CONCOURS DU MOIS JUIN 2011.


DONNE N°1
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Est-Ouest

     
           
Sud
Ouest
Nord
Est
?



COTATION:

2     (15)     :     100
2     (01)     :     100
2SA     (05)     :     40
1     (01)     :     10




Voilà une main qui correspondond on ne peut mieux, dans le standard français, à une ouverture de 2 fort indéterminé, suivi de la nomination des .
Cela montre 7 très belles cartes (7, j'insiste!) et la valeur d'un deux fort, c'est-à-dire qu'il ne faudra pas grand-chose en face pour jouer une manche.
L'inconvénient de cette redemande, c'est qu'elle est dévoreuse d'espace: il restera très peu de place pour explorer le meilleur contrat, sans dépasser le palier de 3SA.

La majorité des experts choisit donc, malgré tout, de faire l'enchère "du livre".

Jérémie: "2. Fort indéterminé, suivi de 3. Cela correspond parfaitement à la définition de l'enchère : 7 belles cartes à  avec 8 1/2 à 9 levées de jeu.
De plus je n'ai pas de majeure 3ème qui puisse éventuellement me freiner, et on n'est pas en TPP donc je ne me laisse pas aller à rebidder à 2SA.
Je conçois bien qu'on peut empailler une manche si le partenaire apporte une levée mais n'a pas de quoi reparler sur 3
, mais d'une part, encore faut-il que les adversaires n'empochent pas les 5 premières, et d'autre part, si le partenaire a un peu de jeu il risquerait de faire un effort de chelem et on se retrouverait trop haut."

Jean-Pierre: "2. Suivi d’une redemande à 3. Une ouverture ou une redemande à SA ne me semblant pas refléter parfaitement la main.
Les enchères du partenaire devraient permettre de trouver le meilleur contrat."

Rémi: "2. Suivi de 3 sur le relais probable de 2. Il manque un peu de jeu mais je n’ai pas mieux en stock."

Wilfried: "2. Fort indéterminé. Je trouve que cette main correspond à l’idée qu’on doit se faire d’un 2 fort en mineure: 7 cartes et 8 1/2 (ici) ou 9 levées de jeu."

Edouard: "2. (Ou 2, en fonction du système et donc du partenaire) suivi de 3. J'assimile cette main à un 2 fort à ."

Jacky: "2. Suivi de 3 sur la réponse de 2. Certains ouvriront peut être cette main de 2SA. (Main atypique 7222 de 20 HL)"

Michel: "2. Suivi de 3, qui doit décrire une main de ce genre. Autrement, 1."

Dominique M: "2. Voilà une ouverture livresque de 2 fort indéterminé."

Eric M: "2. Fort indéterminé, suivi de 3. C’est la main typique."

Dominique M, Marylène et Christian: "2."



Trois experts choisissent la même ouverture, avec cependant un autre choix de redemande.

Eric J: "2. Suivi de 3SA, Match par 4 oblige. La main peut rapidement produire beaucoup de levées, et 109xxx xxx Vx Dxx chez le partenaire peut suffire!"
 
Au passage, notez bien que cette convention n'est pas classique. Dans le système français, ouvrir de 2
fort indéterminé, pour redemander à 3SA, montre un fort bicolore majeur.

Laurent: "2. Donc c'est pour un sondage? Alors j'ouvre de 2 pour redemander à 2SA.
Impossible d'ouvrir au palier de 1 cette main de plus de 8 levées surtout que les problèmes de redemande vont être insurmontables.
Cette main à base d'une mineure longue sans singleton va me faire pencher vers les SA.
Malgré les 7 cartes, il est clair que redemander à 3
oriente mal le contrat de manche le plus fréquent.
Je n'ai pas pu me résoudre à ouvrir de 2
, il me manque un petit quelquechose.
Pourtant, c'est peut être une bonne façon d'éviter certaines décisions quantitatives ou distributionnelles du partenaire inopportunes."


Jean-Noël: "2. Suivi de 2SA. La main me parait insuffisante pour d'un 2 forcing de manche, trop belle pour ouvrir de 2 suivi de 3SA.
(pour ceux qui jouent cette convention avec une mineure 7èmè affranchie avec un As annexe)
On pourrait envisager 2
suivis de 3, mais avec ce Roi de  protégé à l'entame, je préfère jouer à SA et de la bonne main."


Une ouverture différente, mais qui est en fait la même, système oblige.

Philippe L: "2. Suivi de 3SA. Je joue 2 type Albarran."



Ici, il s'agit d'une évaluation de la main.
La main n'est pas régulière - loin s'en faut- mais, on peut trouver plusieurs arguments pour cette redemande à SA:
- cela prend moins de place,
- les développements seront plus faciles, même si 3SA sera très probablement le contrat final, et que les  sont quasiment enterrés,
- l'effet barrage: les adversaires interviendront plus facilement sur 2 que sur 2SA,
- protéger le Roi de  à l'entame, tant pis pour les  (de plus, dans la séquence 2SA-3SA, l'entame sera plus souvent majeure que mineure,  ici...)


Plusieurs experts ont donc choisi d'assimiler cette main à une main régulière.Ils ont cependant décidé qu'ouvrir de 2SA était suffisant.

Bernard:
"2SA. 
17 H seulement mais 8 bonnes levées de jeu… si les ne "pleuvent" pas!"

Aymeric: "2SA. J’ai un arrêt en majeure et dans chaque couleur et 8 levées de jeu. 2 suivi de 3 me convient moyennement et je veux jouer 3SA avec cette main sans courte."

Fred: "2SA. Evidemment."

Yves J: "2SA. Main régulière 7222! Une bonne anticipation, parfois un bon barrage, j’adore ce genre d’enchères."

Steph: "2SA."




Enfin, une proposition isolée.

Roger: "1. En match par 4. L'ouverture de 2 suivi de la nomination des  promet un singleton. J'essaierai bien 2SA en TPP."




Au passage, je vous livre les 4 jeux et vous laisse vous faire votre propre idée de la meilleure séquence et du meilleur résultat...

Nord: V2 V10543 53 9763    Ouest: D108 AD762 7 A842    Est: R97543 8 V64 RD5





DONNE N°2
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
Passe  2
Passe 
?



COTATION:

2     (11)    :     100
3     (08)     :     80
2SA     (02)     :     20
2     (01)     :     10



Si vous jouez que la redemande à 2SA garantit au moins un arrêt dans chaque majeure, vous êtes coincé.
Au passage, je vous rappelle que 2SA est alors "mini-maxi", c'est-à-dire soit 12-14, soit 18-19.
On pourrait tolérer 2SA avec Vxx ou xxxx à
, l'arrêt qui fait défaut étant compensé par un demi-arrêt (1er cas) ou le nombre de cartes (2ème cas).
Ici, dire 2SA avec seulement deux petits
 est embêtant, peut-être faut-il choisir autre chose?
Une autre enchère qui vient bien à l'esprit, c'est 3
.
Si son caratère illimité est indiscutable, son inconvénient est qu'elle ce fait en général avec 4 cartes...
Mais, il pourrait être important de signaler tout de suite au partenaire que l'on possède
ARx, à défaut de 4 petites cartes.
Cela ne pourrait que simplifier la vie du partenaire qui serait fort avec des 
.


Si aucune de ces deux enchères ne vous inspire, il ne vous reste que l'enchère de 2
.
Bien sûr, elle ne montre absolument rien (dans certains cas, on pourrait n'avoir que 4 cartes dans la couleur), notamment au niveau des points.
Mais, l'enchère de 2
du partenaire étant auto-forcing, sa deuxième enchère nous permettra sans doute d'en apprendre plus et de décider plus facilement.
Il faudra alors, quoiqu'il arrive, donner un sacré coup d'accélérateur pour montrer tout ce que l'on aura caché jusqu'ici...


C'est donc dans cet esprit "j'attends de voir ce qui se passe", que la majorité des experts opte pour 2
.

Jean-Pierre: "2. Pas de précipitation, nous sommes en situation forcing.
Une redemande à 2SA mini-maxi pourrait bien coller à condition que la main de Nord soit elle aussi régulière.
On pourra je pense ultérieurement fitter Nord à 
 s’il a vraiment une main irrégulière avec une vraie couleur."

Laurent: "2. Le choix devrait se restreindre entre 2SA (mini/maxi) et 2 car pour moi 3 garantit formellement 4 cartes.
Alors que choisir? Les SA qui risquent de nous voir jouer du mauvais côté un chelem que j'envisage de jouer ou 2
qui ne résout en rien la diversité de mains que je suis susceptible d'avoir pour produire cette enchère et qui oblige à prévoir de reprendre le capitanat pour faire justice à sa puissance? Je choisis cette dernière: 2 donc."

Dominique M: "2. En attente de ce que dira le partenaire, me paraît l'enchère quasi obligatoire."

Aymeric: "2. Enchère forcing. Voyons ce qu’il se passe. Après je ferai un jump à 4. Il devrait comprendre que j’ai une main forte avec un problème en majeur."

Jacky: "2. Même avec 19 HL sans l'arrêt . Sinon 2SA mini-max. (12-14 ou 18-19)"

Roger: "2. Pas question de nommer les SA avec des tenues aussi fragiles en majeure."

Wilfried: "
2. 2 étant autoforcing, je préfère dire 2, laissant ainsi plus de place au répondant pour se décrire.
Je ne pense pas qu’un 2SA « mini-maxi » soit très bien joué avec cette concentration d’honneur dans les mineures."


Rémi: "2. C’est un bon début non?"

Dominique M, Steph et Christian: "2."




Quelques experts décident de signaler leur fit immédiatement.

Edouard:
"3
. Très difficile : les SA ne conviennent pas ni un fit  et 2 en bicolore cher dans Dxx n'est pas non plus satisfaisant.
Reste le moindre mensonge tout en ménageant la suite :
- 2 est souple et conserve de la place pour un fit  suivi d'un effort supplémentaire au nom des belles mineures à moins qu'on ait décidé d'imposer le chelem.
- 3 suivi sur 3SA de 4/5SA mais que faire si le partenaire dit 3?
- répétition des : on sera bien embêté pour montrer les  et du jeu.
J'opte pour 3 après tout ARx vaut bien 4 cartes, ensuite je ferai (au moins) une tentative."

Yves J: "3. Illimité dans mon système, en principe 4 cartes, mais les alternatives, 2 ou 2SA minimax ne me plaisent pas du tout."

Michel: "3. Le seul mérite de l’enchère est de montrer une probable concentration des forces en mineures…"

Philippe L: "3. Deux gros honneurs 3èmes valent bien 4 cartes à . Le partenaire a des points en majeure, laissons-le se décrire."

Marylène: "3. Je ne dis pas 2SA avec 2 petits ."

Eric M: "3. Deux gros honneurs 3èmes dans l’enchère de mon partenaire, je ne joue pas à cache-cache, malgré la platitude de ma main."

Eric J: "3. Cela a le mérite de rassurer le partenaire. Si on ne le fitte pas tout de suite, le partenaire envisagera difficilement les  comme atout avec la Dame 5ème..."

Fred: "3. Qui ne promet qu'un fit 4ème..."



Deux experts, choisissent la voie la plus "naturelle". Après tout, la main est régulière, autant le dire. De plus, les développements sont bien codifiés.

Jérémie: "2SA. On se retrouve dans une situation similaire à celle d'un concours récent, où j'avais répondu 2.
Cette fois, j'ai plus de 
, et aucun arrêt franc en majeures (alors que la dernière fois on arrêtait les  2 ou 3 fois), et pourtant je choisi 2SA !
C'est évidemment une question d'anticipation sur la suite de la séquence : ici si on dit 2
, j'ai l'impression qu'on ne saura pas quoi dire sur aucune des redemandes de Nord.
Idem si on ment en disant 3
. En disant 2SA, je m'attend à entendre 3, 3 ou 3SA, et dans tous les cas je dirai 4.
J'aurai ainsi montré 18/19 réguliers avec du 
, c'est déjà pas si mal."

Jean-Noël: "2SA. Mini maxi."



Enfin, une voie différente, non sans intérêt... Il faut quand même être sur la même longueur d'onde que le partenaire.

Bernard: "2. Olé! Aucune enchère ne convient. Sur 3, on dira 3 (= trou à , car on n'a pas dit SA)."









DONNE N°3

Match par 4, Nord donneur, vulnérabilité: Tous

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

  1
1
?


COTATION:

Passe     (11)     :     100
Contre     (07)     :     70
1SA     (04)     :     40




Situation connue, où l'on a du jeu et où l'on ne peut faire aucune enchère...
En effet, Contre montrerait des
 et 1SA promettrait l'arrêt .
Il ne reste donc qu'une seule possibilité, Passe, choisie par exactement la moitié des membres du jury.

Roger: "Passe. Mon partenaire réveillera avec la courte à  présumée. 1SA promet encore l'arrêt  (has been)."

Rémi: "Passe. Est a-t-il vraiment le droit d’intervenir à 1? Car si on laisse faire n’importe quoi aux adversaires on se retrouve comme ici dans la panade.
On peut envisager de passer mais on ne sera pas tellement plus avancé si l’ouvreur contre. Je passe et je ferais suivre (s’il y a une suite) par un cue-bid."


Dominique M: "Passe. Je crois qu'il faut passer en espérant un Contre du partenaire en réveil. Sur ce Contre, il faudra alors dire 2 pour traduire cette main."

Yves J: "Passe. Je ne fais jamais de Spoutnik sans 4 cartes à , Nord a encore la parole..."

Bernard: "Passe.
Le partenaire, probablement court à aura encore la parole."

Laurent: "Passe. Fidèle à mes convictions, sachant que j'en fait souvent bondir plus d'un, je passe.
La présence de 10 beaux points me rassure moins que celle d'un fit pour gagner un contrat. Et s'il faut jouer à SA, il serait préférable que ce soit par Nord pour protéger sa tenue. J'attends donc son réveil par Contre auquel je répondrai 2
, s'il ne réveille pas, ça ne devrait pas être très facile de gagner 1, et on ne risque pas d'enterrer une manche."

Jean-Noël: "
Passe. Se réservant de contrer ensuite si l'adversaire s'aventure à SA ou en cas de fit . Je n'aime pas 1SA sans un seul honneur à , ni Contre sans 4 cartes à ."

Eric J: "Passe. Je ferai du bruit (cue-bid) au 2ème tour, si 2ème tour il y a. Toutes les autres actions me paraissent dangereuses..."

Dominique M, Steph et Christian: "Passe."


C'est l'enchère que j'aurais choisie. Si le partenaire ne se trouve pas de réveil (dans le cas où Ouest passerait), il est favori pour détenir quelques cartes à .
En effet, avec une courte à
 (singleton ou chicane) le réveil est quasi obligatoire, quelle que soit la force de la main.
Dans ce cas, le meilleur contrat est probablement 1
, chuté par l'adversaire.
Bien sûr, si le partenaire réveille par Contre, on sera de nouveau embêté: comment montrer ces 10 points H, alors que l'on a passé?
Le cue-bid à 2 sera alors la seule solution, le partenaire se devant de visualiser une main d'une dizaine de points, régulière.



C'est pour ne pas se trouver dans cette situation embarrassante, ou tout simplement parce qu'ils estiment devoir le faire tout de suite, que l'autre moitié du jury enchérit.
Deux enchères différentes sont alors proposées.

Ils sont 7 à choisir d'enchérir comme s'ils avaient 4 cartes à
.
Après tout, si le partenaire dit 2
, ce sera un contrat satisfaisant (ce ne sera pas la 1ère fois que l'on jouera en 4-3), et les autres enchères nous conviennent également.
Au passage, notez que si le partenaire répond 1SA sur ce Contre, il ne promet absolument pas l'arrêt
. Il doit bien faire une enchère!!!
Il s'agira, si vous envisagez de jouer 3SA et que vous ne posséder par vous-même l'arrêt
, de le demander en cue-biddant à 2.
Une réponse à SA garantirait alors l'arrêt
.

Jean-Pierre:
"Contre. Une fois pour toute j’ai résolu ce problème : le Contre ne garantit pas forcément 4 cartes à  même s’il les sous-entend la plupart du temps.
Passer ne servirait qu’à rendre plus difficile la décision sur un réveil (non obligatoire d’ailleurs) de Nord.
Peut-on envisager de laisser l’adversaire jouer 1
 quand nous avons 23H dans le ligne?"

Wilfried: "Contre. Ca ne me fait ni chaud ni froid de dire Contre avec cette main. Certes le Spoutnik simple promet 4 cartes à .
Mais je pense que c’est plus souple que 1SA et si je passe et que mon partenaire réveille je ne sais plus quoi dire.
"

Fred: "Contre. Le moins mauvais mensonge. 1SA est ridicule même si LEVY dit que... Sur 2
, je passe. Sur 1SA, j'en mets 2."

Edouard: "Contre. Je ne peux me résoudre à passer avec 3 top cartes."

Aymeric: "Contre.
Mes  sont beaux même si j’en ai 3 et je déteste passer avec ses 10 points.
En plus, si mon partenaire contre sur 1
, je serais obligé d’imposer la manche à 2 et si mon partenaire passe ils risquent de jouer 1 avec 1 ou 2SA sur table."

Eric M: "Contre. Il est vrai que ça montre 4 cartes à  dans 99% des cas. Nous sommes dans le pourcent restant.
Je n’aime pas du tout 1SA qui risque de nous conduire à jouer un contrat ridicule et je ne peux pas passer sous silence 10 points."


Philippe L: "Contre. Car j'ai du jeu et je n'aurai pas d'enchère satisfaisante si je passe maintenant. 1SA est exclu sans arrêt ."



Enfin, il y a ceux qui décident d'enchérir 1SA.

Jérémie: "1SA. L'enchère théorique est sûrement de passer, et il y a peu de risque à le faire.
Mais je préfère montrer de suite une main positive, soit pour que le partenaire puisse compétitiver si Ouest fitte à 2
, soit pour ne pas avoir de problème s'il contre en réveil.
Je pourrais en ce cas cue-bidder pour montrer un peu de jeu,
mais on risque de se retrouver trop haut ou pas assez car il n'est pas aisé de bien juger quand on sort des sentiers battus.
"

Michel: "1SA. What else?"

Jacky: "1SA. 10 H avec un demi-arrêt ."

Marylène: "1SA."









DONNE N°4
Tournoi par paires, donneur Sud, vulnérabilité: Personne

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est
 Passe
 1 2
  2
?

COTATION:

3     (09)     :     100
Contre     (07)     :     80
4     (06)     :     70




La situation est claire: il faut à la fois montrer au partenaire que l'on a du jeu (maximum pour avoir passé d'entrée), 5 beaux  et un très bon fit .
Cela serait certainement beaucoup plus délicat si on n'avait pas passé d'entré.
En effet, il me semble que toutes les enchères que l'on puisse faire maintenant sous-entendent obligatoirement, sinon un fit, au moins une tolérance pour les .
Il me semble ici que la manche doive être imposée, même en TPP, la qualité des  que l'on possède montrant que le partenaire n'a pas fait que nous indiquer une entame: il a du jeu.


Voyons comment les experts s'y prennent pour décrire leur main.


Les deux tiers du jury annoncent leurs , certains de promettre un repli à  si le partenaire n'est pas fitté.
Ces enchères de rencontre montrent 5 cartes dans la couleur nommée et un fit 4ème dans la couleur d'intervention du partenaire.
Cependant, elles sont généralement effectuées avec un saut. Il faudrait donc ici dire 4, laissant au partenaire le choix de passer ou de corriger à 5.

Jérémie: "4. Délicat. On peut songer à dire 3, puis réveiller à 4 sur le probable 3 adverse, mais il y a trop d'inconvénients.
On n'est pas censé avoir un tel fit à
, on est censé avoir un 6ème , si les adversaires disent 4, le plan tombe à l'eau et on ne sait pas quoi faire
(que le partenaire contre ou non d'ailleurs).

Donc comme d'habitude dans ces cas-là, je privilégie l'enchère de rencontre qui décrit le mieux mon jeu (et serait évidente en match par quatre),
pour laisser mon partenaire juger la situation. Après tout le seul mauvais cas est de jouer 5
X moins 2 contre 4 qui chutent."

Wilfried: "4. Premièrement, je ne joue les Splinters que dans les couleurs de l’adversaire quand ils ont parlé.
Ensuite, je trouve qu’une enchère de rencontre convient très bien à ce style de main les honneurs concentrés, la courte à 
qui me fait penser que je pourrais être débordé."

Aymeric: "4. Des  et des . Rencontre. Mes honneurs sont concentrés, cela va aider mon partenaire a prendre la bonne décision sur 4."

Yves J: "4. Pas bête hein? Comme j’ai passé d’entrée j’ai forcément 5 cartes correctes et un gros fit !"

Jacky: "4. Enchère de rencontre avec 5 cartes à  et 4 cartes à ."

Laurent: "4. Vais-je résister à l'envie de dire 4? Je ne crois pas.Possible qu'on soit déjà un peu haut et que l'effet boomerang des barrages nous fasse courrir le risque
de pousser l'adversaire à déclarer un contrat auquel il ne se serait pas aventuré tout seul.
L'inconvénient devrait être compensé par la possibilité de découvrir la meilleure manche et de prendre une décision en connaissance de cause sur un 4
éventuel de l'adversaire.
Je n'ai pas besoin de préciser le caractère de rencontre de ce changement de couleur à saut face à une intervention, le dernier doute devrait êtrebalayé par le Passe initial."



Mais, le Passe d'entrée suggérant un fit , certains experts se sont contentés de dire 3,
pour pouvoir dire 4
sur un éventuel 3 adverse, ayant ainsi montré assurément des  et des .

Eric M:"3. Après avoir passé d’entrée, des  et forcément du ."

Edouard: "3. N'ayant pas ouvert de 2 auparavant, je peux dire maintenant 3 qui devrait être une rencontre avec des  et des . Sans fit , je contre : RVxxx  xxx  RDxx.
Le partenaire devinera peut être la courte à  au vu de ses cartes pour placer la hauteur du contrat (Passe, 4, manche)."

Jean-Noël: "3. Garantissant le fit  après mon Passe initial. Le partenaire sait que je suis court à , et 5-4 au moins dans mes 2 couleurs.
La main me parait un peu juste  pour dire 4
sans As."

Eric J: "3. Rencontre. Si le partenaire revient à 4, je passerai (la main manque d'As)."

Marylène: "3. Forcing."

Roger: "3. Suivi de 5 sur 4 adverse."

Dominique M, Steph et Christian: "3."




Le dernier tiers du jury choisit l'enchère de Contre.

Jean-Pierre: "Contre. Conventionnellement, Nord est tenu de nommer les  à partir du moment où ils sont au moins 3èmes.
Dans les autres cas, nous nous dirigerons vers un contrat à 
 voire à SA."

Michel: "Contre. 3 serait exagéré à mon sens, pas d’enchère de rencontre à disposition et ce serait dommage de rater les  en paires. Attendons la suite…"

Philippe L: "Contre. Sauf si... C'est une situation où je pense qu'il faut jouer 3 Texas , sur quoi le partenaire donne le plein de sa main.
3
montrerait 6 cartes à  et 7-9 H et 3 serait naturel, non forcing.
Sans cette convention, il faut contrer puis soutenir les
 au palier ad hoc; alors, si le partenaire a 3 cartes à , il pourra dire 4 sur 4."

Fred:
"Contre. Avec Jean-Phi. Mais avec des joueurs qui jouent tous les jumps fittés, je mets 4
."

Bernard:
"Contre.
3 ne serait pas forcing."

Rémi: "Contre. Je ne vois rien de mieux et ne me dîtes surtout pas qu’en annonçant 3 je promets un support pour les  de mon partenaire."

Dominique M: "Contre. Aucune enchère ne peut traduire cette main. Il faut contrer dans un premier temps."





La main du partenaire: 873 A AV1098 AD64.







DONNE N°5
Match par 4, donneur Sud, vulnérabilité: Tous

           

Sud
Ouest
Nord
Est
1
2  X
Passe
?



COTATION:

3     (11)     :     100
3     (09)     :     80
4     (01)     :     10
3     (01)     :     10





Quelle main!!! Pourvu que le partenaire possède des
...
C'est le tout le problème sur cette donne, le partenaire pourrait avoir des
.
De plus, la puissance de la main permet d'espérer un chelem, si le partenaire est fitté et on ne jouera pas moins que la manche quelle que soit sa main.
Il s'agit donc de prospecter et de découvrir ce que possède le partenaire, ou alors de tenter de lui expliquer ce que l'on détient.

Deux possibilités se détachent majoritairement...

La 1ère, qui demande au partenaire de se décrire.
Il est évident que s'il annonce des
, on ne s'arrêtera pas avant le chelem. S'il annonce des , on verra bien...
De nombreux experts choisissent donc l'enchère de 3
qui, si elle est artificielle, a au moins le mérite de montrer que l'on possède beaucoup de jeu.

Dominique M:
" 3. Obligatoire pour contraindre à la manche (3 serait insuffisant).
On peut aussi envisager 4
et si le partenaire dit 4, 4 montrera bien un jeu de ce type (la séquence est moins économique cependant)."

Fred:
"3
. Meilleur moyen d'imposer la manche."

Rémi: "3. Commençons par 3, il sera toujours temps d’annoncer les  puis les  si nécessaire. Pour moi ce cue-bid dénie les deux majeures."

Eric M: "3. Le Contre est codifié dans mon système : il peut venir d’une majeure 5ème avec une main forcing (2 ou 2 serait non forcing), d’un 4-4 majeur ou d’un 4-4 majeure-. 3 permet de nous mettre dans une situation forcing manche."

Aymeric: "3. Cue bid. Voyons d’abord s’il a 4 cartes à ."

Eric J: "3. Difficile... 3 me semble timoré et j'ai peur que 4 ne prometté 5 cartes. Alors, 3 pour passer le temps!"

Philippe L: "3. La main a un potentiel trop fort et contient trop de  pour dire 3. Essayons de savoir ce que le partenaire a dans le ventre."

Jean-Noël: "3. Cue bid, suivi sur un probable 3, de 3 forcing. La main me parait trop belle pour mettre 3 directement."

Steph: "3."



De nombreux experts choisissent 3.
Bien que peu économique, les deux principales raisons sont que l'enchère est 100% forcing et beaucoup plus descriptive, surtout lorsque l'on répètera les .

Yves J: "3. Naturel forcing bwana. Pas compris question…"

Jérémie: "3. Je choisis la réponse qui me vaudra probablement une sale note.
Et pourtant, 3
est forcing dans cette situation, j'en profite donc pour commencer à décrire mon jeu à mon partenaire qui n'a pas fini de m'entendre causer sur cette donne."

Roger: "3. Forcing. Il sera toujours tant d'annoncer le reste de mon jeu."

Jean-Pierre: "3. Naturel et encourageant non??? On pourrait penser à 3, mais que faire si Nord nomme les SA, ce qu’il fera sans doute en priorité. Je maintiens.
Je signale au passage que pour moi le Contre après 1
  2  promet :
- soit un jeu très puissant  quelconque et on s’en sortira toujours,
- soit les 2 majeures 4èmes et plus,
- soit une majeure 4ème et 4 cartes à, afin de ne pas aboutir à un contrat stupide.
Je signale enfin que pour moi, la nomination d’une majeure par le répondant directement après 2 est naturelle, encourageante mais non-forcing."

Wilfried: "3. Quel est le problème? :-) L’enchère de 3 est forcing dans le standard.
Je pense plutôt que le problème pourrait se poser au tour suivant. Que dire sur 4
? Que dire sur 3SA? Que dire sur 4?"

Laurent: "3. Naturellement forcing et irrégulier. Je me vois bien continuer par 5 dans un 2ème temps sur l'enchère du partenaire."

Jacky: "3. Faisons un saut au palier de 3 avec cette jolie main de 15 H..."

Dominique M, Marylène, Bernard et Michel: "3."




Suivent deux propositions isolées.

Edouard: "4. Suivi de 4 pour montrer un monstre avec la courte à .
Pour moi 2
montre une 1ère zone banale, 3 une main agréable du style 5/6 cartes à  et 4 cartes à  mais pas forte et 3 suivi de 3 une main 2ème zone avec 4 cartes à .
Ici j'ai beaucoup de bonnes cartes et j'impose la manche à /. Le partenaire devrait agir avec au moins deux bonnes cartes parmi As, As et Roi."

Christian: "3."





DONNE N°6

Tournoi par paires, donneur Nord, vulnérabilité: Nord/Sud

     
           

Sud
Ouest
Nord
Est

1
Passe 
1SA Passe  Passe 
2
Passe Passe2Passe
?



COTATION:

Passe     (12)     :     100
3     (09)     :     80
2SA     (01)     :     10



J'ai perdu beaucoup de partenaires éventuels et d'amis après avoir suggéré ce problème. :-)
"Qui est le fou assis en Nord?", "Trop intellectuel pour moi..." (ce n'est pas forcément un compliment), "Il ne sait pas compter ses cartes!"... ont été parmis les commentaires reçus.

L'idée étant qu'il faut faire confiance au partenaire, c'est-à-dire qu'il a bien compté et rangé ses cartes, et qu'il n'a pas tenté un "coup", sinon on ne s'en sort plus,
voici ce que j'avais imaginé.


Le réveil à 2 ne pouvant être une enchère naturelle, Nord aurait nommé les  sur 1SA, il faut trouver le message que le partenaire essaie de faire passer.
Un Contre aurait été d'appel, avec une main 5323, pourquoi le partenaire ne produit-il pas cette enchère?
Il ne détient en aucun cas 6 cartes à , ni 4 cartes à  ni 4 cartes à , ils les auraient nommées.
Que se passe-t-il?
Il semble logique que Nord désire ne pas laisser l'adversaire jouer 2, mais qu'il ne supporte pas de jouer 2X.
D'où cette enchère "intellectuelle" de 2, qui permet de jouer ce contrat si le partenaire y possède 4 cartes au moins,
de jouer 2
sinon, avec 2 cartes à  en Sud, ou 3 dans les autres cas.
Et si le partenaire possède x xxx xxxxx xxxx? C'est le mauvais cas mais, tant pis...

Sans aller plus avant dans les commentaires (pas la peine que je m'enfonce...), je vous livre les commentaires des experts, en vrac.
Une remarque toutefois, et c'est à lui que je donne la parole en premier, mon partenaire a compris mon enchère (non, je n'ai pas acheté son commentaire).
C'est bien ça l'essentiel, la confiance réciproque en son partenaire. Merci Laurent.



Pour 3.

Laurent: "3. Original. Mon partenaire qui a dénié 6 cartes à  ou 4 cartes  se retrouve un réveil rouge contre vert qui n'est pas Contre avec sa main limitée en force.
Aucun doute, il veut que je dise 3
!
Plus sérieusement, j'magine sa main 5323 proche de la proposition de manche (15 HL) avec de beaux
 et peu de raisons de croire posséder suffisamment de levées contre 2. Imaginatif comme il est, il n'a pas voulu baisser les bras et s'est trouvé une forme de Contre d'appel non transformable."

Jérémie: "3. Une raison obscure a dû pousser mon partenaire à passer avec une main 5413.
Le fait qu'on soit en TPP, et surtout probablement le Roi sec à 
et/ou de mauvais  qui lui ont fait craindre la réponse de 2 sur 2. Au pire il sera 5323 et il faut aussi dire 3.
Je suis très honoré que mon partenaire me sente capable de comprendre cela et je lui témoigne ma confiance réciproque.

Jean-Pierre: "3. Curieux, mais je n’ai pas envie de jouer en 3/3.
La seule explication trouvée est la suivante : Nord a 5 mauvais 
, 4 mauvais  et ses points dans les 4 cartes mineures. Mais je ne joue pas un kopek là-dessus.
Une autre plus plausible : il avait mal rangé son jeu!!! Vulnérable, ça n’est pas sérieux.
"

Dominique M: "3. Nord n'a pas 4 cartes à , il montre sans doute le maximum du Passe (14 H ou 15 mal fait), 3 cartes à  par 2 gros honneurs et pas de point perdus à .
Je dis 3
, espérant trouver un gros honneur 3ème dans cette couleur."

Marylène: "3. Mon partenaire n’ayant ni 4 cartes à  ni 4 cartes à , a du ."

Edouard: "3. Que me veut mon partenaire? 
Il a montré une main régulière de 1ère zone et réveille à 2 (je n'ai pas passé d'entrée : il ne peut se permettre un coup en passant sur 1SA avec une main bicolore).
Il devrait avoir 3 jolies cartes et la courte à  et proposer ce contrat en 4/3 par exemple : Axxxx  ADV  xx  Rxx.
Allons y pour 3 en espérant avoir bien décodé tout ca..."

Aymeric: "3. Mon partenaire a vraisemblablement 3 cartes à  dont 2 gros honneurs sinon il aurait mis 2 sur 1SA.
Il est probablement 5323 avec 14 points et pas de points perdus à
."

Wilfried: "3. Il doit manquer une enchère car je ne comprends pas la séquence. Jouant tous les Contres d’appel, je ne comprends pas l’enchère de Nord.
Alors, j’imagine que pour lui quand on a nommé les SA les Contres sont punitifs et qu’il doit avoir un 5332 avec 2 petits . Je dis 3, ce que j’aurais dit sur le Contre d’appel."

Eric M: "3. Le 2 de mon partenaire dénie 4 cartes (s’il les avait il a pour obligation de les nommer au cours du tour précédent).
C’est donc une enchère intellectuelle que j’interprète comme un Contre d’appel déniant toute velléité de punir l’adversaire et, bonne nouvelle, j’ai 5 belles cartes à 
."



Pour Passe.

Fred: "Passe. Il a 4 cartes à  mais ne les a pas citées. Un expert mondial comme Eric J dirait que c'est parce qu'il a de vilains  et qu'il ne veut pas jouer 2."

Yves J: "Passe. Mais il faut me donner le nom de Nord que je le raye de mes tablettes, il trouve malin d’essayer de jouer en 3-3, qu’il aille au diable..."

Philippe L: "Passe. Le partenaire est sans doute 5422 ou 5431, sinon il aurait plutôt contré."

Steph: "Passe. Je pense que mon partenaire a 4 cartes à  et qu'il voulait jouer 1SA avec une main comme RVxxx AVxx Dx Rx."

Eric J: "Passe. TPP oblige. Mon partenaire semble avoir essayé de jouer 1SA avec un 5-4 majeur..."

Jean-Noël: "Passe. Là, je ne sais pas ce que fait mon partenaire.
Il n'y a pas d'explication rationnelle, puiqu'il n'a théoriquement ni 6 cartes à 
, ni 4 cartes à , ni in fit  éventuel puisqu'il n'a pas contré en réveil.
Je pense qu'il avait mis un 
dans ses , et qu'il vient de s'en rendre compte. Donc, je passe....??."

Dominique M: "Passe. Mon partenaire n’aurait-il pas vu ces 4 cartes à ?"

Michel: "Passe. Le mien aurait décidé de passer sur 1SA en paires avec un 5/4/2/2? Etrange enchère en tout cas. Si elle est conventionnelle, je ne la connais pas."

Rémi: "Passe. Je n’envisage pas le chelem donc je passe, je n’ai pas de partenaire assez intellectuel pour dire 2 dans 5323. Et si j’en avais je le quitterais sur le champ."

Roger: "Passe. Encore un intellectuel. Quand je ne comprends pas je passe!!!"

Bernard et Christian: "Passe."



Pour 2SA.

Jacky: "2SA. Attention, le partenaire n'a pas 4 cartes à  et si on passe, on jouera en 3-3! Nord n'est pas non plus court à , il aurait contré.
Alors va pour un rebid à 2SA en restant dubitatif sur l'issue du contrat. (Certains envisageront peut être un repli à 2
.)"