Avant de commencer, voici un mail que j'ai reçu de la part de Jean-Pierre CARCY, un des experts du concours.


"Je reviens sur ce concours d’enchères d’octobre (donne n° 5) après avoir vu les résultats :

Je ne suis pas surpris que l’enchère de 4 ait recueilli la majorité car c’est celle qui vient immédiatement à l’esprit,
éblouis que nous sommes par ce double fit monumental et ces contrôles extérieurs mais :


Je suis surpris que l’on n’ait pas poussé le raisonnement plus avant.


En effet, voici une main:

 x
 RDVxx
 RV10xx
 xx                        certes minimum, mais susceptible tout de même d’une intervention bicolore avec laquelle on gagne tout juste 4


En voici une autre:

 x
 ARDxx
 RV10xx
 xx                        bicolore incontestable, avec laquelle nous allons souvent demander et chuter 6.


En voici enfin une troisième, maximum et sur mesure:

 -
 ARDxxx
 RV10xx
 xx                        avec laquelle on gagne effectivement 7 mais que nous ne jouerons pas et avec laquelle nous allons recueillir tristement 300 ou 500 points au contrat de 6x ou 7x.




En définitive, je pense que dans 90% des cas, la note maximum que NS puisse obtenir est comprise entre 620 et 680,
d’où mon choix de vouloir jouer tranquillement 4
voire 5 « à l’agonie »,
en espérant que l’adversaire retiendra que les contrats au palier de 5 appartiennent à l’adversaire et renonce à défendre.
"

     
Jean-Pierre CARCY


J'ai bien entendu discuté de cette donne avec Jean-Pierre, et avec d'autres experts également.
Tous ces arguments sont parfaitement valables...

Tout ceci pour vous dire - et c'est ce que j'avais répondu à Jean-Pierre - que la cotation que j'attribue aux réponses est uniquement proportionnelle à leur fréquence.
Il va donc de soi que la réponse la mieux notée n'est pas forcément la meilleure, c'est seulement la plus fréquente.
(Même s'il me plairaît pourtant, certaines fois, d'attribuer une note maximale à une enchère isolée que je trouve meilleure que les autres.)

De plus, les experts ne me donnent pas forcément l'enchère qu'ils feraient "à la table", mais peut être celle qui leur paraît la plus technique, la plus tactique ou la plus esthétique...
Ils en ont tout à fait le droit....(Malheureusement?)

Jean-Pierre (toujours lui!) m'avait soumis cet été l'idée d'établir une deuxième cotation, plus conforme à la "réalité" de la donne,
où la meilleure note serait attribuée à l'enchère qui aurait amené le meilleur résultat sur la donne telle qu'elle est.
L'idée me trotte toujours dans un coin de la tête...

Malheureusement, m'occuper de ce concours me demande beaucoup de temps (mais j'y prend énormément de plaisir), et je ne peux, pour l'instant, faire plus.

De plus, même si je me permets des commentaires personnels de temps en temps, je n'ai pas le niveau technique pour être capable d'analyser complètement toutes les donnes.
Il me déplairait de faire des analyses incomplètes ou fausses...

Pour finir, le but de ce concours est d'essayer de vous apprendre certaines choses par le biais des réponses de nos champions (et à moi par la même occasion).
Ne m'en voulez pas trop si votre enchère est la meilleure mais qu'elle ne rapporte pas le maximum de points...


Michaël








CONCOURS DU MOIS DE NOVEMBRE


DONNE N°1
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Est/Ouest

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

1 X
?




COTATION:

5    (18)        :    100
4    (04)        :     20
6    (01)        :     10
1SA    (01)     :     10











Pas de jeu et beaucoup de ... La vulnérabilité est favorable...
Il est évident de barrer les adversaires qui ont un fit  certain et probablement un fit  également.
Hormis le cas où le partenaire possède 18-19 H réguliers (et encore!) les adversaires gagnent très certainement une manche majeure, voire plus.
Se dire que l'on peut avoir une manche gagnante si le partenaire a beaucoup de jeu ne doit pas retenir l'attention.
D'ailleurs, il est difficile de trouver des mains où l'on gagne 3SA pendant que l'on chute 5 et que l'adversaire n'a pas de contrat gagnant.


On a donc très envie de plonger à 5 pour mettre les adversaires en difficulté le plus possible, même si on peut penser que le partenaire pourrait avoir de quoi battre 4 ou 4,
et se contenter de l'enchère de 4
. (La Dame de  pourrait également être une levée.)


Mais bon, l'enchère la plus pragmatique, et choisie par la majorité des experts, c'est 5.

Aymeric: "5. J'ai hâte de savoir ce que va mettre Ouest de mon côté de l'écran. Il va être bien barré en tout cas."

Jean: "5
. La vulnérabilité favorable incite à mettre les adversaires au pied du mur immédiatement.
            Il est exclu de jouer 3SA en Nord/ Sud même si le partenaire a une main lourde en points."

Philippe L: "5
. Surtout quand on joue le  4ème! Je mets la pression sur les adversaires qui ont probablement une manche majeure!"

Anne- Catherine: "5
. Ch'tit barrage!!"

Eric M: "5. Mise sous pression de l'adversaire au palier délicat. Voyons la suite..."

Thomas: "5
. Profitons de la vulnérabilité favorable pour mettre les adversaires au pied du mur. J'espère ne pas tomber sur le 4-4 majeur en face..."

Jérémie: "5. Pas de points, pas de majeure (les adversaires ont un fit  certain, et souvent un double fit majeur), pas de levée de défense, vulnérabilité idéale:
                 c'est le moment de placer la barre au plus haut et de faire prendre aux adversaires des décisions autrement plus difficiles que ne l'était la mienne.
                 Et tant pis si le partenaire a 18-19 réguliers et si notre seule manche gagnante est 3SA."


Marylène: "5
. What else?"

Dominique C: "5
. Vert contre Rouge. Complètement dans le vent. Peut être que 4 et 4 chutent. J'espère que je ne barre pas mon partenaire."

Jacky: "5
. Barrons les adversaires au palier le plus haut possible!"

Fred: "5
. Pourquoi faire compliqué?"

Dominique M: "5
. La manche adverse majeure vulnérable étant certaine (sauf, et encore, 18-19 réguliers en face)."

Eric J: "5
. Débrouillez-vous avec votre (vos?) fit majeur!"

Roger: "5
. Attaque-défense, on verra bien..."

Cathy et Steph: "5
."



On pourrait éventuellement songer à faire un psychique avec cette main nulle en points et très fittée, mais ceux qui y pensent y ont renoncé.
En effet, annoncer 1 ou 1 avec ce genre de main est assez facilement détectable comme psychique.

Michel: "5. Tous les psychiques auxquels on peut penser devraient être facilement détectés dans ce contexte. Reste le niveau du barrage....
                On a l'impression de faire juste son boulot en disant 5
."

Yves J: "5
. Quand j'étais plus jeune, je mettais 1 ou 1, mais après avoir pris un peu de bouteille, voire même plusieurs, je barre tout simplement à 5.
                A eux de se débrouiller s'il gagnent le grand chelem."




Un expert n'y renonce pourtant pas, mais il choisit une enchère qui va bien embrouiller les adversaires.
Il nous propose d'ailleurs plusieurs possibilités...

Jean-Pierre: "1SA. Facétieux. En fait la meilleure enchère est celle qui tombera bien, mais qui peut prétendre détenir la vérité?
                       On peut tout inventer entre Passe, plus intelligent qu'il n'y paraît pour écouter et décider ensuite, et 7
terroriste,
                       alors que le partenaire a peut être 15 H avec 44 majeur et seulement 3 cartes à
, auquel cas il ne sera sans doute pas content.
                       Je suis conscient que mon enchère ne va pas recueillir la note maximim. LOL."


Le 7
terroriste me ferait très certainement beaucoup sourire en tant que kibbitz...
Cependant, comme je vous l'ai déjà expliqué, je ne lui attribuerai que peu de points. Désolé Jean-Pierre. :-)



D'ailleurs, une experte choisit de barrer très haut...

Chantal: "6. A l'adversaire de prendre une décision."




Enfin, il y ceux qui estiment que 4
, c'est suffisant.
L'enchère est suffisamment explicite et permettra au partenaire de juger, même si c'est un petit peu moins gênant pour les adversaires.

Rémi: "4. J'aimerais bien en dire un de plus pour barrer vraiment, mais je trouverais l'enchère éxagérée. Après tout, mon partenaire peut n'avoir que 3 cartes à ."

Pierrette: "4
. Plus gênant que 2SA Truscott. Le partenaire verra quoi faire sur 4 ou 4, sinon qu'il ne doit compter sur rien chez moi, sauf du ."

Jean-Phi: "4. Je n'ai pas assez d'éléments pour décider tour seul d'un éventuel sacrifice au contrat de 5.
                  4
met la pression sur le camp adverse et ménage le choix du partenaire pour la suite de la séquence. De plus, la Dame de  est une assez bonne carte en défense."

Olivier: "4. Le partenaire peut n'en avoir que 3 cartes à mais il convient de mettre les EO au pied du mur. Je joue rarement 3SA dans cette séquence et tant pis!"









DONNE N°2
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est


14
?


COTATION:

Passe            (12)    :    100
4SA               (06)    :     50
Contre          (04)    :     30
5                (02)    :      10







Les barrages sont faits pour gêner, c'est réussi...
La seule chose que l'on sache, c'est que le partenaire possède une main courte à , avec donc au moins 5 cartes à .
Mais, est-il unicolore (du style 3136), bicolore (5116) ou tricolore (4045)? (Parmi plusieurs possibilités)

Dans cette situation, le Contre serait d'appel (pour les ), avec souvent une courte à .

Passe ne serait absolument pas forcing (quelle enchère feriez-vous avec xxx xxx xxxx xxx?).
Cependant, cette enchère laisse la place pour que le partenaire, lui, réveille par Contre (d'appel, avec toute main plaisante et distribuée, ou bien toute main très forte),
sur laquelle on pourrait alors songer à passer.

Mais, il faudrait alors réfléchir à l'evéntualité d'un chelem en mineure.

Enfin, 4SA derait être un appel aux mineures, avec une (nette) préférence pour les , mais avec un soutien pour les .
(Avec que du , on dit 5. Avec que du , on dit 5.)

Voyons ce qu'en pensent les experts.


Quelques uns choisissent de contrer, même s'ils se doutent que ça ne devrait pas en rester là.
Ils préfèrent déclarer un contrat en attaque (un chelem?) plutôt que de jouer 4, peut être non contré, si le partenaire ne se trouve pas de réveil (peu probable).

Yves J: "Contre. Je vais sûrement entendre 4, je dirais 5, le partenaire ayant une main irrégulière, enfin j'espère.
                Passer avec cette main est possible mais que faire sur le
Contre du partenaire? Passer? Surenchérir?"

Aymeric: "Contre. Du jeu, pas punitif. Je peux passer en espérant un Contre chez mon partenaire avec sa courte à , mais je peux tabler 6 également aussi."

Dominique M: "Contre. Le partenaire étant court à
, possède au moins 5 cartes à . S'il a 5 cartes à , il est fort et on a sans doute 6 (ou 7) sur table.
                           Passer est exclu (le partenaire unicolore
 pourrait passer lui aussi). Il faut donc contrer et, sur un éventuel 4, on dira 5."

Marylène: "Contre. Même si je n'ai que peu de chances que ça s'arrête là."

 

La majorité choisit de passer. Pour eux, le meilleur choix est de laisser le partenaire s'exprimer, et d'agir en conséquence.


Rémi:
"
Passe. Je n'ai pas de Contre punitif à ma disposition, en espérant ne pas avoir réfléchi trop longtemps, et que mon partenaire puisse contrer d'appel."

Fred: "Passe. Le Contre est interdit avec singleton . Aucune manche n'est garantie chez nous. Si le partenaire passe, aucun regret.
            Si le partenaire contre, je passe et entame mon singleton."


Thomas: "Passe. Très difficile... Passe, Contre ou 4SA? Toutes les enchères ont leurs lots d'avantages et d'inconvénients.
                 Le problème de contrer est que si le partenaire dit 4
, je suis obligé de revenir à 5 et rien n'assure que nous ayons un fit.
                 En revanche, si le partenaire transforme, ça ne devrait pas être gratuit!
                 Passer avec une longue dans la couleur d'intervention est une stratégie à la longue payante,
                 mais ici un autre problème se pose: que faire sur le Contre de réveil espéré du partenaire? Faut-il passer et marquer entre 500 et 1100?
                 Dire 4SA et soutenir au chelem dans la mineure que le partenaire nommera? Très délicat."


Jean: "Passe. L'enchère de Contre entraînerait le plus souvent une enchère de 4 de l'ouvreur, sur laquelle on dirait 5 sinon 4SA si le partenaire est compréhensif.
             L'enchère de Passe apparaît plus conforme à la forme de la main, puisque l'ouvreur va réveiller le plus souvent par une enchère de Contre,
             sur laquelle il sera sans doute de bon ton de passer compte tenu de la force insuffisante du jeu de Sud pour avoir la certitude de la manche gagnante à 5
ou 5."

Pierrette: "Passe. Et j'attends avec impatience le Contre de réveil du partenaire qui est court à ."

Jean-Phi: "Passe. Le partenaire va souvent réveiller par Contre, au nom de sa courte à . Si je contre moi-même, le partenaire nomme 4 9 fois sur 10.
                   Et je n'ai plus d'enchère satisfaisante à ma disposition."


Anne-Catherine: "Passe. Pour passer à nouveau si mon partenaire contre."

Eric M: "Passe. Aucune assurance de gagner quoi que ce soit au palier de 5, et le Contre n'est pas punitif.
                Je passerai également si mon partenaire contre, et dirais 6
s'il enchérit 4."

Jacky: "Passe. J'aurais contré avec le singleton
 et la Dame de  4ème."

Philippe L: "Passe. Pour marquer dans ma colonne car Contre serait optionnel. La main la plus probable de Nord est 4135.
                     Peut être pourra-t-il contrer en réveil, et là, je transformerai. Si je contre, je risque d'entendre 4
qui m'obligerait à dire 5: j'ai beacoup de perdantes..."

Cathy et Steph: "Passe."



Certains envisagent seulement de déclarer un contrat et "oublient" d'essayer de jouer 4
X. Il est vrai, que la pénalité ne sera peut être pas assez rémunératrice.

Jean-Pierre: "4SA. Attaque-défense. Nord n'a peut être pas le jeu pour réveiller et il est marqué avec 5  et sans doute 4 .
                       Je ne pense pas que mon enchère puisse être comprise comme naturelle, mais comme un choix déséquilibré en mineures.
                       D'ailleurs un chelem n'est pas exclu du tout, avec les bonnes cartes en face. Même le grand!!!"


Dominique C: "4SA. Pour moi, appel aux mineures (6?). Payons les barrages! Pas de catastrophe si mon partenaire passait."

Jérémie: "4SA. Pour les mineures, plus long à  qu'à  (plus quelques autres mains: gros unicolore  ou espoir de grand chelem dans une couleur).
                 Nord est singleton ou chicane
 de manière quasi certaine, il a donc au moins 5 cartes à  et nous avons soit un fit  9ème, soit un double fit mineur.
                 Je pourrais contrer, mais Nord répondrait souvent 4
, sur lesquels je seras obligé de mettre 5. Donc 4SA.
                 Dès qu'il a As-Dame de
, Roi de  et l'As de , on fait le chelem.
                Mais je n'ai aucun moyen de le savoir, je respecterai donc sa décision s'il ne se trouve pas les moyens d'aller au chelem tout seul."


Olivier: "4SA. Très délicat... Contre n'est pas punitif, Passe est un peu couard, si le partenaire ne réveille pas, ce n'est pas bon. Alors, 4SA.
                Le partenaire est probablement excentré, j'essaie de trouver la "meilleure" mineure."


Roger: "4SA. Qui devrait montrer du  et un soutien à ."

Chantal: "4SA. Je ne suis pas sûre que mon partenaire le prenne naturel. Au pire on jouera 5."

Enfin, deux experts décident d'enchérir le contrat qu'ils veulent jouer, certains qu'ils sont du fit . Au partenaire de voir pour jouer plus haut.

Eric J: "5. Le partenaire a au moins 9 cartes en mineures dond a priori au moins 5 cartes à . Ou 4SA, le contrat pourrait être meilleur à ."

Michel: "5. Nord, irrégulier, ne passera pas sur le Contre, et d'ailleurs rien ne dit que ce serait rémunérateur.
                Il a au moins 5 cartes à  dans 98% des cas et je suis encore tout de même assez loin du chelem. A lui de mettre le 6ème le cas échéant."



 






DONNE N°3
Match par 4, donneur Nord, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

Passe1
1X?


COTATION:

3      (14)    :    100
2SA    (04)    :     40
3      (02)    :      20
4      (02)    :      20
2      (01)    :      10
4     (01)    :      10   







Sur cette donne, il s'agit plutôt d'un problème de convention.
La main donne fortement envie de jouer la manche, mais il ne faut pas oublier que le partenaire est en intervention.
Il faut donc suggérer au partenaire son envie de jouer la manche, sans l'imposer, au cas où il n'aurait "pas grand-chose".


L'enchère la plus utilisée est 3, avec quelques variantes.
En général, ce cue-bid à saut montre 4 atouts dans une main limite. (Avec seulement 3 atouts, on dirait 2.)

Jérémie: "3. L'enchère évidente: un fit 4ème avec au moins 11 points de soutien (j'en ai 12), et sans bonne couleur 5ème.
                 Après le
Contre adverse, ça montre même une main orientée vers un contrat en attaque, ce qui tombe bien.
                 En effet, il n'existe pas de main avec laquelle 2SA puisse être naturel après le
Contre adverse,
                 cette enchère est donc utilisée pour montrer un fit 4ème dans un jeu plutôt plat et avec des levées utiles en défense
                (enchère pratique pour éviter au partenaire de faire une défense fantôme). J'ai tout dit, je ne prendrai donc plus aucune décision dans la suite de la séquence."

Olivier: "3. Cue-bid à saut: 4 atouts et enchère "limite". Sur le Contre, c'est un peu moins fort, la main colle bien."

Yves J: "3. Fit  4ème, bonne main."

Rémi: "3. Qui montre un vrai soutien de 4 cartes mais qui ne dit rien quant aux ."

Pierrette: "3. Fitté 4ème limite. Pas envie d'en faire plus, tout le monde a causé."

Roger: "3. Dans mon système, montre un soutien 4ème légèrement moins constructif que 2SA mais plus que 3. Ouf!"

Thomas: "3
. Le fit par 4, constructif. Je n'ai pas de quoi imposer la manche, mais j'ai une bonne main. Je laisse mon partenaire décider."

Anne-Catherine: "3. Cue-bid à saut. Fit 4ème +, 11-12 S."

Michel: "3. Je me décris, je laisse mon partenaire décider parce que je ne veux pas lui interdire de dire 1 Rouge/Vert avec RV10xx Rxx xx Dxx,
                et j'abandonne l'enchère "routine" de  4. Et puis, si on ne propose pas avec cette main, avec quoi le fait-on?
                Bref, le parapluie est grand ouvert quand on va faire les points avec les copains."

Fred: "3. Avec Steph et Laurent, qui garantit un fit 4ème à  et des ambitions de manche. Avec Jean-Phi, je mettrais plutôt 2SA, main limitée, souvent un singleton."

Eric J: "3. 2 pour montrer un beau 2 n'est pas idéal avec 4 atouts et un singleton."

Steph: "3."

Pour certains, cela montre même le singleton .

Jean-Phi: "3. Marque clairement: a) le fit 9ème b) la zone de soutien c) la courte à . Vraiment très encourageant pour la manche.
                  Je n'ai pas du tout peur d'empailler si le partenaire décide d'en rester là.
                  L'enchère précisée de 3
peut aussi s'avérere déterminante si la séquence devient compétitive au palier de 5."

Jean: "3. C'est-à-dire l'enchère de 3 avec une courte à .
            Les enchères de 4 ou de 4 auraient tendance à surévaluer la main de Nord en face d'une intervention minimale."

Sinon, on peut montrer son singleton en faisant un Splinter. Mais cela oblige à jouer la manche.

Cathy: "4."

On peut d'ailleurs enchérir directement la manche, sans se décrire. Tant pis pour l'éventuelle décision à prendre si l'adversaire surenchérit.

En tout cas, l'adversaire est quasiment muselé, et on n'a de toutes façons pas de contrat plus élévé à jouer.


Chantal et Marylène:
"4
."

Et puis, en match par 4, vulnérables, on enchérit les manches.
On voit après si elles gagnent ou si on nous les file. N'est-ce pas Jérémie? :-)



Autre convention, le 2SA fitté, que l'on peut jouer également lorsqu'il s'agit d'une intervention, et non une ouverture, du partenaire. Là encore, avec des variantes.


Dominique M: "2SA. Qui promet un singleton (relais à 3 pour savoir où il se situe). 3 serait barrage (le Roi de  en moins). 
                            3
serait 10-11 avec 4 cartes à  mais sans singleton."

Aymeric: "2SA. Fit . 4 atouts, invitationnel avec une courte. Après Passe d'entrée, je joue 3 main fittée 4ème sans courte et 2SA avec une courte."

Jean-Pierre: "2SA. Conventionnel. Encourageant avec 4 . On ne peut inconsidérément punir le partenaire qui est peut être intervenu faible,
                        en sautant à la manche sans lui demander son avis, le potentiel de chaque paire étant peut être seulement une partielle.
                       On peut aussi déclarer 3
cue-bid avec saut, voire 3 enchère de rencontre très inventive!!"

Philippe L: "2SA. Truscott généralisé qui montre 4 atouts et une main limite. Il manque un 5ème atout pour dire 4 Splinter."




Autre possibilité, utiliser une enchère de rencontre.
Théoriquement, cela montre 4 atouts, une couleur 5ème correcte (que l'on annonce avec saut), dans une main limite.
Ici, les  ne sont que 4èmes, mais permettre au partenaire de juger ses cartes est important. De plus, cela lui permettra peut être de trouver une bonne entame.

Dominique C: "3. Pas idéal. Je promets 5 cartes à . Mais, l'adversaire est peut être / et nous l'inverse.
                          Si mon partenaire veut entamer l'As de
 second, c'est bienvenu contre 5."

Eric M: "3. Le meilleur mensonge? Cette information devrait être la plus utile à mon partenaire pour décider qui jouera et à quel palier."




Enfin, une convention isolée, car certainement peu connue, mais pratique dans ce cas.

Jacky: "2. Une convention très utile que j'ai découverte aux championnats du monde à Montréal en 2002.
               2
est un cue-bid virtuel montrant 3 ou 4 cartes à  dans une main de 8 à 10 H.
              Cela dit, on peut aussi envisager de dire 3
(double cue-bid avec 4 cartes à  et 11-12 HLD)."










 DONNE N°4
Tournoi par paires, donneur Nord, vulnérabilité: Tous

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
    1 Passe
1Passe3Passe
?

COTATION.

5
    (11)    :    100
4
    (09)    :     90
3
    (03)    :     30
3
    (01)    :     10








La main était au bord du Passe... Mais,  un As + une majeure 5ème + le désir de ne pas jouer à
 = l'enchère de 1.

L'enchère de 3
du partenaire est un bicolore à saut, qui est forcing de manche.
En aucun cas il ne faudrait céder à la tentation de passer sous prétexte que la main est archi minimum (au départ seulement). Cela déclencherait la colère du partenaire.

D'ailleurs, l'enchère de 3
pourrait cacher un fit 4ème à .
Quand on a une main fittée si forte qu'elle n'est pas exprimable directement, on invente un faux bicolore forcing.
Et même si le partenaire a réellement un bicolore mineur, rien ne dit qu'il ne possède pas 3 cartes à
.

La difficulté sur cette donne, hormis que l'on ne sait pas si le partenaire est fitté à
 (et on ne peut rien faire d'autre que de faire comme s'il ne l'était pas),
c'est dans l'expression du fit
 que l'on va lui donner. On ne peut pas passer sous silence un fit 5ème, un As et une chicane (fût-elle dans la 1ère couleur du partenaire).

En effet, dans cette séquence, 5
serait une fermeture, on n'a rien pour aller plus haut. L'inconvénient réside dans le cas où le partenaire est fitté .
Malheureusement, 4
montre une main fittée , avec des ambitions de chelem. Ce que l'on n'a pas, raisonnablement, si le partenaire n'a pas plus que promis.

Il va pourtant bien falloir trouver une solution....



La majorité des experts décident de faire fi d'un éventuel fit à
 et annoncent le contrat qu'ils veulent jouant, évitant surtout de trop encourager le partenaire.
Tant pis s'il est fitté
 et qu'il annonce 5  (il serait alors fitté par 4 cartes). Il sera toujours temps de réfléchir à l'opportunité d'ajouter le 6ème.
On ne devrait alors de toutes façons pas être trop en danger au contrat de 5
.

Pierrette:
"5
. On peut chuter 5 ou gagner 6... Faire plus à SA ou chuter!!! Raisonnablement, je vais dire 5, le contrat que j'ai envie de jouer..."

Thomas: "5
. L'ennui vient du fait que le partenaire pourrait posséder 4 cartes à  et une main plus forte que le Splinter à . Qu'à cela ne tienne!
                 Même dans ce cas, j'ai 5 atouts et un As de
 très utile, et je ne pense pas chuter au palier de 5.
                 Si par le plus grand des hasards mon partenaire à une enchère de 3
banale, je montre un bon fit et peu de jeu. C'est bien ce que j'ai, non?"

Olivier: "5. Du  et rien d'autre, pas si mal, non? Et tant pis s'il a 4 cartes à  et fait un "truc", auquel cas il est 4153, et je suis proche du chelem!"

Chantal: "5
. A mon avis la meilleure manche. Et surtout pas plus."

Eric J: "5
. On avisera au prochain tour... s'il y en a un!"

Yves J: "5. Un bon fit dans une main très faible. 4 serait plus fort que 5."

Jean-Phi: "5. Sans trop d'état d'âme."

Michel: "5. Et pourtant, il n'y a pas de points perdus dans les courtes du partenaire!!!!!!! Tant pis pour le cas marginal où 3 vient d'une main fittée  non exprimable autrement."

Dominique C: "5. Peut être y a-t-il plus?"

Roger: "5. Quoi d'autre?"

Steph: "5."


Un grand nombre décident de fitter au palier de 4, conscients d'encourager le partenaire au chelem.
Après tout, la main n'est pas si nulle et on ne fera plus beaucoup d'efforts par la suite.
En tous cas, cette option permet de récupérer le fit  au palier de 4.

Dominique M: "4. On peut envisager 3 qui clarifiera la situation à Pique.
                           3
de l'ouvreur serait 5431, 4 montrerait un fit 4ème sur lequel il faudrait sans doute passer vu la qualité des .
                           Il me semble préférable de dire 4
qui montre 5 cartes ce qui peut être très utile si le partenaire a véritablement 4 cartes à ,
                           et surtout s'il en a 5, ce qui est loin d'être exclu.
                           5
est une enchère interdite, la seule manche gagnante pouvant être 4 (5 devrait provenir de Dvxxxx et rien à côté),
                           le partenaire peut avoir un 5422, 4 cartes à 
et 2 cartes à , qui ne convient pas, pour une raison ou une autre,
                           à une ouverture de 2 SA (ou 2
suivi de 2 SA).

Jacky: "4. Le fit au palier de 4 montre 5 cartes (ou plus) et il s'agit là d'une meilleure enchère que 3 (appelée Joker sur le bicolore à saut)."

Rémi: "4. Je ne vois aucune autre option."

Aymeric: "4. J'ai 9 voire 10 cartes à . Je peux faire un effort de chelem, puis 5 après."

Marylène: "4. Souple: rien n'est exclu.... 6, 4...."

Jean-Pierre: "4. Ne nous emballons pas en sautant à 5 pour signaler un manque total de contrôles extérieurs,
                        car le 3
est peut être un simili bicolore cachant un gros fit qu'il ne faut pas "asphyxier", comme ARDx x ADVxx RDx,
                        qui ne correspond ni à un Splinter, ni à un Fragment-bid."


Jérémie: "4. J'ai 5 atouts, je fitte. Il y a peu de mains avec lesquelles 3SA gagne pendant que 5 chute.
                 Je ne peux pas fitter à 5
pour montrer une main faible car mon partenaire peut avoir 4 cartes à .
                 Soit avec une main très forte, soit parce qu'il n'a pas pu faire un Splinter avec l'As de
 sec si sa religion le lui interdit.
                  Sur toute autre enchère que 4
, je dirai 5."

Anne-Catherine et Cathy: "4."



Une autre voix, utiliser la 4ème couleur forcing, qui ne promet ni ne dénie rien. On attend que le partenaire se décrive, pour avoir plus de renseignements pour se décider.

Fred: "3. Relais, plutôt que 4. Le partenaire peut avoir 3 cartes à  et c'est l'enchère de 1 qui l'a incité à être forcing de manche. Sur 3, je mettrai 4, sur 3SA aussi."

Philippe L: "3. Enchère économique permettant d'entendre 3 (ou 4) ou 3SA (sur quoi je dirai 5). Sur 3, je concluerai à 4."

Jean: "3. Il ne paraît pas adéquat de dépasser le palier de 3SA avec cette main minimum en points, avec chicane dans la couleur longue de l'ouvreur,
            et un soutien par l'As 5ème dans la seconde couleur de l'ouvreur qui n'a peut être que 3 cartes.
            En outre, on peut entendre 3
, sur lesquels on devra dire 4."


Enfin, dernière enchère. Mais je pense que l'enchère devrait montrer 6 belles cartes et non 5 moches comme ici. 

Eric M: "3. Explorons la meilleure manche. Je concluerai à 5 si mon partenaire enchérit 3SA. Je n'envisage pas de passer, même s'il s'agit d'un TPP."











DONNE N°5
Match par 4, donneur Est, vulnérabilité:Personne

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est


1
?


COTATION:

Contre    (14)    :    100
2           (09)    :      70
3SA        (01)    :      10







Cette donne me permet de revenir sur ce que je disais au début...
J'ai très envie de donner la meilleure note à l'enchère qui n'a été choisie que par un seul expert.
Je m'explique.

Avec cette main, si on contre, on va très probablement entendre les  chez le partenaire.
A moins qu'il n'en annonce 4, on va jouer 3SA.

Si on annonce 2, il y a de fortes chances pour que cela en reste là.
Avec D9xx Vxx Dx xxxx (ou quelquechose de ressemblant) le partenaire ne fera pas d'enchère, alors que l'on va très vraisemblablement gagner le contrat de 3SA.

Je pense donc qu'il est inutile de tergiverser et de raconter sa vie.
Il faut annoncer le contrat que l'on a envie de jouer, et espérer que le partenaire nous apporte le peu (mais nécessaire) qui permet de gagner.

Merci Jean-Phi d'être d'accord avec moi, et désolé pour la "sale" note que je t'octroie. Mais je sais que tu t'en fiches. :-)

Jean-Phi:
"3SA. Le contrat naturel. Qui gagne souvent dès que le partenaire possède 13 cartes...
                a) 2
: sonne souvent la fin des enchères. b) Contre: avec le singleton , il me manque au moins 2 As pour produire cette enchère..."



Bien entendu, les autres experts ont certainement tenu le même raisonnement, mais n'en ont pas pour autant choisi cette enchère.
Il reste alors seulement 2 possibilités.


La 1ère, enchérir naturellement à 2 (on est à la limite supérieure de l'enchère).
En espérant fortement que la parole revienne pour pouvoir exprimer la puissance de la main.

Eric M: "2. Question de style et pouratnt, je ne suis pas le moins agressif. 1SA et Contre ne me conviennent pas."

Olivier: "2. Faute de mieux. Au max de l'enchère, j'attends la suite, prêt à tout."

Rémi: "2. Rien ne va bien. Contre est trop dangereux à cause du singleton , 1SA ne correspond pas (trop de jeu, pas la distribution),
             2
est sous-biddé et Passe ne permettra plus de s'en sortir après (s'il y a un "après"). Je tente 2 en priant pour avoir une seconde chance."

Pierrette: "2. On ne va pas en rester là quand je suis courte à . Je pourrai ensuite reparler. (Nommer les SA si le partenaire parle à , ou Contre si c'est l'adversaire.)"

Philippe L: "2. Pas question de contrer au risque d'entendre 4. 3SA, gambling, a aussi des vertus."

Jacky: "2. Je ne contre pas avec un singleton  malgré mes 18 H."

Dominique M: "2. Contrer est impossible, je dis 2 en espérant pouvoir montrer ultérieurement ma force excédentaire."

Michel: "2. Peu probable que ça en reste là... Le Contre n'est pas ridicule, loin de là, car la main est quand même très belle."

Cathy: "2."



La 2ème, enchérir par Contre, au nom des 18 H. Enespérant fortement que la parole ne nous revienne pas  au palier de 4.

Aymeric: "Contre. Toute distribution, avec ou sans 4 cartes à . J'espère juste que mon partenaire ne mettra pas 4 avec 6 cartes sans points."

Thomas: "Contre. Difficile. Toutefois, le partenaire qui n'a pas beaucoup de jeu, ne devrait me "bombarder" 4 qu'avec 6 ou 7 cartes...
                  Dès que les enchères ne s'emballent pas trop (et c'est le tableau quand j'ai ce jeu-là), je maîtrise la situation."


Yves J: "Contre. Le partenaire ne dit 4 qu'avec une couleur longue et solide, sachant que je peux avoir un Contre fort court à ."

Fred: "Contre. Plutôt que 2 que je risque de jouer. Après le Contre, sur 1 je mets 2, sur 2 je mets 3SA, sur 3 je mets 3SA, sur 4 je mets 5."

Eric J: "Contre. J'ai bien vu mon singleton , mais quoi d'autre? Trop fort pour 1SA..."

Jean-Pierre: "Contre. Il faut bien honorer ces 18 H magnifiques, une simple intervention risquant de nous faire manquer une manche très possible.
                        Si Nord enchérit 4
, je ferai profil bas en priant pour que sa couleur soit assez solide (DV9xxx et un "truc" à côté devraient suffire)."

 Jérémie: "Contre. Oui c'est gênant avec singleton .

                  Mais, d'une part, mes partenaires ne sont pas des sauvages et ne sautent pas à 4 dès qu'ils ont 6 cartes (ils savent que ça en restera rarement là),
                  et, d'autre part, je n'aurai pas les moyens d'exprimer la puissance de mon jeu ultérieurement en annonçant 2
: c'est tentant et c'est vraiment un cas limite,
                  mais avec 20 beaux HL ça me fait un peu peur."

Anne-Catherine, Chantal, Marylène et Steph: "Contre."

Dominique C: Contre. Ce n'est pas le Contre qui pose problème, mais la suite!! J'espère ne pas entendre 4."

Jean: "Contre. Suive de l'annonce des  quelle que soit l'enchère du partenaire (sauf sans doute 4!!!). Enchère recommandée par les bons auteurs malgré le singleton ."

Roger: "Contre. Que je ferai suivre du palier à SA sur les  nommés probablement de mon partenaire."









DONNE N°6
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité:Nord/Sud

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est

Passe13
?

COTATION:

3SA            (16)    :    100
Contre        (04)    :     20
4              (02)    :     10
Passe         (02)    :     10








Quelles sont les possibilités?

Contre: Du jeu, très probablement avec 4 cartes à . Que fera-t-on si le partenaire enchérit 4?

4: Naturel, forcing. Présente l'inconvénient de dépasser 3SA qui est peut être le seul contrat gagnant.

Passe: Comme si on possédait xxx xxx xxx xxxx? Peut être la bonne décision de temps en temps...
Si le partenaire ne peut pas réveiller, faisons chuter plutôt que chuter soi-même.


3SA: En partant du principe qu'avec ARDxxxx, Est dirait plutôt 4, on peut espérer un mini complément chez le partenaire (la Dame sèche suffit) pour arrêter la couleur.
De plus, Ouest pourrait être chicane , et il ne pourrait donc pas y entamer, ou il pourrait posséder un honneur sec, et la couleur serait bloquée.


Notons au passage, qu'enchérir 3SA ou Contre n'est en rien un problème si le partenaire possède un arrêt à  (la Dame 3ème, le Roi 2nd).
Mais, imaginons qu'il possède la Dame 2nde. Dira-t-il 3SA sur notre Contre? Pour certains, c'est possible, on peut donc contrer avec un demi-arrêt.
Pour ceux qui doivent avoir l'arrêt pour nommer 3SA, que feront-ils alors? Quel dommage de ne pas jouer 3SA avec Dx en face de Vxx.
Autant "plonger". Tant pis pour la (grosse) chute si on avait un contrat gagnant, à condition d'avoir un (des) partenaire(s) compréhensif(s)...

Une dernière chose...
Avec en Nord, par exemple, Rx Vxxx ADVx Rxx, il est préférable d'enchérir 3SA plutôt que 4.
Pensez au cas ou Sud pourrait posséder xx Axx Rxx ADVx. Quelle autre enchère aurait-il pu produire?
(Je sais, j'ai choisi des mains qui "collent" à merveille. Mais bon, on pourrait en trouver d'autres.)




La grande majorité des experts choisit d'enchérir 3SA.

Yves J: "3SA. Oléééé! En priant pour que ça bloque, ou que Ouest soit chicane  ou un honneur sec. Contre est impossible, 4 stupide et Passe pire..."

Rémi: "3SA. On peut tenter. Mieux que 4 à mon avis mais il faut un partenaire compréhensif."

Pierrette: "3SA. Sans garantie. Si je contre, je suis sûre d'entendre 4... La seule manche viable semble 3SA. Je vais donc espérer un demi arrêt chez le mien..."

Aymeric: "3SA. 3 est mis Vert contre Rouge. Si Ouest a 3 cartes à , il sera tenté de mettre 4 et Est n'a pas forcément des beaux .
                  5
ou 5 me semble lointain et j'ai des levées potentielles à  et le 10 peut être une carte utile."

Philippe L: "3SA. Responsable! Le meilleur espoir de manche si le partenaire a un honneur à  ou si Ouest a un honneur sec! Par paires, je passerai!
                     NB: Pour moi, 4
montre une main avec 4 cartes à , en général irrégulière, et Contre recherche les SA. Nord osera-t-il les dire avec Dx à ? J'en doute."

Jean-Phi: "3SA. Maintenant ou jamais... La plupart du temps la couleur bloque chez les adversaires (dès que l'ouvreur possède xx).
                   Le (mon) partenaire: a) ne m'en voudra pas si je chute de 4 levées. b) pourra m'en vouloir si je n'ai pas pris mes responsabilités à 3SA."


Fred: "3SA. Après réflexion, en sachant qu'avec mes partenaires (Jean-Phi, Steph, Laurent ou... Claire) une chute de 3 ne pose aucun problème.
            Le partenaire peut avoir un complément à
 et 3SA peut être jouable ou sur table!
            L'adversaire peut avoir l'As ou le Roi second à
 et ne pas l'entamer vu l'enchère."

Jacky: "3SA. Enchère que j'aurais produite à la table en espérant un mini complément en Nord.
              Je ne peux me résigner à contrer avec 2 cartes à
 et 4 ne me semble pas une bonne enchère à la longue car elle dépasse 3SA."

Roger: "3SA. Gambling."

Chantal: "3SA. Espérons que Ouest soit chicane  ou ait un honneur sec. Ou que mon partenaire apporte un petit complément (Dame sèche par exemple)."

Eric M: "3SA. Je n'aime pas Contre ni Passe. C'est peut être le dernier contrat gagnant, surtout en face de 2 petits chez mon partenaire et un honneur sec chez Ouest."

Olivier: "3SA. Beurk! Souvent l'enchère gagnante, plus facile en paires qu'en 4. Difficile à expliquer si 3 est dans ARDxxx!!! Mais que faire d'autre?"

Dominique M: "3SA. La seule enchère qui me semble "raisonnable".
                           L'intervenant n'a pas les 3 gros honneurs et, si l'entameur est singleton
, à fortiori s'il est chicane, nous "arrêtons" la couleur!"

Jérémie: "3SA. Ca me rappelle un problème d'un concours précédent (barrage à 3, on avait 6 cartes maîtresses à  et rien à côté, dont 2 petits ).
                 J'avais dit Contre l'autre fois et pris une mauvaise note, alors... D'autant qu'ici, on ne peut vraiment se rabattre sur aucun autre contrat si on entend 4
sur le Contre.
                 Et puis on a un vrai demi-arrêt. Je prédis que sur ce problème, seulement 3 brebis vont s'égarer. J'ai un bonus si je tombe juste?"


Cathy: "3SA."



Quelques uns choisissent de contrer, espérant que le partenaire pourra nommer 3SA.
S'il ne le peut pas, on évite de perdre les  à l'entame...

Jean: "Contre. Un Contre dans cette situation ne garantit pas 4 cartes à  et le partenaire peut dire 3SA avec le Roi ou l'As de .
            Sur 4
, on dira 5 mais on aimerait que 4SA dans cette situation annonce une couleur à  avec une tolérance à , et ne soit pas un Blackwood(?)."

Thomas: "Contre. C'est soit ça, soit 3SA, impossible de survoler ce contrat. Mais ce serait trop bête de jouer 3SA avec en face x xxxx ARDxxx Rx.
                  Le partenaire est censé dire 3SA en priorité avec l'arrêt
 et 4 cartes à . S'il dit 4, je dirai 5 et espérerai que ce soit le bon contrat."

Marylène: "Contre. Pour laisser la place à 3SA."

Steph: "Contre."




Deux experts choisissent de passer.

Eric J: "Passe. J'ai de la sympathie pour 3SA mais je n'ose... Espérons que le partenaire ne soit pas trop fort ou... puisse réveiller. Je paie le barrage..."

Dominique C: "Passe. Après mûre réflexion, je passe! J'attends le Contre en réveil et je dirai 3SA.
                          A mon partenaire de comprendre que son Contre n'a pas enrichi mon jeu et que donc mon arrêt  nécessite un complément."




Enfin, deux experts abandonnent l'idée de jouer 3SA.

Jean-Pierre: "4. Les barrage sont faits pour gêner les adversaires: c'est réussi. Je choisis l'enchère la plus naturelle pour tenter une manche en mineure,
                        conscient de pouvoir aboutir à une catastrophe, mais il faut respecter "ouverture en face d'ouverture"".


Anne-Catherine: "4. Enchère "raisonnable". 3SA: un peu poker."



J'ai gardé une réponse pour la fin, celle de Michel, qui vous explique toute la donne.
Au passage, il en profite pour faire passer des messages perso. Pas de problème.
Dis-moi juste, Michel, si je dois faire suivre aux personnes concernées.


Michel: "3SA. Même si je perds 6 plis à  à l'entame (et peut être bien l'As de ) comme dans la donne réelle que je crois bien avoir jouée récemment.
                Pourquoi fais-tu TOUJOURS les mêmes erreurs me dirait Yves BONNY (private joke). Eh bien je persiste à dire qu'à long terme, c'est l'enchère gagnante.
                Avec
ARDxxxxx, on dit plutôt 4. On assume (anglicisme qui exaspère Eric JOURDAIN, mais ceci est une raison supplémentaire pour l'employer,
                d'autant plus qu'elle a été "popularisée au plan local" par son [pas SA] partenaire préféré sus-cité.
                Au fait, je me demande si c'est bien à moi qu'Yves posait la question rappelée plus haut.....?????
                Bon, j'arrête, je ne suis pas là pour semer la perturbation dans une paire.... d'amis qui plus est. LOL.),
                j'ASSUME donc qu'Est n'a pas cette main et il faudra que son partenaire ait un gros honneur second ou troisième pour qu'ils prennent les 7 premières.
                Je ne crois pas que statistiquement ce soit le cas le plus fréquent....
                Par ailleurs, et on pourrait commencer par là, les manches mineures sont assez lointaines et difficiles à explorer.
                Si l'on s'oriente vers cela, alors 4
, 2ème choix, le Contre me semblant exclu avec 2 cartes à ."

Toutes ces explications me font quand même me poser une question.
Michel, il s'est passé combien de bouteilles de whisky entre ta réponse à la 1ère question et la 6ème? :-)



Pour la petite histoire, Nord possédait 9 862 ARDV986 R9.
La main d'Est: ARD1075 543 4 653.
Celle d'Ouest: 862 DV1097 52 D108.



La cotation "conforme" à la donne:    3SA: 0    Contre, Passe et 4: 100. :-)
(Mais je ferai pas ça tous les jours.)