CONCOURS DU MOIS DE MAI.

DONNE N°1
Tournoi par paires, donneur Est, vulnérabilité: Personne

     
           
Est
Sud
Ouest
Nord
1 1 1 Passe
1Passe??

L'enchère de 1 ne promet pas 5 cartes.



COTATION:

2
      (08)    :    100
2      (07)    :      90
2        (05)    :     70
Passe    (03)    :     40
1SA      (01)     :     10





Le silence de Nord/ Sud laisse à penser que le partenaire possède un résidu à ou du jeu, voire les deux.

La difficulté sur cette donne est de trouver le meilleur contrat.
Pour ce qui est d'envisager la manche (pour le cas où le partenaire aurait du jeu), il faut laisser les enchères ouvertes et, pour cela, ne pas passer.

On se trouve dans une situation qui arrive quand même de temps en temps. Que faire alors?
1SA est-il possible sans tenue à
?
2
avec seulement 5 cartes? (L'enchère en promettant 6)

Une chose est sûre, il n'y a pas d'enchère parfaite et il va falloir choisir la moins mauvaise.


Quelles sont les possibilités?

1SA.    Plutôt non, car 3SA pourrait être le contrat à jouer et il serait facheux de le jouer de la main avec le R de
 second ou troisième en face.

2
.    Dès que les adversaires se manifestent, on peut se montrer plus souple. D'ailleurs les sont d'assez bonne qualité.

2
.    Qui permet de maintenir les enchères ouvertes, en mentant sur une mineure. (Le partenaire est souvent 4135). On a déjà fait pire.

2.    Très "british". Peut être le meilleur choix en paires, avec l'idée de couper les de la main courte.



Voyons ce qu'en pensent les experts.

Pour ceux qui choisissent l'enchère de 2
, l'idée est de trouver un contrat joué par le partenaire (pour protéger son éventuel honneur à ) et de ne pas clore les enchères.
Leur décision est également motivée par le fait que le partenaire a souvent une main irrégulière et donc 5 cartes à
.

Eric: "
2.Le partenaire peut difficilement avoir un 4333 ou 4234 de 12-14 H (absence de fit adverse).
           Donc, ou bien il est fort et il reparlera (on est alors en bonne position pour trouver le meilleur contrat... de la bonne main),
           ou bien il est 4135 ou même 4045 et 2
est parfait."

Roger: "
2. Le "silence" des Nord/ Sud tend à montrer que mon partenaire à du jeu.
               L'enchère de 2
nous met dans la meilleure situation pour trouver le meilleur contrat.
               Il nommera les avec 3 cartes, nommera les SA avec l'arrêt , répètera les avec 5 cartes.
               Quelques fois, il passera... Ce ne sera pas la dernière fois qu'il jouera en 3-3."

Michel: "2. Toute enchère venant à l'esprit comporte un grave inconvénient. (1SA si cela ne promet pas l'arrêt)"

Steph et Daniel: "2
."

Philippe R: "2
. Il faudrait indiquer ce que signifie le Contre à la place de 1.
                      Si le Contre promet 4
  + 4 , alors Sud a vraisemblablement  une main irrégulière avec une courte à , et peut être une main forte."

Merci de me montrer mes erreurs, j'essayerai d'être plus précis la prochaine fois.
Ceci dit, nous attendons tous de savoir ce que chacun d'entre vous joue dans diverses situations.
Si je vous impose trop de choses, vous ne pourrez plus rien nous dévoiler...

Jacky: "Enchère délicate. Avec 8 H, on ne peut pas passer. En TPP, on peut envisager de dire 1SA sans l'arrêt .
               Mais, l'enchère la plus proche de la main est sans doute 2. (En tous cas, pas 2 avec seulement 5 cartes.)
               Cette main est certainement en faveur de la collante."



Cette idée de "collante" (l'enchère de 1 promet 5 cartes après l'intervention à 1- attention à toutes les inférences!-) revient assez souvent chez ceux qui enchérissent 2.
La plupart d'entre eux avoue d'ailleurs espérer bien tomber. Il est vrai qu'on est un peu dans le flou.

Jean-Pierre: "2
. Convention "collante" obligatoire, mais uniquement sur les .
                         Pas fier, mais TPP oblige. En IMP, peut être 2
."

Jérémie: "
2. L'enchère normale est 1SA (celle que j'aurais choisie en 4).
                   On tomberait parfois bien en disant 2
, mais je préfère dire 2 en paires, en espérant que mon partenaire ait 2 ou 3 cartes dans cette couleur,
                   quitte à rater un meilleur fit à
(que l'on n'aurait pas forcément découvert si j'avais dit 1SA).
                   Si le partenaire est singleton, j'espère pouvoir faire des atouts en coupe."

Jean-Noël: "2 en TPP après une longue hésitation, car aucune enchère n'est satisfaisante."

Fred: "2 , même si je peux regretter après de ne pas avoir passé sur 1, si le partenaire est 4135.
            Le partenaire peut être 4333."

Philippe L nous propose une convention : "2 , en espérant ne pas trop mal tomber.
                                                                       Cette main est idéale pour le "Rodrigue généralisé": 2 montre alors 5 cartes à correctes, de 7 à 10 H, et au moins 2 cartes à ."


Une experte choisit l'enchère de 1SA.

Chantal: "1SA. Je ne garantis pas l'arrêt .
                 Si mon partenaire veut jouer 3SA, il fera un cue-bid, pour vérifier la présence de l'arrêt, sur lequel je mettrai 2."


Enfin, l'enchère qui a ma préférence: 2.

D'ailleurs, Laurent ne s'y trompe pas: "2. Je sais que tu aimes bien jouer les contrats en 4-3."
(Laurent est mon partenaire en DN4.)

Dominique M: "On hésite entre 2, 2 et 2. J'opte pour 2 (à l'anglaise).
                            2 promettant plutôt 6 cartes et 2 risquant de nous faire jouer en 3-3."

Edouard: "Le silence de Nord/ Sud est étonnant. Mon partenaire doit avoir un résidu et pas trop de .
                  Mes ne sont pas assez beaux pour dire 2.
                  J'opte pour 2 , un peu hors champ, mais après tout, c'est mieux que Vxxx.
                  En IMP, je dirai plutôt 1SA ou 2."

Dominique C: "2. Pas idéal, mais je ne me vois pas dire 2."

Cathy: "2. Faute de mieux."

Jean-Gilles: "2, comme les Anglosaxons.
                       Je ne répète pas 2 , avec le risque de jouer en 5-1, dès que le partenaire est 4135."

Dominique B: "2. Comme dans Bridge World."

Jean-Phi: "Je ne peux pas me résoudre à passer. Je choisis l'enchère de 2
.
                   J'ai déjà expérimenté cette situation. Nous avions pris une excellente note.
                   C'est un cas où il est dommage de ne pas jouer la "collante". Mais bon..."


Il y a une petite variante à l'enchère de 2: Passe.

Si on estime ne pas avoir de manche à jouer, 1 est probablement le meilleur contrat et si l'adversaire réveille à 2 , on pourra toujours mettre 2.
Le partenaire devrait comprendre que l'on possède 5 cartes à et seulement 3 cartes à .


Aymeric: "Passe. C'est du paires. Je vais jouer en 4-3.
                  Nord va probablement mettre 2 et je mettrai 2.
                  1SA serait joué de la mauvaise main."

Marylène: "Passe."

Thomas: "Passe. (Ou 2)"









DONNE N°2
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
1 Passe 2 ?



COTATION:

Contre                                                 (09)    :        100
4                                                      (05)    :         80
4
(+, forcing)                            (01)    :         60
3 (+ 1 min)                                   (02)    :         40
3
                                                       (03)    :          40
4                                                       (02)    :          20

4 (+, non forcing)                      (01)    :          10
4 (+ 1 min)                                    (01)    :          10






Sur cette donne, tout peut arriver, de 2X jusqu'à 7, selon les cartes que possède le partenaire (a-t-il un fit et les Rois de  et de ?)
et la façon dont on va exprimer la puissance de la main.


Sans convention particulière, il va falloir se débrouiller au mieux.
La plus grosse angoisse étant que le partenaire transforme un Contre que l'on produirait à la première enchère, on ne serait pas forcément ravi de jouer 2X.

La convention la plus courante (Michaels Précisés) montrerait, par l'enchère de 4, un bicolore -.
Doit-on l'utiliser avec une telle main?

En principe, il n'est pas souhaitable que la majeure soit plus longue.
Mais ici, ce n'est pas un inconvénient car si d'aventure le partenaire annonce 5 , vous pourriez dire 5 pour imposer le petit chelem et tenter "d'entendre" 5,
et alors envisager le grand chelem.


De plus, les adversaires pourraient produire un barrage plus ou moins violent à .
Il serait alors bien pratique d'avoir pu exprimer sa main au maximum dès la première enchère, pour que le partenaire puisse juger ses cartes.
En tous cas, on devrait avoir le dernier mot, "les  étant plus forts que les ".
 


Voyons comment se débrouillent les experts.

La majorité d'entre eux choisit, sans convention (ou sans pouvoir, ou vouloir, l'utiliser), de contrer.

Michel: "Contre. De 7 ou 7 sans impasse à 4 ou 5 qui chutent, tout est possible.
                Alors, "wait and see".
                Bien sûr, cela peut revenir très haut ou avec un "Passe" du partenaire."

Dominique B: "Contre. On ne peut pas exclure le grand chelem."

Jean-Noël: "Contre, suivi d'une enchère à ."

Jean-Gilles: "Contre, suivi des .
                       Je ne peux pas dire 4 , bicolore -, avec le risque de les jouer."


Cathy choisit pourtant de prendre ce risque: "4 . Bicolore -. Tant pis si mon partenaire passe.
                                                                            S'il dit 4, je mettrai 5, de la même façon que s'il dit 5 ."


Edouard a la solution: "Voilà une très jolie main.
                                        Il me faut un bon Roi en face pour le chelem, mais, les mauvais jours, je chute la manche.
                                       Je dis 4 , bicolore -, forcing, puis sur le 4 adverse, je réveille à 4, en espérant avoir montré des  plus longs que les ."

Une convention bien pratique ici...


Jean-Pierre: "Contre, dans un premier temps.
                        Mais je doute que l'on puisse espérer mieux que 4.
                       Qui sait?"

Philippe L: "Contre. Que je ferai suivre d'un cue-bid si j'entends 3, puis de 4.
                     Il suffit du Roi de  et du Valet de  en face pour gagner 6."

Dominique C: "Contre. Sur 3, j'imposerai 4."

Fred: "Contre, pour en savoir plus.
            Barrage adverse? 4? Action du partenaire?
            Je jouerais volontiers 5X."

Philippe R: "Contre. Suivi de 4."


Pour ceux qui jouent comme sur une ouverture de 2 faible en majeure (4 en mineure = la mineure + l'autre majeure), l'inconvénient est que l'enchère n'est pas forcing classiquement.
Par contre ceux qui jouent les Michaels Précisés, comme sur une ouverture au palier de 1, ne rencontrent pas ce problème car le partenaire ne devrait pas passer sur 4.
De plus, en convertissant l'éventuel 4 du partenaire en 4, celui-devrait comprendre que l'on est plus long à .


Jérémie: "4. je ne vois pas pourquoi ne pas nommer le bicolore (je convertirai de toutes manières à 4 sur 4 ),
                  soit pour découvrir un chelem, soit pour permettre au partenaire de mieux juger sa main si les adversaires surenchérissent.

                  Il ne s'agit alors que d'une question de convention.
                  Personnellement, je conserve les Michael's dans cette situation: 2SA = les mineures, 3 = +, 4 = + ."

Roger et Daniel, partenaires: "4. Je joue les Michael's dans cette situation.
                                                    Sur l'enchère probable de 4 de mon partenaire, je dirai 4."

Thomas: "4. Bicolore -."

Aymeric: "4. Bicolore -. (Je joue 3 = bicolore -)
                  Si Sud met 4, je mettrais 4. Mon partenaire devrait comprendre que je suis 6-5."


Une autre convention, malheureusement qui ne précise pas la mineure, mais gageons que ceux qui l'utilisent savent retomber sur leurs pieds.

Dominique M: "3. Bicolore  et une mineure."

Eric: "3. Bicolore  et une mineure.
           Une main comme je les aime: on peut gagner 6 avec aussi peu en face que x xxxx Vxxxx xxx.
           Mes 3 As me mettent d'autre part et je ne précipite donc pas les enchères."

Jacky joue la même convention, mais a un palier différent: "Avec ce bicolore exceptionnel, on peut gagner 7 avec les Rois de  et de  en face.
                                                                                                    En match par 4, j'aurais sans doute commencé par dire 4 qui montre des  et une mineure.
                                                                                                    Notons que 4 montre, comme sur un 2 faible à , des  et des .
                                                                                                    Mais ici, je préfère dire 4, voire Contre."


Sans convention, ou de peur que le partenaire passe sur un Contre, certains experts utilisent l'enchère de 3 d'une façon différente.

Chantal: "3 cue-bid. Je n'ai pas envie que mon partenaire transforme mon Contre d'appel en Contre punitif.
                 Seule la réponse de 3SA de mon partenaire me découragera pour le chelem.
                 Sinon, je me vois bien jouer 6."

Jean-Phi: "La main est trop déséquilibrée pour l'enchère de 4.
                  Je ne saurai pas quoi dire sur la réponse du partenaire.
                  Je préfère dire 3 et nommer mes en seconde intention."

Marylène: "3. Je dirai 4 sur 3SA ou 4, et 4 sur 4."


Enfin, deux experts, par défaut ou par dépit, annoncent le contrat le plus probable.

Laurent: "4. Il faut jouer, dans cette situation, le même système d'intervention que sur un 2 faible en majeure.
                 Malheureusement pour moi, je joue 4 et 4 la mineure nommée et l'autre majeure.
                 Ca ne va pas le faire cette fois-ci car je n'aurai pas le bon deuxième tour d'enchère.
                 De guerre lasse, je plonge à 4."

Steph: "4."










DONNE N°3
Tournoi par paires, donneur Ouest, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           
Ouest
Nord
Est
Sud
Passe Passe 3 ?



COTATION:

Contre    (17)        :    100
4        (02)         :    100
4         (04)         :     40
4         (01)         :     20





La donne la plus difficile.

Sur une ouverture de 2, vous auriez eu la place pour décrire ce bicolore (4).
Mais ici, Est a placé la barre trop haut.

Il ne reste finalement le choix (quasiment) qu'entre deux enchères: Contre et 4.

Contrer est plus souple et permet  d'encaisser une pénalité si le partenaire est misfitté.
En contrepartie, il vous conduira parfois à jouer un mauvais 3SA alors que 4 en 5-3 serait plus confortable.

De plus, si on contre, le partenaire répondra 4 le plus souvent. Que faire alors?
Faudrait-il avoir le "courage" de passer?
En effet, après avoir contrer, dire 4 montrerait une main très forte avec de longs et beaux .



Il y a deux experts que ma question n'a pas embêtés.

Aymeric: "4. Bicolore -. Si j'ai du , je dis 5."

Philippe L: "Il se trouve que je joue 4
bicolore -.
                     Avec des
longs, ou je Contre si j'espère jouer 3SA, ou je plonge à 5."


Puisqu'on ne peut (doit) pas contrer puis enchérir les
, quatre experts décident de plonger à 4.

Roger: "4
. Si je contre avec cette main, j'entendrais le plus souvent 4 sur lesquels je dirai 4.
                Autant les dire de suite."

Daniel: "4
. Le moindre mal à mon avis."

Jérémie: "4
. 4 (bicolore  et une mineure) est trop ambitieux avec des  si fragiles, il reste donc Contre ou 4.
                  Je choisis 4
pour ne pas rater le fit 5-3 et de peur d'entendre 5 chez le partenaire avec 5 cartes.
                  On empaillera parfois le chelem (RDx
et A chez le partenaire), mais l'aurait-on déclaré si j'avais contré?"

Thomas: "4
."


Il serait sans doute préférable d'avoir de meilleurs 
.


Jean-Gilles: "Contre. En permutant mes
et mes , j'aurais dit 4.
                        Si je joue 4
= bicolore +, je dis 4."


La grande majorité des experts choisit donc de contrer, bien conscients qu'un gros problème se posera à eux si le partenaire répond 4
.
Passeront-ils ou diront-ils 4
, qui promettrait une main bien différente de la leur?

Laurent: "Contre. Je me berce dans l'illusion que je couvre plus de cas, sachant bien que je risque d'avoir une deuxième enchère délicate."

Philippe R: "Contre. L'enchère laisse beaucoup d'options pour le partenaire.
                       Sur 4
, je proposerai mes ."

Jean-Pierre: "Contre. Nous sommes trop haut pour introduire une convention bicolore.
                        De plus, je n'écarte aucun contrat (3SA) ou une pénalité.
                        Sur 4
, j'en ajoute un cinquième. Et sur 4 (Aïe!), je nomme les ."

Jacky: "Ah! Si 4
pouvait montrer des  et des , comme sur une ouverture de 2.
               Ici, on doit se résoudre à commencer par Contrer, en espérant ne pas entendre 4
(sur lesquels on dira quand même 4)."

Dominique B: "Contre. Dommage que 4
ne soit pas un bicolore."

Pourtant, 4
= + , ça existe.... Comme d'habitude, c'est une question de convention.


Cathy: "Contre. Nous ne jouons pas de bicolores."

Eric: "Contre. A moins de jouer 4
bicolore + forcing, je ne vois pas quoi faire d'autre.
            Je me refuse à plonger à 4
au risque de jouer un contrat ridicule avec 6 sur table."

Chantal: "Contre. Si mon partenaire peut dire 3SA, cela me convient.
                  S'il dit 4
, je dirai 4. Il comprendra que je possède un bicolore -.
                  A lui de conclure à 5
s'il n'a rien à ."

Fred: "Contre. Sans autre choix."

Jean-Phi: "Contre. Mais si le partenaire répond 4
, je serai bien obligé de plonger à 4."

Marylène, Steph et Jean-Noël: "Contre."

Dominique C: "Contre. Sur 4
, je dirai 4."

Edouard: "Contre. Je veux bien jouer 3
X, 3SA ou 4.
                   Si le partenaire dit 4
, tant pis, je dirai 4."

Dominique M: "Le Contre est l'enchère qui paraît la plus appropriée."


Un expert choisit de montrer son bicolore, par une autre enchère que 4
.

Michel: "4
. Bicolore  et une mineure.
                Si on contre, on ne sait pas quoi dire sur 4
, mais on risque de dépasser le dernier palier de sécurité.
                Quand on est au bal..."

Avantage: on va retrouver le meilleur fit. Inconvénient: on sera peut être trop haut.










 DONNE N°4
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Tous

     
           
Nord
Est
Sud
Ouest
1 Passe 1 Passe
3Passe?



COTATION:

3      (13)    :    100
5SA     (04)    :     40
4
     (04)    :     40
4
      (02)    :     20
4SA     (01)    :     10






La redemande à 3 - qui est forcing de manche,bicolore à saut, 20 HL et plus - couvre plusieurs types de distributions, allant du 5-5 au 6-4 rouge
(et souvent 5-4, c'est bien un des problèmes) aux mains comportant seulement 2 ou 3 cartes à 
avec un fit de 3 ou 4 cartes à  (trop fortes pour être exprimées directement).

Il va donc falloir déterminer s'il existe un fit (à  ou à  ) et à quel palier jouer, sachant qu'on a une forte envie de petit, voire de grand chelem.
C'est pourquoi l'enchère avec cette main de 14 H sans fit franc dans les rouges n'est guère aisée.

Cette donne représente ce que l'on appelle le "problème des  ".
En effet, si la deuxième enchère de l'ouvreur avait été 3, on aurait pu enchérir 3, 4ème couleur forcing.

Ici, la 4ème couleur forcing (4) dépasse le contrat de 3SA et est dévoreuse d'espace.
C'est pourquoi la majorité des experts donne à l'enchère de 3, dans cette situation, une signification artificielle.
On l'appelle "enchère tampon".
Elle remplace la 4ème couleur forcing et peut être faite avec ou sans fit à  , la suite de la séquence précisant les intentions du répondant.
A l'ouvreur d'être vigilant et d'assumer que le répondant n'est pas forcément fitté à .


Fred: "3. Pour en savoir plus.
            Le partenaire a sûrement 5 cartes à , vu la qualité médiocre de sa couleur, et l'As de .
            J'envisage plus 6SA que 7.
            Main possible: x ARVxx AV10xx Ax, plutôt que: x ARDxxx AV10x Ax."

Jean-Pierre: "3. "Il n'y a pas le feu au lac", nous avons tout notre temps.
                       Enchère économique qui permet d'en savoir plus et de pouvoir ensuite faire un Blackwood afin d'occuper les SA.
                       On va sans doute terminer à 6 ou 7SA."

Dominique M: "3 est l'enchère la plus économique et qui permettra de mieux cerner la main du partenaire.
                          On regrette de ne pas avoir dit 2 au lieu de 1."

Marylène: "3. Enchère ambigüe, qui est "fourre-tout" pour moi."

Cathy: "3. Ambigu."

Philippe L: "3. Ne promet pas le fit à  et permet d'entendre l'ouvreur.
                     S'il dit 4, on dira 4SA, Blackwood pour les !!! A priori..."

Eric: "3. J'ai trois cartes magnifiques (RD et A), mais, pour le moment, aucune idée du contrat final.
           Essayons d'en apprendre un peu plus."

Dominique C: "3. Ne promettant que 2 cartes à , mais je veux attendre 4."

Jean-Phi: "3. Enchère "joker" qui ne promet pas le fit à .
                  L'ouvreur va poursuivre la description de sa main et je pourrai agir en conséquence.
                  Le grand chelem exclu."

Jacky: "Ici, pas de problème, on peut et on doit dire 3.
             On ne peut pas dire 3 qui promettrait 5 cartes à  (sauf dans la séquence 1 - 1 - 3 - 3, avec ARxx xx Vxx RVxx).
             On ne peut pas dire non plus 4 qui dépasserait le palier de 3SA.
             A la limite, on pourrait directement sauter à 6SA."

Philippe R: "3
. Enchère "fourre-tout" pour entendre une troisième enchère de l'ouvreur."

Laurent: "3
. Puisque la situation est forcing de manche, je me suis trouvé l'enchère la plus économique, faute d'être la plus descriptive.
                  Elle a au moins le mérite de laisser de la place à mon partenaire pour qu'il décrive sa distribution (cinquième 
, fit  encore possible).
                  J'aurais dit 4
avec l'As au lieu du Roi."

Jérémie: "3. Enchère d'attente qui ne promet ni , ni jeu (c'est la seule disponible avant 3SA).
                  Peut être en apprendrai-je plus sur la main du partenaire (4
?)?
                  L'alternative serait soit 4SA (quantitatif) mais la main est beacoup trop forte puisqu'on a de quoi imposer le chelem,
                  soit 5SA à l'américaine: "Choisis ton chelem", qui suggère exactement cette distribution.
                  J'aime bien 5SA, mais ça dévore de l'espace et je ne suis pas sûr que ça soit rentré dans les moeurs en France."



C'est en fait déjà "rentré" pour quelques uns.

Daniel: "5SA. Choisis ton chelem."

Aymeric: "5SA. Choisis ton chelem. 3 peut n'être que 5-4."

Jean-Gilles: "5SA."

Roger: "5SA. Pas de fit franc, du jeu. Choisis ton chelem."


On peut aussi faire comme si on avait un fit à  (mais le partenaire en a probablement 5 lorsque l'on possède le Roi et la Dame).

Chantal: "4. Ambitions de chelem.
                 Pas intéressée par un fit à  sinon j'utilise 4 en 4ème couleur forcing."

Steph: "4."


D'ailleurs, dans ce cas, on peut utiliser une convention.

Jean-Noël: "4. Arrêt  et fit , même s'il manque un quatrième .
                     Mieux que 4SA quantitatif, mais plus flou sur les valeurs d'honneurs."


Sans convention particulière, 4 est une 4ème couleur forcing, forcément avec un bon espoir de chelem (on dépasse 3SA) et au moins un semi-fit dans une des rouges.

Dominique B: "4
. 4ème couleur.
                          Quelquefois, 3
préfigure un fit ."

Michel: "4. Pour passer le temps et essayer d'en savoir un peu plus."

Thomas: "4
."


Enfin, un expert que je trouve un peu pessimiste car son enchère pourrait être le contrat final.

Edouard: "4SA. On aimerait savoir si 3
promet un 5-5 ou seulement un 5-4+.
                   4SA quantitatif me semble assez proche des cartes avec mes valeurs à
 et à ."










DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
Passe Passe 1 4
?





COTATION:

5          (16)    :    100
4SA         (06)    :     40
5
         (01)    :     20
Contre    (01)    :     10




 


On ne peut évidemment pas passer avec cette main. Que ce soit en attaque ou en défense, il faut surenchérir.
L'enchère qui vient immédiatement à l'esprit est 5 mais il y a peut être mieux à faire.

Bien que l'on ait passé d'entrée, il ne semble pas illégitime d'avoir des ambitions de chelem avec cette main (pourvu que le partenaire ne soit pas trop faible en troisième).

Le seul moyen pour exprimer cette main aussi prometteuse consiste à dire 4SA, comme si on détenait un bicolore mineur (ce ne serait évidemment pas un Blackwood),
que l'on fera suivre d'une enchère à
sur toute enchère du partenaire.

Cependant, cette approche n'est pas exempte de tout risque, notamment si Ouest surenchérit à 5
sur 4SA, avant même que l'on ait pu exprimer le fit à .

C'est sans doute pourquoi la majorité des experts choisit l'enchère de 5
(attaque/ défense), préférant donner le fit immédiatement, plutôt que de prospecter un éventuel chelem.


Jean-Phi: "5
. Bien obligé. En attaque ou en défense."

Jean-Noël: "5. En espérant les gagner et en prenant une assurance sur l'éventuelle réussite du contrat adverse."

Chantal: "5
. Pour les gagner, voire plus si mon partenaire a une très belle main."

Jacky: "5
. Enchère délicate mais j'applique la loi de Vernes (minimum 10 atouts + un singleton).
              On peut chuter 5
comme en gagner 6 ou 7."


Ce n'est d'ailleurs pas certain que l'on empaille le chelem en déclarant 5
.

Edouard: "5
. Je ne suis pas sûr de battre 4 et je peux faire 5 avec cette distribution agréable.
                   Le partenaire peut même ajouter le sixième avec une jolie main:
x RDxxxx Ax ARxx."


Ce que confirme le "petit rigolo" de service.

Michel: "5
. Dans notre système, l'ouverture de 1 dénie trois perdantes en mineures. LOL."



Marylène, Steph et Thomas: "5."

Dominique C: "5
. Je vais sans doute payer le barrage."

Dominique B: "
5. Un peu la pièce en l'air."

Laurent: "5. Je paye (le barrage)... pour voir...
                 Pour autant, ça ne me semble pas être une enchère "poker" mais plutôt correspondre au poids de cette main.
                 D'ailleurs, les joueurs de poker me diraient que 5
est une relance."  

Dominique M: "5
. Sans problème.
                           C'est au tour suivant (si l'adversaire dit 5
) que l'on aura une difficulté mais chaque chose en son temps."


Voici ce que l'on pourrait faire si la situation se présente.

Fred: "5
. Qui vont probablement gagner.
            Sur 5
, je Contre et entame ."


On peut même le faire tout de suite.

Aymeric: "Contre. J'ai deux levées et demi de jeu avec le singleton et mon partenaire a ouvert en troisième (il peut avoir une poubelle).
                   En TPP, je mets 5
."


Eric: "5. 4SA serait très éxagéré et passer est inenvisageable.
           Reste 5
, en attaque... ou en défense."

Jean-Pierre: "5
. Les barrages sont faits pour barrer!
                        On pourrait envisager 4SA, suivis de 5
, mais c'est très éxagéré."


Il est vrai que l'enchère de 4SA, si elle est envisageable, est peut être (un peu) éxagérée, mais on a passé d'entrée, on ne peut pas avoir beaucoup plus.
Cependant, on pourrait produire l'enchère de 5
avec un peu moins que ce que l'on a (pour être en défense à coup sûr).
Voilà pourquoi certains sont plus actifs.

Jean-Gilles: "4SA. Suivi de 5
, protégé par mon Passe initial."

Jérémie: "4SA. A priori bicolore mineur, mais je ferai suivre de 5
l'enchère de 5 en mineure de mon partenaire.
                   J'ai trop pour dire 5
après avoir passé d'entrée."

Daniel: "4SA. Suivi de 5
sur 5 et de 6 sur 5."

Roger: "4SA. En "faux choix". Mon partenaire interpretera bicolore mineur.
                Sur 5
, je déclarerai 5 (effort de chelem) et sur 5, je "bombarderais" la main à 6."


Pour certains l'enchère de 4SA promet même le fit à
.

Philippe L: "4SA. Gros fit  avec forcément des contrôles. N'exclut pas un chelem."

Philippe R: "4SA. Pour montrer des réserves pour un éventuel chelem et un contrôle à
 (As ou singleton)."



Pour finir, une convention originale (mais pas dénuée d'intérêt).
A la différence de l'enchère de 4SA, on précise que l'on possède des .

Cathy: "5. Texas .
               Sur 5
, je dis 5 pour annoncer à mon partenaire que j'ai un beau 5."

J'imagine qu'avec des ,on dirait... 4SA, Texas .

Ce qui me surprend le plus avec cette convention, c'est que ce n'est pas Jacky qui m'en a parlé. :-)









DONNE N°6
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: Tous

     
           
Ouest
Nord
Est
Sud
1 X Passe ?



COTATION:

2     (19)     :    100
1SA    (02)     :     40
2
     (02)     :     20
3
     (01)     :     10






Les réponses au Contre d'appel sur l'ouverture de 1 sont les plus difficiles, par manque d'espace (aucune réponse à la couleur n'est possible au palier de 1).
Les réponses de faiblesse se font donc au palier de 2, l'enchère de 1SA promettant 8 à 10 H, avec une tenue à
.
C'est pourquoi il convient de de détenir une couleur au moins 5ème pour enchérir au palier de 3, ce qui n'est pas le cas des
 ici.

Au passage, un petit rappel:
        - 2
montre 4 cartes à , dans la zone 0 à 7 H,
        - 3
montre 5 cartes à , dans la zone 8 à 10 H,
        - 2SA montre 4 cartes à , dans la zone 8 à 10 H.

On ne peut plus utiliser l'enchère de 2SA naturellement?
Tant pis. Avec 11-12 H et un bon arrêt
, on tentera 3SA.
La connaissance des points concentrés chez l'ouvreur compensera les 1 ou 2 H manquants si le partenaire est minimum.


Ne disposant donc d'aucune enchère naturelle satisfaisante pour exprimer une main régulière de 11 H, sans arrêt
ni 4 cartes à ,
le cue-bid à 2
semble être la seule option envisageable, au risque de propulser son camp vers un contrat fort médiocre (ce cue-bid est forcing de manche).


C'est d'ailleurs sans surprise qu'une large majorité choisit cette enchère.

Edouard: "Voilà une main difficile à annoncer.
                   2
. On va probablement jouer une manche tendue. Tant pis.
                   Sur 3
, je dis 3, puis sur 3, je rajoute le quatrième. :-(
                   Dire 3
de suite montrerait une couleur plus jolie et plus longue, puisque le partenaire peut avoir contré avec xx RDxx Ax RDxxx."

Eric: "2
. Pas de bonne enchère.
            Pas question d'annoncer SA sans arrêt
.
            3
avec 4 vilaines cartes et 11 H me paraît être un double mensonge.
            Reste 2
avec ma main de 12 H (j'ai mal compté?)."

Daniel: "2
. A suivre. Que va-t-on jouer?"

Roger: "2
. On risque d'être trop haut. Mais que dire d'autre?"

Michel: "2
. Je ne sais pas où je vais, mais j'y vais..."

Cathy, Marylène, DominiqueB, Jean-Noël et Thomas: "2
."

Jean-Gilles: "2
. 1SA en TPP."
 
Laurent: "2. En route pour une manche."

Philippe R: "2. Tous mes points jouent si le partenaire est court à .
                      3SA n'est pas exclu si le partenaire a 3 cartes à ."

Chantal: "2. Trop beau pour 3.
                 Je ne veux pas enterrer la manche rouge."

Aymeric: "2. 11 points sans l'arrêt, je suis bien obligé.
                  Si mon partenaire dit 3x, je passe."

Jean-Phi: "2. Aucune autre solution pour exprimer 11 H sans arrêt ."

Jean-Pierre: "2. Cue-bid "fourre tout" un peu optimiste, sur lequel j'espère que Nord pourra donner le plein de sa main."

Dominique M: "Enchère très difficile.
                           On pense évidemment à 2 mais la suite risque de ne pas être simple.
                           Il n'y a en fait pas de réelle alternative (2, que personne ne choisira, sera de temps en temps l'enchère gagnante)."


Et pourtant...

Philippe L: "2. En désespoir de cause, aucune autre enchère ne convenant."

Dominique C: "2. Si le partenaire n'est pas minimum, il reparlera."

Je ne suis pas certain que le partenaire reparlera avec une main de 13-14 H...


Jacky: "On commence par dire 2, cue-bid classique à partir de 11 H.
              Certains jouent ce cue-bid à 1SA, mais ne peuvent alors jamais jouer ce contrat..."


Effectivement, cela existe et c'est certainement très pratique sur cette donne.

Jérémie: "1SA. Aucune enchère satisfaisante.
                  Je préfère mentir sur 1 point (après tout, la main est 4333, je peux la dévaluer), que sur l'arrêt à  en disant 2SA.
                  2SA garantit en effet l'arrêt, ce qui n'est pas le cas de 1SA.
                  L'alternative serait de dire 2, mais ce serait forcing de manche, et ce jeu ne mérite pas de l'imposer.
                  Remarque: je dis d'autant plus facilement 1SA en face de Jérôme (Rombaut) car c'est dans notre système l'équivalent d'un mini cue-bid.
                  Je ferai alors suivre par 2 pour montrer une main maximum pour 1SA, mais sans l'arrêt à . Ca tombe bien..."


On peut également choisir d'e produire cette enchère sans jouer cette convention.

Fred: "1SA. Qui promet 8-10 H et l'arrêt à .
            Moins mauvais mensonge, qui peut inhiber l'entame si l'ouvreur a ADxxx ou RVxxx.
            Si le partenaire reparle, je cue-bide."


En résumé, 2 conduira souvent à jouer une manche tendue, voire inexistante.
2
permet à coup sûr de ne pas jouer cette manche, par contre cela permet également de ne pas jouer à coup sûr la manche si elle existe.

Enfin, une experte isolée.

Steph: "3."

On ment sur la longueur à , mais c'est compensé par les 2-3 H suplémentaires...
Et si, pour une fois, mentir à son partenaire (plutôt deux fois qu'une d'ailleurs), était la bonne solution?



Une petite remarque pour finir.

Entre Eric qui ne sait pas compter et Steph qui met un dans les , je ne sais plus quoi faire...
Malgré tout, ce sont deux de nos plus grands champions.
Remarquez comme ils s'infligent (volontairement?) un handicap pour que nous ayons une chance d'espérer rivaliser avec eux...  :-)