CONCOURS DU MOIS D'AVRIL




DONNE N°1
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Nord/Sud

     
     
             
Sud
Ouest
Nord
Est
1 2 4 ?


                       
COTATION:

5 (11 voix)    :    100
5
(06 voix)    :     60
4 (05 voix)    :     50

Il est évident de surenchérir et ce, pour trois raisons.

1) Demander un contrat gagnant.

En effet, il faudrait beaucoup de choses pour que le contrat de 4 ne gagne pas...

Aymeric: "4. J'ai tout maître. Je ne vais pas laisser jouer 4
."

A trois levées près, c'est sûrement vrai...


Philippe R: "4. Il n'est absolument pas sûr que l'adversaire surenchérisse.
                      De toutes façons, je dirai 5 sur une enchère au palier de 5 et je ne crains pas 6
."

Pourquoi ça?

Cathy et Jacky nous l'expliquent. "4. Les enchères n'en resteront pas là. Je dirai 5 sur 5
et Contre (Lightner) sur 6."

Laurent: "4
. Pour des raisons tactiques: je sais que je défendrais jusqu'à 5 si j'y suis obligé (éminement probable) et qu'ils chutent 6 sur entame .
                  Je ne suis en difficulté que si on bondit directement à 6 à gauche, mon Contre Lightner ne permettra pas toujours de décider entre les
 et les à l'entame.
                   Dire 5
en "lead directionnal bid" me semble plus aider les adversaires et empêche le Contre de 6."
                   

2) Trouver une bonne défense vert contre rouge.

Si aucun expert ne l'exprime directement, il me semble qu'ils seraient nombreux à se contenter d'une (forcément) légère chute à 4
ou 5,
même s'il devait s'agir d'une "crême renversée".

Les mains ont l'air particulièrement distribuées et il devrait y avoir un grand nombre de levées totales.
Ainsi, le camp Nord/ Sud, même vulnérable, pourrait surenchérir dans le but de gagner son contrat.

De plus, on pourrait se faire contrer à 5
pour égal.


3) Pousser les adversaires dans un contrat qui chute.... et les faire chuter.

Tous l'ont remarqué, le contrat de 6
chute sur entame . (Le jour ou je me fais surcouper, je ne sors pas de chez moi avec une poisse pareille.)
C'est donc par un souci d'anticipation que beaucoup surenchérissent de façon anti-naturelle.

Eric: "Sauf miracle, 5
va gagner et il faut donc aller jusqu'à 5.
            6
chute par contre sur entame , mais il faut aider le partenaire à trouver cette entame.
            J'enchéris 5
, que je rectifierai en 5 sur un Contre ou une surenchère à 5."

Roger: "5
. Nord/ Sud semblent gagner 5, voire 6, sauf sur entame , introuvable de la main de mon partenaire."

Philippe L: "5
. Il est évident que les enchères ne vont pas s'arrêter à 4 ou à 5.
                      Si l'adversaire dit 6
, je contrerai pour l'entame ."

Dominique C: "5
. Puis 5 sur 5, et Contre sur 6 pour demander l'entame ."

Jean-Gilles: "5
. Anticiper pour l'entame."

Chantal, Edouard et Fred: "5
. Pour donner l'entame contre un éventuel 6."

Dominique M: "5
. Pour donner l'entame contre 5 ou 6."

Christian: "5
. On pense défendre jusqu'à 5. Mais si l'adversaire veut jouer 5, l'entame peut faire chuter.
                    D'où cette enchère inattendue."

Stéph: "5."


Si le but de cette enchère est évident - donner l'entame au partenaire - elle n'en présente pas moins un léger risque: jouer ce contrat.
(Il y a évidemment peu de chance que les enchères en restent là.)
Un autre risque toutefois, que le partenaire surenchérisse à mauvais escient.
En tous cas, je pense qu'après avoir enchéri 5
, il ne faudrait pas contrer 6. Cela devrait réclamer l'entame .


6 experts, enfin, choisissent une voie différente.

Jérémie: "5
. J'aimerai bien pouvoir enchérir à pour indiquer l'entame au partenaire s'ils jouent à , mais 5 n'est pas forcing.
                   Tant pis, je contrerai Lightner s'ils disent 6
.
                    Je préfère dire 5
de suite que 4 car les adversaires gagneront souvent 5.
                    De plus, mon Contre ultérieur, si les adversaires surenchérissent, sera plus facilement compris que si je dis 4
puis 5."

Yves: "5
. Pour leur prendre de la place, essayer de les pousser à 6 et contrer pour l'entame.
               A priori, ils vont de toutes façons annoncer 5
qui chute peut être mais, d'une part, ce n'est pas sûr, et, d'autre part, je ne pourrais pas contrer pour l'entame.
               De sorte que, à part As
qui tient (miraculeusement) et appel pour la coupe, je doute que ça chute."

Jean-Noël et Michel: "5
. Puis Contre Lighner si les adversaires surenchérissent à 6."

Angela et Marylène: "5
."










DONNE N°2
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: tous.

     
     
             
Ouest
Nord
Est
Sud
3 X Passe ?

COTATION:

Passe    (09 voix)       :    100

3SA      (08 voix)        :      90
4SA      (02 voix)        :      30
4       (02 voix)        :      20
6SA      (01 voix)       :     10




Rouge conte Vert, beaucoup plus choisieraient d'enchérir, la manche rapportant plus que 3 levées de chute qui, si elles sont probables, ne sont pas certaines.

Au contraire, Vert contre Rouge, il y aurait sans doute un passe quasi unanime, 2 levées de chute assurant un score supérieur à la manche,
quitte à laisser un éventuel chelem dans l'étui, mais en récupérant souvent 800 à 3 de chute.

A égalité de vulnérabilité, la situation est résumée par:

Dominique M: "Passe. Certes on gagne 3SA et il peut y avoir 6 si le partenaire a un gros Contre, mais il manque 1 ou 2 H pour un 4SA quantitatif.
                           3
X, c'est 500 minimum et cela peut être facilement 800, 1100 n'étant pas exclu."


Nombreux sont ceux qui décident de passer, s'assurant de marquer dans la colonne, en espérant un score supérieur à la manche.
L'incertitude d'avoir un contrat plus rémunérateur et la difficulté certaine à l'enchérir expliquent leur décision.
Cette enchère, c'est "beaucoup à gagner et peu à perdre".

Jérémie: "Je suis un peu gêné de Passer car on peut tabler le chelem avec un Contre banal en Nord. Mais je ne me trouve pas d'enchère satisfaisante.
                   3SA laisse la place de reparler au partenaire, mais il lui faudra une très grosse main (peu probable quand j'ai 15 H et Ouest 8 en moyenne).
                   4SA serait peut être l'enchère juste, mais elle est dangereuse car le partenaire peut n'avoir que 12 points (1444).
                   Avec tous les points mal placés dans les 4 couleurs, on risquerait de chuter.
                   Je me contente de marquer entre 500 et 1100."

Edouard: " Passe. Ca va être entre 500 et 1100 si Ouest ne peut pas monter au mort."

Cathy, Marylène, Jean-Gilles, Jean-Noël et Michel: " Passe. J'espère 3 de chute."

Aymeric: "Passe. Ils vont prendre cher!"


Parmi ceux qui enchérissent, certains font preuve de prudence. (de sagesse?)

Dominique C: "3SA. Certes une belle main mais qui se dévalue à la couleur, sauf si mon partenaire a une belle main."

Laurent: "3SA. Je suis barré, j'essaye de marquer dans la colonne.
                   Je n'ai aucune enchère quantitative à disposition et je ne pense pas m'enrichir suffisamment en transformant le Contre.
                   Je prends ma chance que le partenaire ait un Contre "toutes distributions", avec toutes les effluves de chelem que cela comporterait."

Philippe R: " 3SA. Beaucoup de points perdus à
, pas de fit dans une autre couleur."

Jacky: "3SA. Je paye le barrage et je ne passe pas sur 3
X (peut être en TPP). Pour le moment, je ne cherche pas à jouer plus."

Roger: "3SA. Je suis en sous-bid manifeste (cela ne me ressemble pas), mais que dire?
               Avec un jeu 15-17 H, distribué 1444, chez mon partenaire, cela semble le meilleur contrat."

Yves: "3SA. Main très pauvre en levées. 4SA me paraît exagéré, Passe spéculatif."

Steph: "3SA."

Christian: "3SA. 15 points c'est beaucoup, mais avec 6 points à
, 12 levées sont compromises.
                    Ne trouvant pas d'enchère pour explorer, jouons "Banque de France"."


L'avantage de cette enchère est de laisser la place au partenaire pour reparler.
Mais, le fera-t-il? Imaginera-t-il 15 points en face?


C'est sans doute pour cela que 2 experts choisissent une enchère un peu plus incitative.

Chantal: "4SA. Quantitatif."

Philippe L: "4SA. Naturel, quantitatif. Le partenaire sera souvent 1435 ou 1453, et il concluera."


Puis, il y a ceux qui envisagent très clairement le chelem.
Deux choses: il ne sera pas facile à enchérir et surtout, il sera difficile de s'arrêter avant si le chelem chute.

Eric: "4
. Très difficile. Passer devrait assurer 800, mais un chelem est très probable.
            Essayons d'en savoir plus sur la main du partenaire."

Fred: "4
. Pour simplifier la tâche du partenaire et éviter de le contrarier par passe si un chelem gagne.
             J'envisage 4SA quantitatif en deuxième choix."


Enfin, 1 experte annonce le contrat qu'elle a envie de jouer.

Angela: "6SA. Je ne sais pas "bourrer" 7."

Il est certain que si on doit jouer 6SA, c'est le meilleur moyen d'y arriver. Quant à 7SA...










DONNE N°3
Tournoi par paires, donneur Est, vulnérabilité: personne.

     
     
             
Est
Sud
Ouest
Nord
Passe 1 Passe 1 SA
2 ?



COTATION:

X d'appel    (12 voix)       :    100
Passe          (07 voix)       :     60
3              (02 voix)       :     20
5              (01 voix)       :     10



Voici un problème de compétitivité en TPP. Et aussi d'anticipation.

En partant du principe que le partenaire n'a pas caché une majeure 4ème, on est certain d'un fit mineur, un double fit mineur étant probable.
De la même façon, on connaît 9 ou 10 cartes à
en Est/Ouest et on peut s'attendre à une enchère au palier de 3 ou 4 en Ouest.

Il est toujours bon de s'en remettre au jugement du partenaire mais, si vous passez, va-t-il apprécier correctement la situation?
De plus, l'idée de laisser le partenaire réveiller ne tient pas compte d'une surenchère en Ouest, possible et vraisemblable.

C'est pourquoi la majorité des experts décide d'enchérir pour disputer la partielle. (Laisser jouer 2
en fit 9ème ne sera jamais bon)

Quant à savoir quelle décision prendre lorsque l'adversaire atteindra (probablement) le contrat de 3
, la décision du partenaire sera facilitée par une action immédiate.


Eric: "Contre. D'appel. On doit avoir un contrat à 
ou à  , donc pas question de les laisser jouer 2.
            Le partenaire n'a aucune raison de réveiller avec une main comme
Dxx A10x xx Vxxxxx."

Philippe L: "Contre. D'appel. Les adversaires ont au moins 9
et iront sans doute jusqu'à 3.
                      Si je joue le X punitif, je passe. On peut aussi dire 3
."

3
me semble dangereux dans 3 cartes. Le partenaire rectifiera-t-il à 3 avec 3  et 4  ?


Pour ce qui est du Contre punitif, il semble avoir disparu de la circulation.

Jacky: "Contre. Enchère devenue classique aujourd'hui avec une courte à
.
               Rappelons qu'il y a quelques années, ce X était punitif. (après la nomination des SA par Nord)."

Roger: "Contre. Un franc Contre d'appel chez moi. (Je l'ai joué punitif jusqu'en 1956)"

Soit j'ai mal lu, soit tu fais beaucoup plus jeune que tu n'es. :-)
Tout ça pour dire que le contre punitif, dans cette situation, a été abandonné depuis longtemps.


De nombreux experts profitent donc du fait que le Contre soit d'appel pour se manifester directement.

Aymeric: "Contre, d'appel. Je ne vais pas laisser jouer 2
."

Cathy, Marylène, Fred, Jean-Gilles, Michel et Yves: "Contre. D'appel."


Si tous s'accordent pour dire que Contre à ce stade est d'appel, doit-on pour autant produire l'enchère?
Est-elle automatique dès que l'on possède un singleton à
? Ou bien montre-t-elle des valeurs supplémentaires?

Le singleton n'est pas une plus-value puisqu'il est implicite de par le Contre. (A moins d'une main très forte.)
12 points d'honneur seulement mais As-Roi et As dans les couleurs (double) fittées.

Philippe R: " Passe. Un peu juste pour faire une autre enchère que Passe.
                      J'aurais contré avec 4 
au lieu de 4 ."

Il est certain que posséder 4 
et 5 assure de trouver, au minimum, soit un fit 9ème, soit un double fit.
Mais on pourrait on pourrait alors enchérir plus naturellement.

Jérémie: "Passe. J'aimerai bien me battre pour la partielle mais 3
montre un 6ème et Contre montre plus de jeu.
                  Produire l'une de ces enchères risquerait de faire prendre une mauvaise décision à mon partenaire lorsque Ouest (marqué avec 3
) fittera.
                  Avec un 
de plus, j'aurais dit 3. Sans enchère satisfaisante, je préfère laisser le soin à mon partenaire de réveiller."


D'autres encore décident de passer.

Christian: "Passe. Attendre et voir.
                    Nous gagnons peut être 10 levées à 
 ou à , ceci dépendant de la disposition des   et des  en Est. L'adversaire peut gagner 10 levées à .
                    J'attends les actions de Ouest et de Nord."

Laurent: "Passe. Aucune enchère ne me satisfait (c'est sans doute pour ça que la main fait partie d'un concours d'enchères).
                  J'ai envie de me battre mais les adversaires ont l'air en sécurité au palier de 3.
                  C'est donc dans l'optique de prendre une meilleure décision à ce palier que l'on pourrait justifier une action libre à ce palier.
                   En passant, Ouest qui a enregistré le passe initial de son partenaire ne dira peut être pas 3
tout de suite, laissant de la place à une éventuelle action de mon partenaire."
 
Chantal: "Passe. L'enchère revient à mon partenaire."

Dominique C: "Passe. Mon partenaire a des mineures mais peut être des points perdus à .
                          J'attends qu'il relance."


Steph: "Passe."


Et puis il y a ceux qui choisissent d'imposer leur couleur.

Jean-Noël: "3
."

Edouard: "3
. Mes  sont tellement beaux que j'en vois 6. Pas de Contre d'appel avec si peu de levées de défense."

Angela, qui doit en voir un peu plus: "5
."


Une dernière chose. Comment réagir en face de ce Contre d'appel?
Oublions le cas où il serait transformé pour s'intéresser au choix de la mineure.

Si ce Contre peut provenir d'une main comportant 5 
et seulement 3  , il ne faut pas se tromper.

Dominique M propose: "Contre. Appel orienté vers les mineures.
                                           Le partenaire dit 3
avec 5 cartes, 3 avec 4 cartes et 2SA avec 4  et 3 ."

Il est vrai que l'enchère naturelle de 2SA ne sera que rarement utilisée, pour ne pas dire jamais.










DONNE N°4
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: personne

     
     
             
Sud
Ouest
Nord
Est
1 2 2 Passe
?




COTATION:

 3    (16 voix)                           :   100
 4SA (quantitatif)    (02 voix)      :     20
3 (forcing)    (02 voix)             :    20

  4SA (Blackwood)    (01 voix )    :      10
 3SA    (01 voix)                           :     10





Classiquement, l'enchère de 2 est forcing mais non auto-forcing.
Autrement dit, le répondant peut passer s'il a produit l'enchère avec le minimum et que l'enchère de l'ouvreur ne soit pas suffisamment encourageante.

Roger: "3
. Cue-bid dans un 1er temps. Je me méfie. dans mon système, 2 peut démarrer assez bas, genre 5/6 cartes et 9-10 H."

L'ouvreur doit donc donner le "plein de la main".

Ici, avec une main fittée de 18 H (même si on peut penser à dévaluer la Dame de
), et le contrôle de toutes les couleurs (notamment du 1er tour à ),
la manche est certaine et le chelem possible.
Il faut donc à la fois exprimer ce désir de chelem, tout en se réservant la possibilité de s'arrêter à la manche si le partenaire a produit l'enchère avec le minimum.


Jérémie: "3. Suivi de 4, pour montrer une main forte, fittée , mais régulière.
                  3
serait non forcing, avec une main fittée mais minimale. (Que dire d'autre d'ailleurs?)"

Jacky: "3
. Avant d'agréer le fit à , avec de grosses ambitions de chelem.
               Un Blackwood direct à 4SA peut aussi être envisagé avec ADx à
."

Jean-Noël: "3
. Suivi du fit ."

Aymeric: "3
. Cue-bid. J'ai une très belle main et 3 n'est pas forcing."

Dominique C: "3
. Trop fort pour 4. (Dans mon système 2 n'est pas forcing)."

Angela, Marylène, Jean-Gilles et Michel: "3."

Fred et Dominique M: "3
. Sans autre choix."

Laurent: "3
. Bien que forte, ma main très régulière ne permet pas de prendre une décision plus brutale et unilatérale.
                  J'utilise le cue-bid "fourre-tout" dans la politique du "wait and see"."


L'enchère de 3
permet d'en savoir plus sur la main du partenaire, notamment sur sa force.
Sur une réponse minimum de 3
, on pourrait même envisager de ne pas jouer la manche... à .

Chantal: "3
. Cue-bid. Sur 3, je conclus à 3SA.
                  Sur 4
, 4 ou 4, je fais un Blackwood à 4SA."

Edouard: "3
. Suivi de 3SA sur 3. 3SA direct serait plus "gambling"."

Avec une main du genre singleton , l'arrêt à et une longue mineure (quasi) maîtresse?


3 experts sont plus directs, oubliant peut être que le partenaire peut avoir une main relativement faible.

Cathy: "4SA. Blackwood atout
. Espoir de jouer 6SA de la bonne main."

Philippe L: " 4SA. Quantitatif. Pour protéger de l'entame
."

Yves: "4SA. J'ai un fit et une grosse main en points, mais plate avec 6 perdantes et une Dame de
inutile à l'atout , de sorte que le chelem est loin à l'atout .
             L'enchère quantitative me semble plus descriptive."

Il est clair que l'idée principale est de se protéger de l'entame à
(La Dame de prenant alors toute sa valeur), ce qui peut être la clé du chelem.
Cependant, il me semble que dire 3
n'empêchera pas de jouer de la bonne main, le partenaire n'ayant certainement pas les moyens de nommer les SA naturellement.
Bien sûr, il se pourrait qu'il soit amené à poser le Blackwood, empêchant de jouer 6SA de la bonne main.
De plus, on pourrait être en danger à 4SA ou 5 si le partenaire a une main minimum.


Une enchère qui peut paraître surprenante, car (quasi) conclusive.

Christian: "3SA. 9 levées, oui. 10 levées, incertaines."


Enfin, il y a ceux qui ne jouent pas "standard".

Philippe R: "3, qui pour moi est forcing."


Il y a 2 experts dont je ne vous ai pas donné la réponse.

En ce qui me concerne, je peux dire que j'ai gardé le meilleur pour la fin.
Philippe R n'est pas le seul a jouer 3 forcing.

Steph: "3
." Sans commentaire.

Ayant croisé Eric, son partenaire, je lui demande si elle a été distraite.
Sa réponse: "Non, elle joue ça forcing."

Vous avez peut être du mal à me suivre. Je m'explique.

La réponse d'Eric: "3
. Même en dévalorisant la Dame de , la main est trop belle pour 4 et 2 n'étant pas auto-forcing, 3 n'est pas forcing.
                                  On pourrait aussi envisager 3SA qui a ses mérites. (C'est celle que je produirais en paires.)"


Pourquoi le meilleur alors?

Ayant l'habitude de me faire régulièrement (mais gentiment) chambrer par Eric, je ne résiste pas au plaisir de lui rendre la pareille.
"Plutôt que de perdre ton temps à te moquer de moi, mets-toi au point avec Steph." :-)
(Je lui avais promis de me moquer de lui, voilà qui est fait, même si je m'attends à une réplique "d'ici à dans pas longtemps".)


Deux remarques pour finir, illustrées par cette anecdote.

1) L'intérêt que m'ont dit porter certains experts à ce concours (merci à eux), cela leur permettant de mieux se mettre au point avec leur partenaire sur certaines séquences.
2) Un grand principe du bridge: jouez à peu près ce que vous voulez comme conventions, l'essentiel étant d'être en accord avec votre partenaire.

Nul doute que pour Steph et Eric c'est déjà fait.










DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: tous
     
     
             
Sud
Ouest
Nord
Est
1 Passe 1 Passe
1 Passe 2 Passe
?





COTATION:

3    (15 voix)       :    100
2
    (03 voix)        :     20
2    (02 voix)        :     10
3
    (01 voix)        :     10





Vous l'aurez peut être remarqué, il y a une réponse de moins que pour les autres donnes.
Un des experts n'a pas répondu, n'étant pas d'accord avec l'énoncé du problème.

Jean-Gilles: " Avec la main proposée, j'impose la manche par l'enchère de 2 (au lieu de 1).
                        Je ne suis donc pas confronté au problème."


4 autres experts ont également émis des réserves.

Chantal: "Sur 1
, j'aurais mis 2SA et ainsi zoné ma main."

Jacky: "J'aurais ouvert de 2SA, ou redit 2
sur 1."

Jérémie: "Avec 20 HL, j'aurais dit 2 au tour précédent."

Laurent: "J'aurais préféré de ne pas oublier de dire 2
en redemande. Maintenant je suis en difficulté."


Pour ce qui est d'une enchère à SA, si elle a l'avantage de zoner la main (en points et en distribution), elle rend difficile la découverte d'un éventuel chelem à
.
(En match par 4, il n'est pas grave de jouer 5 en mineure plutôt que 3SA, si on s'est laissé la possibilité de découvrir un bon contrat de chelem.

L'enchère de 2
- je comprends qu'on veuille la faire - si elle est envisageable, ne me semble pas évidente.
La qualité des
 est un peu juste avec As et Dame sans intermédiaires.
Si le Valet de 
avait été celui de , l'enchère de 2 aurait été indiscutable.

Certes, en enchérissant 2
, on impose la manche, mais le partenaire passera rarement sur 1.
Et s'il le fait, on n'a peut être pas de manche à jouer.

Dernier point. L'enchère de 2
, par rapport à 1, prend plus de paliers.
Si elle a l'avantage d'indiquer une main très forte, ne possèder ni fit
, ni arrêt , fait que le contrat meilleur final ne sera pas forcément évident à enchérir.

Bien sûr, en commençant par dire 1
, il faudra sérieusement appuyer sur l'accélérateur par la suite pour montrer toutes ces réserves au partenaire.

Une remarque toutefois.
L'enchère de 2
, qui est forcing de manche, si elle promet au moins 5 (belles) cartes à , ne garantit en aucun cas 4 cartes à .
En effet, elle pourrait provenir d'une main fittée à
, trop puissante pour que le fit soit exprimé directement. (3SA, 4 , splinter, super-rencontre)


Quoiqu'il en soit, ayant imposé l'enchère de 1
aux experts (peut être à tort donc), voyons ce qu'ils pensent de la suite à donner à la séquence.

Jacky: "2
. Ce qu'Alain LEVY désigne par le principe du "moins mauvais mensonge" quand la réponse à la 4ème couleur forcing est collée."

Cathy: "2
. Moins mauvais mensonge." On dirait qu'ils ont déjà joué ensemble une fois ou deux...

Christian: "2
. La situation est forcing jusqu'à 2SA ou 3 dans une couleur fittée."

Je ne connais pas la 4ème couleur forcing aussi bien que Jacky, mais l'enchère de 3
ne montre-t-elle pas 5 cartes à , puisque 2 serait l'enchère que l'on ferait sans enchère "naturelle"?
(3 ne serait alors pas un mensonge)


La 4ème couleur forcing étant auto-forcing (mais pas obligatoirement forcing de manche), il n'est nécessaire de chercher à exprimer à la fois force et distribution.

Fred: "3
. Distribution prioriatire, la force viendra après."

Dominique M: "3. Que dire d'autre d'ailleurs?"

Philippe L: "3
. Priorité à la distribution. Le partenaire doit reparler."

Eric: "3
. Poursuivons le dialogue. On montrera sa force par la suite, le partenaire s'est engagé à reparler."

Philippe R: "3
. Enchère très élastique."

Jean-Noël: "3
. Forcing, comptant bien exprimer la puissance de ma main ultérieurement."

Chantal: "3
. 2 est auto-forcing."

Roger: "3
. Forcing. Je décris d'abord ma distribution. J'aurais le temps d'exprimer ma force."

Aymeric: "3
. Après je fais un saut."

Edouard: "3
. Forcing bien sûr. J'ai des réserves. La suite sera délicate.
                   Sur 3
, je dirai 5, cherchant un contrôle pour le chelem."

Jérémie: "Je n'ai pas 3 cartes à
, pas d'arrêt  et peu de distribution.
                  Cela me laisse le choix entre 2
(qui ne montre pas un 5/5 dans mon système) et 3.
                  2
est réservé à des mains 4432 ou 5422 avec de mauvais .
                  Il va me falloir faire beaucoup de bruit par la suite pour rattraper mon erreur à la 2ème enchère (5SA si le partenaire dit 3SA)."

Laurent: "3
. La 4ème couleur est auto-forcing, alors comme je ne peux décrire ma main de 3ème zone, je laisse mon partenaire le faire.
                   Au moins je saurai dans quelle direction faire ma tentative de chelem."

Marylène, Steph et Michel: "3."


Pour terminer, deux options différentes.

Yves: "2
. Que je préfère à 2. La séquence est forcing, je ferai du bruit ensuite."

Angela: "2
. On peut aussi dire 2, moins mauvais mensonge."

Dominique C: "3
. Pas fière. J'aimerais que mon partenaire dise autre chose que 3SA car je crains de lui avoir promis l'As ou le Roi de ."
 
Il me semble que l'enchère de 3 peut provenir de deux types de main (misfittées à ):
- soit avec l'As de
(mais pas le Roi), préférant que ce soit le partenaire qui joue 3SA, par exemple avec la Dame seconde,
- soit avec rien à
, mais avec du jeu, sans enchère naturelle.










DONNE N°6
Match par 4, donneur Ouest, vulnérabilité: tous


     
     
             
Ouest
Nord
Est
Sud
1 X Passe ?


COTATION:

4    (11 voix)    :    100
1
    (4 voix)      :     40
3
    (4 voix)      :     40
2
    (3 voix)      :     30






Que dit la théorie?

En réponse au Contre d'appel sur une ouverture mineure:
- 1 (ou 1) montre 4 cartes et 0 à 7 H (on est parfois obligé de produire l'enchère avec seulement 3 cartes),
- 2 (ou 2) montre 4 cartes et 8 à 10 H,
- 3 (ou 3) montre 5 cartes et 8 à 10 H,
- 4 (ou 4) montre soit 6 cartes et 8 à 10 H, soit 5 cartes et au moins 11 H,
- le cue-bid au palier de 2 montre soit une majeure 4ème et au moins 11 H, soit les deux majeures 4èmes et 8 à 10 H,
- le cue-bid au palier de 3 ou 4 étant mal défini, ou plutôt sujet à différentes conventions.

Bien évidemment, la main ne correspond à aucune de ces enchères - ce serait trop facile - et il va falloir montrer au partenaire qu'on a très envie de jouer la manche en majeure
(surtout en match par 4, vulnérable), mais pas plus, c'est-à-dire qu'il faudra en même temps l'empêcher de s'emballer.


Voyons comment s'y prennent les experts.


Il y a ceux qui commencent doucement, persuadés que les enchères n'en resteront pas là, et qu'il ne sert à rien de brusquer les enchères.

Edouard: "1. Ca ne devrait pas en rester là. Je dirai ensuite 3, pour montrer une main pas très forte en H, mais bien distribuée."

Chantal: "1. Main trop faible pour un cue-bid à 2. L'enchère va sûrement me revenir avec mon singleton ."

Jacky: " 1
. Sans autre choix ici. En effet, même sur une ouverture de 1SA, ou une intervention à 1SA, la main n'est pas assez forte pour dire 4."

Eric: " La main est pauvre en points mais puissante en levées.
            Le silence d'Est laisse toutefois à penser que le Contre de Nord cache une main régulière supérieure à l'intervention à 1SA.

            Inutile de trop l'encourager: 1. (Suivi de 4, sur une éventuelle redemande à 1SA de Nord.
            Il serait fort étonnant que les enchères en restent là (singleton
)."


D'autres enchérissent directement la manche.

Comme il ne s'agit pas de deviner dans quelle couleur, ils laissent le choix au partenaire en enchérissant 4.
Pour eux, l'enchère ne promet pas une main forte mais plutôt une main distribuée.

Michel: "4. Devrait correspondre à ce genre de main."

Dominique C: "4. Pas une main forte, mais de quoi jouer 4 ou 4. Surtout en 4."

Aymeric: "4
. Choisis ta majeure. J'ai un double fit et je n'empaille pas les manches rouges."

Yves: "4. Choisis ta majeure, main faible."

Angela, Marylène et Steph: "4
."

Christian: "4. Choisis ta majeure, sans garantie de gain."

Jean-Gilles: "4
. (Ou 1 suivi de 3)."

Philippe L: "4
. Choisis ta majeure.
                      Avec un jeu plus fort, je ferai un cue-bid, simple avec un jeu régulier, double avec un 5/5 majeur."

Fred: "4
. Où sont les mineures? Elevons le niveau des enchères.
            Aux adversaires de se trouver, à mon partenaire de ne pas s'emballer.
            PS: Sur une ouverture de 1SA, je n'aurais pas mis 4
, mais une enchère plus faible.
            1SA    2
/ 2    2        qui montre un 5/5 majeur d'environ 6 H, en attente d'un miracle."


Certains, ménageant la chèvre et le chou, choisissent une enchère intermédiaire.

Cathy et Dominique M: "3
. de quoi jouer 3 ou 3."

Jean-Noël: "3
. Bicolore majeur 5/5 dans une main limite."


Seulement, résistera-t-on à déclarer la manche vulnérable en 4, si le partenaire ne dit que 3
ou 3?
Pas si sûr.

Jérémie: "3
. Montre un 5/5 majeur encourageant, sans avoir de quoi imposer la manche (On dirait alors 4, ou 2 avec un espoir de chelem).
                   Mais je ne suis pas sûr de résister à ajouter le 4eme si mon partenaire ne dit que 3 dans une majeure.
                   Pourquoi ne pas dire 4
alors? J'aurais au moins freiné les ardeurs de mon partenaire."


Une petite remarque de Jacky: "L'enchère de 3
devrait correspondre à une demande d'arrêt , avec une belle couleur à ."
A discuter avec le partenaire...


Trois avis différents pour finir.

Roger
: "2. Trop de jeu pour une réponse au palier de 1, pas assez pour 4, et absurde de choisir une majeure au palier de 2.
                Mon partenaire va probablement déclarer 2
ou 2. Je soutiendrai sa majeure au palier de 3 (propositionnel)."

Laurent: "2
. J'ai le sentiment qu'il manque un peu pour 3 (la Dame de par exemple).
                   Bien sûr, je devrais posséder plus de force pour cette enchère, mais la distribution compense."

Il me semble effectivement que cette façon de faire montre un 4/4 majeur dans une main de 8 à 10 H.


Philippe R: "2
. Je nommerai la manche sur une réponse majeure.
                      L'enchère la plus embêtante est 2SA qui, pour moi, peut ne provenir que d'une main de 14 H, avec les deux majeures 3èmes.
                      J'enchéris alors 4
."

Dans le 1er cas, il me semble que l'on montre une majeure 4ème, dans une main d'au moins 11 H.
Par contre, dans le 2ème cas, on y est...