "3. Proposition de jouer 4.
                     3 serait barrage et Contre serait punitif.
                     Si on joue 1 2 avec 8-10, on peut même sauter à 4."

Daniel: "3. Essai de manche à ."

Jean-Gilles et Yves B: "3. Enchère d'essai généralisée."


Les experts restants pensent que, malgré tout, la main ne vaut même pas un effort de manche et enchérissent donc 3 pour disputer la partielle.
(Un peu comme dans la séquence 1 passe 2 passe 3, qui montre une main faible avec 6 atouts.)
Un des arguments présentés est que le camp Nord/Sud devrait rapidement obtenir 4 levées, surtout si Nord est singleton .
Un autre est que les adversaires ne pourront plus retrouver leur éventuel fit à .

Marylène: "3. Rouge contre Vert, Sud n'est pas fou.
                    Ils feront rapidement 4 levées, encore plus si Nord est singleton .
                    Mais on voit bien les cartes chez le partenaire qui permettent de gagner 4."

Chantal: "3. Barrage. S'ils veulent annoncer les , ils sont au palier de 4."

Jean-Noël: "3. Trop faible pour une enchère d'essai à 3, trop juste pour un Contre punitif sans certitude de faire chuter 3 si le partenaire n'a ni l'As de , ni l'As de .
                     Enchère qui inhibe la nomination des  adverses."

Eric: "3. Non propositionnel!! En vertu du 6ème atout. (Loi des levées totales.)
           J'ai AD de  3èmes? Oui, et alors?"

Christian: "3. Barrage 9ème sans ambition."

Jean-Phi: "3. Je joue la compétitive (et l'obstruction).
                   De toute manière 5 ne gagne pas mais je crains un peu que les adversaires ne trouvent un contrat à ."

Steph et Dominique B: "3."


Un expert choisit une autre solution.

Fred: "Contre. La manche est envisageable avec RDxx xxxx xx xxx.
            Je fais un essai généralisé."

Pourtant, plusieurs experts nous ont expliqué que le Contre, dans cette situation, est punitif.
Est-ce une convention personnelle? J'en doute, tu me l'aurais signalé.
Je pense qu'il s'agit plutôt d'une erreur. (Mais oui! Eux aussi ils en font.)
Allez Fred, révise tes classiques! :-)

Et puis, désolé, c'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de me moquer un peu d'un champion de France.
J'y reviendrai d'ailleurs plus tard.










DONNE N°2
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Tous.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est


1Passe
1SAPasse2Passe
?




COTATION:

3            (21)    :    100
4            (02)    :     10





Y a-t-il mieux à faire qu'une simple conclusion à 4?
Certainement!

Conventionnellement, et c'est assez classique maintenant:
- 3 montre un gros fit à  avec un gros honneur second à (As ou Roi, éventuellement la Dame pour certains).
- 3SA montre un gros fit à  avec un singleton à .
- 4 ou 4 montre une enchère de rencontre (gros fit à  + une couleur 5ème correcte dans la mineure nommée).

(Toutes ces enchères promettant une main maximale de l'enchère de 1SA.)


C'est donc dans une quasi unanimité que les experts choisissent de montrer leur main en une seule enchère.

Jacky: "3. Enchère classique de rencontre avec un gros honneur second à (l'As ou le Roi, mais Paul CHEMLA la fait aussi avec la Dame) et un super fit à ."

Jérémie: "3. Enchère évidente pour qui connaît ses classiques.
                 La question aurait été plus vicieuse avec la Dame à la place du Roi.
                 C'est alors une question de partenariat de savoir si on a le droit de sauter avec Maman."

Jean-Pierre: "3. Conventionnel (mais maintenant passé dans le standard).
                       Un gros honneur second à et une belle rencontre à  (au moins 5ème).
                       Si le partenaire nomme un contrôle, je suivrai par 5 pour montrer la 6ème carte."

Dominique C, Marylène, Daniel et Jean-Noël: "3. Gros fit  avec un honneur second à ."

Jean-Gilles: "3. SA maximum, gros fit  au moins 5ème + un gros honneur second à (As ou Roi)."

Philippe L: "3. Si 1SA n'est pas forcing, je dis 3, qui montre un gros honneur à et un énorme fit à .
                     Le chelem est envisageable si Nord a ADxxx Rxxx Axx x."

Yves B: "3. Enchère de rencontre. Gros fit à  et gros honneur second à ."

Edouard: "3. Si ça montre un très gros fit à , plus constructif que 4."

Fred: "3. L'enchère me semble trop facile. Y a-t-il un piège?"

Non, pas cette fois...


Aymeric: "3. Honneur second à avec le fit à . Enchère de rencontre."

Thomas: "3. Un gros fit à  et un honneur à . Je décris bien mon jeu, non?
                  Sur toute enchère encourageante du partenaire (3SA, 4, 4 ...), je prendrai bien sûr les devants."

Roger: "3. Enchère impossible classique qui devrait faire une quasi unanimité."

Eric: "3. Un gros honneur à  et un très beau fit: je vends ma main en une enchère.
           J'exclus de ne pas jouer la manche."

Dominique B: "3. Ou 6, si je suis en retard en match par 4."

L'adversaire n'a plus qu'à se tromper d'entame, c'est bien ça? :-)


Jean-Phi: "3. Montre clairement un violent fit à , accompagné d'un gros honneur second à ."

Steph, Christian et Michel: "3."


Deux experts enchérissent néanmoins 4, soit à cause de leur système, soit pour ne pas téléguider l'entame aux adversaires.
Cependant, même si l'on n'exprime pas ce complément à , il serait surprenant que l'entame ne soit pas en mineure...

Dominique M: "4. Jouant le SA forcing, je ne dispose pas de l''enchère standard de 3.
                           Je dis 4, conscient que je pourrais empailler le chelem."

Chantal: "4. En espérant qu'il n'y a pas 4 perdantes en mineures."










DONNE N°3
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Personne.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
1Passe12
3Passe4Passe
4Passe4Passe
?




COTATION:

Passe             (10)    :    100
5                 (08)    :     80
5                  (04)    :     40
4SA               (01)    :     10






Sur cette donne, il s'agit , et cela pour plusieurs enchères, d'un problème de convention entre partenaires.
On peut discuter de plusieurs enchères.

3: 2 serait quand même insuffisant, malgré la faiblesse en points d'honneur. Trois As et une chicane, on n'a pas ça tous les jours.
       D'ailleurs, après l'intervention, 3 devrait avoir tendance à montrer un "2 distribué".
      Quant à en faire plus? Non, on n'a en revanche pas de quoi imposer le manche. Quelle enchère serait d'ailleurs la plus descriptive?

4: Est-ce que cela montre un contrôle ou une longueur?
       Sur 3, 3SA ne pouvant être naturel, il s'agirait d'une demande de départ en contrôle. (Ou d'une autre convention quelconque.)
       Nord indique donc une couleur longue, normalement de belle qualité, avec un espoir de chelem évidemment.
       On peut en déduire que Nord possède alors probablement 5 cartes à .
       En effet, avec de quoi jouer la manche, il aurait enchérit 2 sur 1, avec 5 cartes à  et seulement 4 cartes à .

4: L'enchère de 3 indiquant la plupart du temps une main irrégulière (donc des  au moins 5èmes), peut-on nommer le contrôle avec seulement l'As?
      L'enchère ne devrait-elle pas montrer une plus jolie couleur?
      On pourrait alors dire 4, qui montrerait des  médiocres et le contrôle .

4: Ce qui est sûr, c'est que le partenaire ne possède pas le contrôle , il aurait forcément fait une autre enchère.



Le point de la situation.

L'enchère de 3 est convenable car 2 serait insuffisant et 3 serait éxagérée à cause des  "squelettiques".
Nord cherche un chelem, sans le contrôle , puisqu'il revient à 4 sur 4.
Non seulement on possède le contrôle, mais en plus, il est du premier tour.
D'ailleurs, on possède tous les contrôles du premier tour.

Doit-on annoncer ce contrôle crucial?
Si oui, Nord agira en fonction de ses cartes.
Il faudrait des malheurs en série pour chuter le chelem s'il possède quelquechose comme D10976 92 AR974.

Une courte majorité estime avoir déjà assez fait d'effort.
De plus, la longueur à  du partenaire, en face de la chicane ne leur semble pas être une bonne nouvelle.
(Avoir une courte dans la longueur du partenaire n'est que rarement une bonne nouvelle.)

Chantal: "Passe. Des points perdus à .
                 J'ai déjà réévalué ma main en disant 3."

Eric: "Passe. Je n'aurais dit que 2 au premier tour...
           Maintenant, je Passe!
           L'enchère de 4 était déjà une très mauvaise nouvelle et je n'ai pas les réserves nécessaires pour aborder sérieusement le palier de 5.
           Si le seul problème du partenaire était le contrôle , il dirait 5 plutôt que 4."

Jean-Gilles: "Passe. En dépit des 3 As et en raison d'un manque d'informations sur le système.
                       Quid de 3SA au lieu de 4 en Nord? Bicolore ou contrôle...
                       5 en second choix."

Christian: "Passe. Assez d'efforts."

Marylène: "Passe. Le contrôle  me refroidit."

Edouard: "Passe. La chicane , assortie aux  pas très jolis ne m'incitent pas à continuer, avec l'entame  qui va ouvrir une levée en flanc.
                  Une main qui fait le chelem sans que le partenaire ne puisse dépasser 4RDxxx xx Axxxx."

Dominique M: "Passe. L'enchère de 4 est maladroite.
                           Quand on dit 3, on promet une longue à  et redire 4, c'est dire qu'il s'agit d'une belle couleur, ce qui n'est pas le cas.
                           C'est donc, à mon avis, 4 qu'il aurait fallut dire sur 4, laissant au partenaire le soin d'aller plus loin en fonction de sa teneur à ."

Fred: "Passe. Quel dommage sur 2 de ne pas avoir mis 4 (Splinter) avant d'être contré pour pouvoir surcontrer!
            Nord a le contrôle  et des , car il n'a pas mis 3SA pour partir en contrôle (mauvaise nouvelle).
            Nord n'a pas le contrôle  (mauvaise nouvelle).
            Une main possible: Rxxx xx DVx RDxx. Si Ouest a D109x, on peut chuter 4."

Jacky: "Passe. J'avoue qu'à la table j'aurais passé, en m'excusant auprès de mon partenaire s'il cherchait à tout prix le contrôle .
              Cela dit, on peut aussi dire 5, en espérant entendre 5 chez le partenaire."

Dominique B: "Passe."


Malgré tous les arguments contraires, notamment le manque de précision sur l'enchère de 4, certains experts estiment devoir faire un dernier effort.
Cependant, pour que le chelem soit jouable, il faut que le partenaire apporte son aide pour les .
Quant aux , si le partenaire possède une longueur (forcément belle), les éventuels As et Roi de la couleur permettront de se débarrasser des  de la main.

Le meilleur moyen de savoir si le partenaire possède le contrôle des  est donc de dire 5, priant le partenaire de dire 5 s'il possède le dit contrôle.
Bien entendu, l'enchère de 5 garantit le contrôle des , sans quoi on s'arrêterait à 4.

Jérémie: "5. Difficile de répondre car deux enchères dépendent des agréments de la paire.
                 3. Le soutien à saut après intervention devrait montrer une main agréable de 1ère zone (ou début de 2ème), pour anticiper les surenchères adverses.
                 (Alors 2 montre 4 cartes et un jeu régulier ou très faible et avec une bonne main, on enchérit au palier de 4: tout est décalé.)
                 4. Est-ce que cela garantit une couleur, sachant qu'on peut dire 3SA déclenchement de contrôle sinon?
                 Ou bien l'enchère de 3SA est-elle réservée à décrire un problème quelconque? (Mauvais atouts, singleton dans la couleur du partenaire ou autre.)
                 Dans le doute, j'en remets un coup par 5 (affirmant bien sûr le contrôle  que mon partenaire a dénié), mais sans imposer le chelem.
                 Je respecterai la décision de mon partenaire ensuite."

Thomas: "5. Mon enchère précédente de 3 montre juste une distribution agréable et une main pas tout à fait minimum.
                 Je me trouve plutôt maximum pour cette enchère et c'est pourquoi je reparle sur 4.
                 Je n'ai pas toujours 3 As et une chicane quand je dis 3!
                 Le fait de reparler indique que j'ai le contrôle , et je dis 5 dans l'espoir d'entendre 5 chez le partenaire (ou 6).
                 S'il revient à 5, je passe sagement."

Jean-Pierre: "5. Effort pour espérer entendre 5, indispensable pour un chelem.
                       Nous serons peut être même en danger au palier de 5 si Nord n'a que 4 cartes à .
                       Evidemment, 5 sur 5, conséquent avec mes enchères précédentes, afin de rendre hommage aux 3 As."

Aymeric: "5. Si mon partenaire met 5, je passe. Sur toute autre enchère, je mets 6."

Daniel: "5. Si 5, je mets 6. Si 5, je passe."

Dominique C: "5. Chicane . Vraisemblablement 6 cartes à  pas terribles puisque je n'ai pas dit 4 au lieu de 3."

Steph: "5."


On peut même clairement vouloir jouer le petit chelem, ainsi qu'avoir des ambitions pour le grand chelem.

Yves B: "5. Qui promet le contrôle .
            Je vais de toutes façons au chelem car il n'y a a priori aucun point perdu à , de sorte que si mon partenaire n'a pas As et Roi de 
            et pense que j'ai l'honneur complémentaire plutôt qu'une chicane, ce n'est pas grave.
            5 me semble être la seule manière d'appeler 7 sans prendre le risque de trouver Rxx à  (par exemple en disant 4SA, que j'entends 5,
            et que je poursuis par 6 = va à 7 avec le contrôle du second tour).
            Je dis 5 et si j'entends 5, je dirai 5, qui indiquera le contrôle du premier tour avec des visées de grand chelem."


Plutôt que de poser une question au partenaire (as-tu le contrôle ?), on peut lui affirmer que l'on possède le contrôle , qui lui fait défaut.
L'enchère de 5 le promet également, mais il me semble que dire 5 promet sans équivoque le contrôle du 1er tour de la couleur.

Roger: "5. J'aurais déclaré 4 sur 4, 4 montrant pour moi une couleur plus étoffée...
              Mais sur 4, au nom de mes 3 As et malgré les points perdus à  et la non enchère de 5 de mon partenaire, il me semble que je dois lui indiquer le contrôle ."

Philippe L: "5. Contrôle  et main pas assez forte pour imposer le chelem.
                     Sud a fait l'erreur de répéter ses . J'aurais dit 4 sur 4."

Jean-Phi: "5. Contrôle du 1er tour de la couleur manquante.
                  Mes  sont un peu creux. J'espère que le partenaire prendra la bonne décision."

Michel: "5."


Une dernière voie, celle du Blackwood.
Certes un peu brutale, mais en fonction de la réponse du partenaire, on en saura déjà un peu plus...

Jean-Noël: "4SA. Difficile de ne pas explorer le chelem même si les points perdus à  sont ennuyeux.
                     (Sauf As-Roi, pour la défausse de 2 petits .)"










 DONNE N°4
Tournoi par paires, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

2 Passe Passe
?




COTATION:

3                    (14)    :    100
Contre             (06)    :     40
3                    (02)    :     20
3SA                  (01)    :    10






La situation est délicate.
Est n'a pas prolongé le barrage donc le partenaire semble avoir 5 cartes à , voire plus.
Toutes les options sont possibles, de 2X jusqu'à 6. Mais 2X n'est vraiment pas très alléchant.

Comment procéder?
Le Contre serait parfait, à condition que le partenaire ne passe pas. Ou n'enchérisse un trop grand nombre de .
Doit-on assimiler, dans un premier temps au moins, cette main à un bicolore mineur?


La grande majorité enchérit 3 expliquant que cela correspond à une demande d'arrêt .
Cette enchère (qui peut également être faite en intervention) provient le plus souvent d'une main comportant une très longue couleur maîtresse et d'une ou deux bricoles annexes.
(La même main avec l'arrêt  s'enchérirait par 3SA.)

On ne tient pas les ? Tant pis...
Soit le partenaire les tient, soit les adversaires ne trouveront pas l'entame. :-)


Thomas: "3. Doit être considéré comme une demande d'arrêt dans un premier temps."

Jean-Pierre: "3. Demande prioriatire de contrôle  pour jouer 3SA.
                       Pas de garantie de résultat, mais c'est le contrat le plus probable."

Chantal: "3. Demande d'arrêt . En espérant que l'adversaire n'ait pas 5 levées de  à prendre à l'entame.
                 De toutes façons, mon partenaire a du jeu."

Jacky: "3. Sûrement la meilleure enchère à la réflexion, qui demande en priorité l'arrêt  pour jouer 3SA.
              J'apporte 8 levées potentielles, voire 9 avec l'impasse au Roi de .
              Le Contre est exclu avec deux petits  et 3 timoré car la main est trop belle."

Christian: "3. Un Contre ne convient pas. Passeront tous?"

Jean-Phi: "3. Priorité au contrat de 3SA, surtout en TPP.
                  Je ferais la même enchère en match par 4..."

Edouard: "3. Suivi de 4 sur 4 et Passe sur 3SA."

Dominique B: "3."


D'autres utilisent l'enchère de 3 pour indiquer un bicolore mineur "a priori".
C'est pourquoi, même si l'enchère montre un bicolore mineur, la priorité reste à l'enchère de 3SA avec l'arrêt .

Dominique C: "3. Bicolore mineur mais priorité à SA si Nord arrête les."

Roger: "3. Ambigu. Soit demande d'arrêt, soit bicolore mineur.
              Mon partenaire semble posséder 5 cartes à , il déclarera probablement 3SA.
              Prions pour les ."

Dominique M: "3. Dans mon système, 3 ne demande pas l'arrêt pour jouer 3SA mais montre un bicolore mineur.
                          Ceci dit, si le partenaire n'a pas un fit mineur conséquent, c'est 3SA qu'il doit privilégier s'il possède l'arrêt .
                          4 montrerait un bicolore mineur excentré (6-5 au moins), avec chicane à .
                          On peut choisir cette enchère, quitte à rectifier à  l'enchère du partenaire.
                          Personnellement, je choisis l'enchère de 3. (Si le partenaire dit 4, je redirai 4.)"

Jean-Gilles: "3. Bivalent. Bicolore mineur ou demande d'arrêt pour 3SA."

Philippe L: "3. Si c'est bivalent.
                     Est n'a pas prolongé le barrage, Nord a donc au moins 5 cartes à .
                     Sont-elles assez bonnes pour supporter le Contre? Ca... Et on ne veut pas entendre 4 si on Contre.
                     3SA est peut être l'enchère gagnante.
                     Il me semble que 3 permet au partenaire de dire 3SA s'il arrête les . (Et les  probablement.)"


Il est vrai que le contrat le plus probable étant 3SA, autant le nommer directement en pariant sur l'arrêt  chez le partenaire (et un petit quelquechose à ).

Yves B: "3SA en TPP. Gambling ayant à mon avis de très bonnes chances de gagner.
             Mon partenaire devrait avoir quelques points, une longueur à  (sauf traquenard en Est) et probablement une longueur à . (De plus, l'entame  est fort improbable.)
             Tant pis pour 2X moins 3 et tant pis pour 3SA chuté de 6.
             J'ai trop peur que mon partenaire ne passe sur 3, qu'il ne passe sur le Contre pour moins 2 alors que 3SA gagne, ou qu'il ne saute à 4."


On peut également utiliser l'enchère de 3 pour éviter que le partenaire ne passe sur un Contre.

Jérémie: "3. Contrer est exclu avec une main ultra-puissante en attaque et pauvre en défense, et une chicane ,
                  même si mon partenaire aura souvent 5 cartes à , vu qu'Est n'a pas prolongé le barrage.
                 Peut être Est dégagera-t-il à 3 et, même s'il ne le fait pas, nous ne marquerons pas souvent plus à 2X qu'à SA ou 5 ou 6.
                 Sur le très probable 3SA de mon partenaire, je dirai 4, puis je respecterai sa décision. (4SA de sa part étant alors un arrêt)."


Si on ne souhaite pas utiliser l'enchère de 3, soit qu'elle ne fasse pas partie du système, soit qu'elle décrive une main qui ne correspondrait pas à celle-ci, il reste deux possibilités.

Contre. Dans l'espoir de pouvoir punir les adversaires si le partenaire peut transformer, mais ce ne serait pas très plaisant avec si peu de levées de défense.
            S'il ne le peut, il pourra toujours enchérir 3SA avec l'arrêt.
            L'inconvénient étant qu'il enchérisse un grand nombre de . Avec seulement 2 petits , faudra-t-il passer ou introduire les ? Et si les  étaient la bonne couleur?


Michel: "Contre. Si mon partenaire passe, comme probable, cela devrait saigner.
                Tant pis pour les possibles petits (voire grands) chelems en mineure, avec les bonnes cartes en Nord, que je pense difficiles à appeler. (3? Suivi de...??)"

Marylène: "Contre. Trois perdantes.
                     Je ferai beaucoup de bruit... Quand mon partenaire aura passé..."

Jean-Noël: "Contre. Difficile.
                      Le partenaire a au moins 5 cartes à  et il y a de fortes chances qu'il passe sur le Contre et il n'est pas dit que les adversaires se retrouvent à .
                     Que vaudront mes  en défense?
                     D'un autre côté 3 serait lâche et 3SA abusif si le partenaire n'arrête pas les ."

Daniel: "Contre. Pas convaincu. Peur de jouer 2X."

Eric: "Contre. Un bel unicolore pour jouer 3SA (le partenaire semble avoir des ) ou 5 ou 6..."

Steph: "Contre."


3. Un peu timide à mon goût. Sans doute un choix par défaut.
    En espérant très fortement que le partenaire puisse produire une enchère, auquel cas il sera toujours temps (d'essayer) d'exprimer la puissance de la main.

Fred: "3. Nord a des  (5 ou 6).
           Faut-il jouer 2X? 3SA? 3? 5?
           Je mets 3 en espérant ne pas les jouer."

Aymeric: "3. Hors de question de contrer.
                 Je ne veux pas que mon partenaire passe sur mon Contre."










DONNE N°5
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

1 Passe 1
Passe?



COTATION:

4           (10)    :    100
3            (04)    :     40
2            (03)    :     30
2            (03)    :     30
4            (02)    :     20
4SA          (01)    :     10





Voici une main dont l'ouverture est indiscutable, malgré seulement 11 points d'honneur dont un Valet sec.
Si vous passez, vous ne pourrez probablement jamais exprimer tout son potentiel (Imaginez la séquence 1 - 4 chez les adversaires).

Maintenant que le partenaire a répondu 1, la main est très puissante et il faut envisager de jouer au moins la manche, sinon plus.

Cependant, les  ne sont pas de très bonne qualité et le danger de raccourcissement guette.
Si le partenaire n'a pas de beaux atouts (il serait rassurant qu'il en possède 5), on pourrait rapidement se trouver en difficulté.
D'ailleurs, il se pourrait que choisir l'atout , plutôt que , soit une bonne idée.

Une chose est sûre, il va falloir trouver un compromis entre ne pas empailler la manche (voire le petit ou grand chelem), et éviter d'aller trop haut en excitant le partenaire.


Lorsque l'on possède une main suffisamment forte pour jouer la manche (et fittée dans la couleur de réponse du partenaire), il existe plusieurs réponses conventionnelles.

- 3SA. Main régulière (4333 ou 4432) de 18-19 H.
- 4 (ou 4). Splinter (courte dans la couleur annoncée). Main irrégulière 4351 (ou 4153). Limitée en force, sinon on "invente" un faux bicolore cher avant de fitter le partenaire.
- 4. Super-Rencontre. Fit  avec 6 très belles cartes à . Ici il manque l'As ou le Roi de .
- 4. Par défaut d'autre possibilité, montre une main 4252.


Ici, aucune enchère ne convient théoriquement, la main étant trop faible en points d'honneur. Il manque principalement un gros honneur à  (As ou Roi).
La présence du 7ème  pourrait-elle suffire à palier cet honneur manquant?

Que faire alors?
Procéder comme si on possédait cet honneur manquant pour décrire la distribution en une seule enchère?
Ou bien y aller plus doucement, laissant le soin au partenaire de faire un effort, que l'on accepterait volontiers?


Un détail qui n'a pas échappé aux experts: les adversaires ne sont pas intervenu.
Cela signifie qu'ils ne possèdent pas beaucoup de jeu.

En effet, les mains ont l'air particulièrement distribuées et avec distribution et jeu, ils seraient intervenus l'un ou l'autre.
Conclusion: le partenaire a très probablement du jeu.

Inutile donc de brusquer les enchères puisque le partenaire va de toutes façons reparler.



Parmi les experts, nombreux sont ceux qui enchérissent de façons à montrer le 6-4, conscients de promettre quelquechose de plus que ce qu'ils n'ont.
Après tout, s'il ne s'agit ensuite que d'un problème de cartes-clef, le Blackwood, ça existe pour ça...
De plus, cela place les enchères au palier de 4. Les adversaires devraient alors nous laisser tranquilles...


Aymeric: "4. Fit  avec au moins 6 cartes à .
                  Ma main est très belle et mettre 3 décrirait une main moins distribuée.
                  Ma main est limitée puisque sinon je passe par 3 qui est une main plus forte, fittée . (Super forcing.)"

Philippe L: "4. 6 + 4 mais pas énorme en points d'honneur.
                     L'enchère est risquée, mais si Est a 5 cartes à  (ou 4 belles), c'est peut être bien joué.
                     Le principal risque est d'être entraîné trop haut si Est est fort, ce qui est probable au vu des Passe adverses.
                     Mais ce peut aussi être une bonne chance.
                     En paires, je me contenterais de 2."

Jean-Pierre: "4. Pas parfait du fait de la qualité des  mais il y a un  supplémentaire et deux contrôles annexes par des courtes.
                       Empêchons également les adversaires de nous embêter avec les  et les ."

Fred: "4. Fallait-il ouvrir? Je plaisante.
           Les deux Passe adverses ne font pas croire à un réveil automatique sur 2.
           Je dis 4 (6 + 4) avec un partenaire qui ne va pas râler. (Les miens: Steph, Jean-Phi, ou ex: Jérémie.)
           Je dis 3 avec les partenaires occasionnels. (Eric, Laurent, Jacky, Cathy.)
           Je dis 2 avec les stars du comité.
           Assez bon chelem si Est a 3 As: A87x Axx xx Axxxx."

Daniel: "4. Un peu overbid mais pragmatique."

Roger: "4. Sûrement le problème le plus difficile.
              J'ai longtemps hésité entre 2 et 4.
              Le Passe des adversaires m'incite à penser que mon partenaire a du jeu et mon enchère de 4 risque de le propulser à des paliers très élevés.
             Mais, je me sens obligé d'honorer le 7ème  et V109 de  me rassure."

Eric: "4. Le plus proche de la main.
            Ce n'est pas un 6-4 à honneurs concentrés?"

Steph: "4."

Marylène: "4. On aura l'occasion de vérifier les clefs."

Michel: "4. Après tout, si mon partenaire s'excite, le Blackwood n'est pas fait pour les chiens."


D'ailleurs, un expert décide de poser directement le Blackwood.
Il vaut certainement mieux le poser soi-même, plutôt que de le laisser faire au partenaire après avoir dit 4.
En effet, on sera plus apte à compter les cartes-clef que le partenaire, qui aura du mal à imaginer que l'en possède 1 plutôt que 4.


Dominique B: "4SA. Blackwood."


Il est vrai que l'enchère de 4 est très proche de la main.
Mais puisqu'il manque quelquechose pour la produire (un gros honneur à ), et que très probablement, le partenaire a du jeu, autant faire autre chose.
Parmi ceux qui ne disent pas 4, la majorité donne le fit au partenaire. Cependant, ils ne le font pas tous au même palier.


Partant du principe que les enchères ne s'arrêteront pas (on a déjà vu pourquoi), certains se contentent de fitter au minimum.

Chantal: "2. Dans un premier temps. Il serait étonnant que les enchères s'arrêtent là."

Jean-Noël: "2. Car j'ai peur que l'enchère abusive de 4 (5 perdantes) ne propulse mon partenaire au chelem.
                     Les enchères ne devraient pas en rester là avec mes deux singletons.
                     Je pourrai toujours parler de mes magnifiques  après pour un éventuel chelem si mon partenaire est vraiment très beau."

Christian: "2."


D'autres, estimant que la main mérite quand même un peu plus qu'une enchère pouvant provenir de Rxxx xx ADxx Rxx, incitent un peu plus leur partenaire.

Jérémie: "3. Le genre de donnes qui déplacent car tout peut bien tomber: 2, 3, 4  (fitté  avec 6 beaux ), mais aussi 2 ou 3.
                  La main est magnifique dès qu'on a un fit 9ème ou que le partenaire a de beaux atouts.
                 Mais, dans le cas contraire, on est en grave danger de raccourcissement.
                  Je coupe la poire en deux en disant 3."

Jacky: "3. Selon le style, on peut envisager de dire 2 ou 3, voire 4 si on veut jouer la manche.
              En tout cas, pas 4 qui dénie un singleton, et là, on en a deux.
              On pourrait peut être envisager de dire 2, en présumant que les enchères n'en resteront pas là."

Edouard: "3. Rien ne va.
                  2, trop timoré. 4, il manque un As. 4, éxagéré. (Comme 3.)"

Yves B: "3. Le fait que les adversaires soient silencieux malgré des distributions possiblement excentrées me laisse penser que mon partenaire a du jeu.
                Du coup, le plus gros risque sur cette main n'est pas de manquer la manche mais d'aller trop haut en trompant mon partenaire sur la force véritable de ma main.
               Comme en match par 4 il va aller à 4 avec le moindre prétexte, j'évite qu'il ne s'emballe, par exemple si je dis 4.
               Si sur 3 il explore le chelem, par contre, je montrerai mon enthousiasme."


Enfin, deux experts enchérissent le contrat qu'ils ont envie de jouer.

Jean-Phi: "4. J'aimerais avoir un petit  en moins et un gros honneur  à la place.
                  Mais que dire d'autre?"

Dominique C: "4. Un bon pari."


Je n'aime pas beaucoup cette enchère, qui devrait montrer plus de jeu et qui ne montre absolument pas la distribution. (A moins de ne pas avoir de convention pour ce type de main?)
Dans ce cas, il sera très difficile pour le partenaire de ne pas s'emballer s'il possède du jeu.
Mais, encore une fois, il ne s'agit quasiment que d'une question de cartes-clef sur cette donne...


Pour terminer, trois experts décident de masquer (provisoirement) le fit .
Pour quelles raisons? Ils nous l'expliquent.

Thomas: "2. Suivi de 4.
                 Le mutisme de mes adversaires prouve quasiment à coup sûr que mon partenaire a du jeu et que la séquence ne va pas s'arrêter là.
                 Je décris ainsi mon jeu de la meilleure des façons.
                 L'autre possibilité serait de fitter à 2 puis de sauter à 4 par la suite.
                 Mais je ne fais en tout cas pas de saut à ma deuxième enchère avec seulement 11 points d'honneur."

Dominique M: "2. Je pense que, dans un premier temps, le fit  est trop fragile pour le privilégier.
                           Je dis donc 2, n'ayant pas assez de jeu pour dire 3."

Jean-Gilles: "2. Attendons de voir la suite de la séquence avant de fitter à .
                       La main est très fragile à l'atout  dès que le partenaire est court à .
                      J'exprime ma volonté de jouer à ."










DONNE N°6
Tournoi par paires, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous.

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

Passe ?



COTATION:

Passe           (13)    :    100
1                (05)    :     40
5                (03)    :     30
4                (02)    :     20




La main est particulière...
Un bicolore 8-4, beaucoup le diront, ça n'existe pas. On l'assimile à un unicolore. La couleur 4ème annexe permet même d'assimiler la main à un unicolore 9ème.
Cependant, la couleur n'est pas assez étoffée pour produire un barrage. En général, on "exige" deux gros honneurs.
Enfin, la possession de deux levées extérieures, c'est trop.
Le partenaire pourrait prolonger le barrage, alors que le contrat adverse chute grâce, justement, à ces levées annexes.

Mais, tout ceci peut n'être qu'une question de style. On peut décider d'être "réglo" ou agressif...


D'autre part, la position est-elle bonne pour faire un barrage?

On évite, en général, les barrages agressifs en 2ème position.

En effet, en 2ème position on barre 1 adversaire et 1 partenaire,
alors que, en 1ère position, on barre 2 adversaires et 1 partenaire,
tandis que, en 3ème position, on barre 1 adversaire et 0 partenaire.

Vous voyez bien que c'est plus avantageux en 1ère ou 3ème position...


Quelles sont alors les possibilités?

Passe (puisque rien ne convient), 1 (la distribution compense le manque de points), 3, 4 ou 5 (en fonction du tempérament).
(Il y en a même quelques uns - ils sont rares - qui pourraient ouvrir de 2, faible à ...)



Voyons ce qu'en pensent les experts.

La majorité, estimant que la main ne correspond à aucune ouverture, décident de passer.


Jean-Noël: "Passe. Pour trois raisons.
                     Mauvaise qualité des  (une ouverture limite doit comporter des honneurs dans la couleur), deux levées de défense,
                     en 2ème position, je suis plus strict sur la qualité de l'ouverture."

Daniel: "Passe. "Wait and see"
               Trop de pièces pour barrer, quant à l'ouverture de 1, pas mon style."

Chantal: "Passe. Des levées de défense et un vilain .
                 Pas de barrage en 2ème position."

Thomas: "Passe. Trop de jeu et des  trop moches pour faire un barrage, surtout en 2ème position.
                 Quant à ouvrir au palier de 1, je pourrais, mais ça risque de déstabiliser le partenaire s'il se trouve avoir du jeu et des majeures."

Dominique M: "Passe. J'aviserai ensuite.
                           Les  sont trop fragiles pour les proposer au palier de 4."

Jean-Gilles: "Passe. Pas de barrage en second qui plus est en présence d'un As et d'un Roi extérieur, et au vu de la médiocrité de la couleur  dans une main 8-4."

Jean-Pierre: "Passe. Quelle est la meilleure option? Celle qui barre les adversaires ou celle qui barre le partenaire?
                       Je ne suis pas contre une ouverture de 4, mais la qualité de la couleur et la présence de deux levées externes m'en dissuadent."

Dominique C: "Passe. Trop de levées défensives et je ne veux pas barrer mon partenaire."

Michel: "Passe. Sans 2ème choix.
                Ou alors 1, avec une mitraillette dans le dos."

Jacky: "Passe. Semble être la meilleure enchère.
              Mais avec 8 cartes à  et quatre cartes à , j'ouvre assez facilement de 5.
              Mais ici, la couleur est trop percée..."

Edouard: "Passe. J'aurais une bonne intervention au prochain tour."

Jérémie: "Passe. On peut envisager Passe, 1 ou 5.
                 1 est douteux avec un unicolore mineur de 9 points d'honneur.
                 5 donne l'avantage d'avoir des choses à raconter le soir au resto, mais l'enchère ne devrait pas souvent être produite.
                 On joue top ou zéro, sans pouvoir affirmer qu'on prendra plus souvent un top.
                 Alors Passe, lâchement. On débarquera plus tard, jusqu'à 5 s'il le faut."

Steph: "Passe."


Cependant, on peut estimer que la main ne vaut pas un barrage, mais qu'il est difficile de se taire. Alors, on ouvre.

Eric: "1. J'ai peur, en passant, d'avoir du mal à décrire cette main potentiellement très puissante en levées de jeu.
           Faire un barrage avec une telle main est exclu, surtout en 2ème. (Il reste un adversaire à barrer contre un partenaire.)
           Le chelem est possible avec aussi peu que xxxx xxxx Ax ADx."

Christian: "1. 5 c'est trop avec deux levées de défense."

Aymeric: "1. Cela promet plus de jeu mais je suis distribué.
                  Ouvrir en barrage rouge à 3 ou 4 serait avec de plus beaux .
                  Si je passe, je risque d'avoir la parole au palier de 4 et de ne jamais pouvoir décrire ma main."

Marylène: "1. Les terroristes auront peut être raison sur cette donne.
                     Vert contre rouge, 5 m'aurait beaucoup amusée."

Yves B: "1. Main beaucoup trop puissante en levées de jeu pour passer, la distribution compense facilement la faiblesse en points.
                 Si je passe, je ne pourrai décrire correctement la main."


Et puis, ceux qui ouvrent en barrage, à des paliers différents.

Philippe L: "4. Passer ne ferait que reporter le problème.
                     Il me semble que, stratégiquement, 5 "obligerait" Ouest à enchérir 5 ou 5, et là, le comité d'accueil du partenaire aurait peut être son mot à dire.
                     Mais, l'enchère est peut être excessive.
                     4 est plus souple et permet au partenaire de nommer 4 ou 4, ou d'aller plus haut à ."

Fred: "4. Par manque de génie."

On va y revenir...


Dominique B: "5."

Roger: "5. Question de style.
              Je pose une bombe sur la table, on verra bien de quel côté elle explose."

Jean-Phi: "5. Un bon souvenir... mais 4 semble suffisant.
                  Je n'envisage pas de passer avec 12 cartes mineures (et un As) en TPP.
                  En match par 4, j'aurais choisi de passer dans un premier temps.
                  Dans ce type de donne, tout est généralement mal réparti.
                  L'addition risque d'être salée..."




Quel est ce bon souvenir dont parle Jean-Phi?
Vous n'êtes peut être pas sans savoir que Jean-Phi et Fred ont été sacrés champions de France de Division Nationale 2 par paires il y a quelques semaines.

Cette enchère m'a été soumise par Fred. Elle correspond à la donne 20 du 2ème séance (sur 6) de cette compétition.


Les 4 mains:
                       
 A
 -
D 10 8 7 5 4 3 2
R 7 5 4
 R D 4 3 2
 10 7 5 2
9
9 8 3
Nord
   O                             E

S
 9 6
 A V 9 8 3
A R 6
A D 6
 V 10 8 7 5
 R D 6 4
V
V 10 2



Les enchères à leur table:

OuestJean-PhiEstFred
Passe5XPasse
5Passe6X
PassePasse6SAX
PassePassePasse


Résultat: 5 de chute, + 1400 et le top pour Fred et Jean-Phi.


Comme on dit, "une enchère géniale n'est qu'une question de résultat".
L'enchère de Jean-Phi ne rapportera pas toujours un bon coup, mais il faut oser.

La parole à Fred: "5 = Enchère de génie, qui sait que s'il en prend pour 1400, son partenaire est solidaire.
                                (Je ne sais pas si j'aurais contré 5, si Est avait passé au lieu de mettre 6.)"




Quasiment derniers à l'indice, Fred et Jean-Phi, paire nouvellement formée, ont donc brillament remporté la compétition (et accèdent ainsi à la Division 1).
Cette donne illustre parfaitement l'état d'esprit qui animait les deux compères: plaisir de jouer, respect du partenaire et solidarité.
Un bon exemple à suivre pour nous tous...

Pour finir, voici ce que répondit Jean-Phi à mon mail de félicitation.

Jean-Phi: "Pas mal pour des touristes. Un grand plaisir, une belle histoire de convivialité et d'amitié."

               

Encore BRAVO, Messieurs!






 Jean-Philippe HAMON et Frédéric LEDAN, champions de France 2010 de Division Nationale 2 par Paires.